Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les inséparables

Publié le par Yv

Les inséparables, Marie Nimier, Gallimard, 2008
Léa et la narratrice sont amies. L'auteure relate leur enfance, puis leur adolescence et en pointillé une partie de leurs vies de femmes. Elles sont inséparables petites, s'éloignent par courts moments à l'adolescence, puis plus longuement lorsqu'elles sont adultes, chacune suivant un chemin bien distinct. Le théâtre et l'écriture pour l'une. La drogue et la prostitution pour l'autre. 
D'une belle écriture, claire, simple Marie Nimier s'étend sur son amitié avec Léa, puisque ce roman est en grande partie autobiographique. Une amitié forte, quasi exclusive, qui ne souffre d'aucune ambiguïté. Elle dresse un constat dur, réaliste sur la vie, sur les dérives (drogues, prostitution, ...). En marge de ce constat, elle pose des questions simples, sans détours :  à quoi tient un destin ? Pourquoi l'une s'en "sort bien" et l'autre dérive dangereusement ? Léa serait-elle la face cachée -la face noire- de la narratrice, ou vice-versa ?
Pas de réponses à ces questions dans ce livre -mon premier de cette auteure-, mais y-en-a-t-il vraiment, des réponses toutes faites à ces interrogations ? Un petit extrait pour finir :
"J'aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité. Nous nous comblions, est-ce qu'on peut dire cela ? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s'ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte. [...] Il n'est pas besoin d'aller très loin, parfois, pour être dans un autre monde."

Commenter cet article

Armande 04/11/2009 18:13


C'est un livre que mes collègues m'ont offert au Noël dernier, sur les conseils de mon libraire et ami Philippe. Je ne savais pas à quoi m'attendre car je ne connaissais pas l'auteur. C'est une
histoire que j'ai beaucoup aimée...


Yv 05/11/2009 14:30


Pareil pour moi : je ne savais pas à quoi m'attendre et j'ai été agréablement surpris;


Daniel Fattore 04/11/2009 16:32


J'ai ici le souvenir de deux romans très divers et excellents dans leur genre: "Anatomie d'un choeur" (à conseiller aux membres de chorales, qui s'y reconnaîtront sans doute à un endroit ou à un
autre) et "La nouvelle pornographie", moins sauçue, plus inventive...


Yv 04/11/2009 16:38


Après mon premier roman de Marie Nimier, je ne dis pas non à ces autres titres.


sylire 04/11/2009 10:25


Je n'ai jamais lu Marie Nimier bien que j'entende souvent parler en bien de ses romans. Il va falloir que je tente, tout de même !


Yv 04/11/2009 16:02


Son livre précédent a obtenu un prix, je ne sais plus lequel. Tu peux tenter sans risque, c'est de la bonne littérature.


Cynthia 03/11/2009 20:24


Pourquoi pas si je tombe dessus mais sans plus, l'histoire a un goût de déjà vu me semble-t-il.


Yv 04/11/2009 16:01


Comme tous les livres qui sont en partie autobiographiques, il a un goût de déjà lu, bien sûr. Mais l'écriture de Marie Nimier vaut d'être découverte.


calypso 03/11/2009 16:44


C'est marrant, son nom me dit quelque chose...


Yv 04/11/2009 16:00


Elle est assez connue, mais son père l'était aussi en tant qu'écrivain. d'ailleurs un prix Roger Nimier existe.


alain 03/11/2009 14:34


J'ai déjà lu Marie Nimier et j'avais aimé. Mais je ne sais plus le quel..


Yv 03/11/2009 14:43


Elle en a écrit une dizaine. Celui-ci est très bien