Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Les mâchoires du passé

ples machoires du passe 01Les mâchoires du passé, Bernard Boudeau, Éd. In Octavo, 2013

Jean-Pascal Gontier est un ex-militaire reconverti en enquêteur spécialisé dans la veille technologique. Ses clients sont des entreprises. Le jour où sa compagne, Margaux lui demande de rechercher un homme disparu depuis un an, Haritz, il accepte. Mais malgré sa bonne volonté, son enquête au Pays Basque piétine. Il décide alors d'honorer un contrat d'une société française victime de rumeurs de la part de la concurrence qui le mènera à San Fransisco, a priori loin du Pays Basque. Mais les hasards des rencontres déjouent parfois les a priori.

J'ai eu un tout petit peu de mal à entrer dans le livre parce que déboulent des noms et des situations directement liés au tome précédent des enquêtes du commandant JP Gontier. Même le statut du narrateur, JP Gontier n'est pas clair, on ne sait à quel titre il intervient ! Mais finalement, tout rentre très vite dans l'ordre et c'est avec un plaisir grandissant que j'ai lu les 420 pages de ce polar très réussi. Si tous les indices du départ ne sont pas dévoilés (tant mieux, ça me permettra de lire les aventures antérieures de JP Gontier sans que le suspense ne soit défloré), le principal, ce qui permet la bonne compréhension de cet épisode se dévoile petit à petit. 

Amateurs d'enquêtes classiques, minutieuses, précises dans lesquelles le moindre détail a de la valeur, vous serez comblés. Dans la première partie, celle qui consiste à rechercher une personne disparue, JP Gontier suit toutes les pistes, va d'informateur en informateur, de rixes en discussions, de dialogues de sourds en menaces. Dans la seconde partie, celle qui concerne l'intelligence économique, le vrai métier du héros, on apprend plein de trucs sur les méthodes des entreprises pour discréditer un concurrent, pour le disqualifier et prendre de l'avance sur lui. Là encore, l'enquêteur doit faire preuve de discrétion, d'initiatives, de flair et d'obstination. La technique est la même que pour une recherche de personne : essayer toutes les pistes, même la plus insignifiante au départ. 

D'habitude, dans un polar, on suit deux histoires en parallèle qui se rejoignent à la fin du livre, deux visions d'une même histoire souvent. Là, plus original, c'est la même personne qui mène deux enquêtes totalement opposées qui doivent normalement avoir des points communs ; franchement, ces points communs sont loin d'être évidents lorsque débute la seconde partie.

"Dans sa conversation, sa femme lui conseillait d'abandonner l'enquête basque. Elle lui disait que, s'il avait le sentiment de perdre son temps il valait mieux qu'il abandonne. [...] L'enquête sur les nouvelles technologies serait arrivée à point nommé pour lui donner le prétexte de laisser tomber Haritz.

- Et de quelles technologies s'occupe ce cher détective ?

- Un fil... [...] un croisement, une greffe entre une araignée et un plant de coton.

- Effectivement, c'est loin des préoccupations de Nathalie Ossaty, un croisement entre une araignée et un plant de coton." (p.280/281)

Polar très bien mené, maîtrisé. Ça ne va pas à cent à l'heure, mais la tension est palpable dès le début et augmente au fur et à mesure des pages qu'on ne lâche plus. Même le passage d'un pays à l'autre, d'une enquête à l'autre ne la fait point retomber. Une ballade entre le Pays Basque et les États-Unis, plus particulièrement la Californie et le Nevada, le lac Tahoe (déjà présent dans un autre excellent polar Tahoe l'enlèvement de Todd Borg)

Merci Inès (Gilles Paris)

 

thrillers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Liliba 28/01/2013 14:16

Mais je ne suis pas la seule à le dire, cf Clara juste au dessus ! Et surtout continue, c'est pour ça qu'on t'aime !!!! ;-)

Yv 28/01/2013 15:02



Je vais donc finir par y croire. Merci



Liliba 27/01/2013 11:40

;-)

Yv 28/01/2013 13:46







Liliba 26/01/2013 20:01

Tu es terrible, je n'arrête pas de noter, chez toi !

Yv 27/01/2013 11:21



Ah, désolé, je vais essayer de ne lire désormais que des livres qui ne me plaisent pas...



clara 24/01/2013 15:56

Tu as le don de dénicher des livres dont on ne parle pas beaucoup !

Yv 25/01/2013 13:19



J'avoue que j'aime bien trouver des livres pas très connus, surtout lorsqu'ils sont bons. Je suis assez lucide sur la portée d'un blog (le mien particulièrement) mais si ça peut aider, je ne
résiste pas au plaisir



Alex-Mot-à-Mots 23/01/2013 13:21

Le moindre détail à de la valeur : j'adore !

Yv 23/01/2013 14:29



Oui des détails du milieu du livre ont leur importance un peu plus loin et à la fin. Finement joué M; Boudaud



Claude LE NOCHER 23/01/2013 06:29

Salut Yv... Tu es un grand voyageur, qui passe de la Picardie au Pays Basque, je vois. Blague à part, je ne connais pas encore les romans de cet auteur, mais je vais sans doute me laisser
tenter.
Amitiés.

Yv 23/01/2013 09:33



Salut Claude


Et en plus, depuis, je suis remonté à Paris. Quel voyage ! Je en connaissais pas non plus cet auteur et j'avais à peine entendu parler des éditions in octavo, mais c'est une belle découverte qui
ne demande qu'à être poursuivie.


A bientôt