Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Les impliqués

C_Les-Impliques_9712.jpegLes impliqués, Zygmunt Miloszewski, Éd. Mirobole, 2013 (traduit parKamil Barbarski)....

Teodore Szacki est procureur à Varsovie. En tant que tel, c'est lui qui mène les enquêtes qui lui échoient, faisant appel à tel ou tel policier. Lui, il aime travailler avec Oleg Kuzniecov, un rien graveleux, mais très efficace. Lorsque le corps d'un homme, Henryk Telak, est découvert, une broche à rôtir dans l'œil, dans un ancien monastère en plein milieu d'une séance de thérapie collective, il est loin de se douter que ses investigations l'emmèneront aussi loin. Un peu lassé par sa vie de famille routinière et par une partie de son travail bureaucratique, il s'engage totalement dans cette nouvelle enquête.

Pas mal du tout ce polar polonais qui avance lentement mais jamais n'ennuie. 442 pages passionnantes tant pour l'enquête proprement dite que pour tous les à-côtés. Tout d'abord, cette enquête qui ne progresse pas vite, classique, le procureur cherche dans toutes les directions, explore toutes les pistes, revient en arrière lorsqu'il s'aperçoit que celle qu'il suivait est une impasse. Ensuite, la description de Varsovie dont l'architecture tient encore de son passé communiste (l'histoire se déroule en 2005). Puis les réminiscences de l'avant chute du mur ne sont pas qu'architecturales, elles concernent aussi des personnes ayant eu des activités sous la dictature de Jaruzelski et qui n'ont aucun intérêt à ce qu'elles ressortent, qui exercent donc des pressions terribles. L'auteur parle aussi de certains autres dossiers de Teodore Szacki, qu'il doit mener de front avec la mort de Telak. Il en profite également pour expliquer ce qu'est la thérapie dite de la constellation familiale, puisque c'est à l'issue d'une telle séance que la mort a eu lieu. Et enfin, Zygmunt Miloszewski étoffe la vie de son personnage, il le travaille, lui donne de l'épaisseur : il est en pleine interrogation sur lui-même. Trente-six ans, père d'une petite fille, marié mais pas très heureux de la routine qui s'est installée, il ne serait pas contre une infidélité à Weronika son épouse, et ceci d'autant plus qu'il n'est point insensible au charme de Monika, une jeune journaliste. Son travail aussi parfois le déprime, fonctionnaire, il ne gagne pas bien sa vie : "La faim lui tiraillait l'estomac mais il ne tenait pas à dépenser une dizaine de zlotys pour un petit déjeuner. D'un autre côté; se dit-il, on est seulement en début de mois, mon compte n'est pas encore à découvert. Il n'avait pas passé toutes ces années à faire des études de droit, un stage d'auditeur de justice et une spécialisation au parquet pour se refuser un repas aujourd'hui. Il commanda une omelette aux tomates et au fromage." (p.39)

Zygmunt Miloszewski dresse un portrait assez sombre et désabusé de la Pologne qui sort à peine de l'ère communiste et intègre tout juste l'Union Européenne, de ses politiques qui se laissent gagner par les extrémismes, de la corruption, des anciens de services secrets qui usent encore de méthodes musclées pour se faire entendre et surtout ne pas se faire voir, des journalistes qui glosent sur des faits sans rien apporter aux citoyens : "Les politiciens vivaient dans un monde en vase clos, persuadés qu'à longueur de journée ils accomplissaient des tâches à ce point capitales qu'ils devaient absolument en rendre compte lors de conférences de presse. Leur prétendue valeur se voyait confirmée par des légions de chroniqueurs enthousiastes, eux aussi convaincus de la gravité des faits qu'ils relataient et poussés probablement par le besoin de rationaliser les heures d'un travail vidé de sa substance. Et finalement, en dépit des efforts conjugués de ces deux groupes professionnels, couplés à l'assaut médiatique d'informations superflues mais présentées comme essentielles, le peuple tout entier n'en avait rien à foutre." (p.152/153) 

Un polar qui fait la part belle à un contexte géographique et politique fort intéressant mais qui n'en oublie pas ses personnages, Teodore Szacki en tête, mais également tous ceux qui tournent autour de lui, le flic, sa femme, sa fille, Monika la journaliste, les différents suspects dans cette affaire criminelle et ceux que l'on peut croiser le temps de quelques pages seulement pour d'autres dossiers mais dont l'auteur se plaît à nous faire un portrait un peu détaillé : quasiment aucune personne apparaissant dans ce livre n'en sort sans une description physique ou psychologique de quelques lignes. Zygmunt Miloszewski suit ainsi la route de quelques grands noms de la littérature policière qui aiment prendre le temps de décrire leurs personnages, les lieux et contextes et qui aiment que leurs enquêteurs traquent le moindre détail susceptible de les mettre sur la bonne piste.

 

Teodore Szacki est un personnage attachant ainsi que son entourage, qui évolue dans un pays en plein changement et qui pourrait bien revenir pour mon plus grand plaisir pour d'autres enquêtes. Les éditions Mirobole ont déniché un excellent bouquin que mon ami Eric a aimé ainsi que d'autres sur Babelio.

 

 

polars

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Albertine 30/03/2015 13:46

Je viens de terminer ce roman (en poche !) et je partage entièrement ton avis sur celui-ci.

Yv 30/03/2015 14:36

et la suite est toute aussi bonne...

Alex-Mot-à-Mots 17/03/2014 14:50

Je trouve la couverture très intrigante, et ce que tu en dis me donne encore plus envie de découvrir ce roman.

Yv 17/03/2014 17:37



Les couvertures de Mirobole sont très réussies, le contenu est bien aussi



clara 17/03/2014 14:49

Il n'y a que des bons retours sur ce livre!

Yv 17/03/2014 17:37



Parce qu'il les vaut bien !



dasola 13/03/2014 16:16

Bonjour Yv, encore un roman qui a rejoint ma PAL depuis peu après avoir lu quelques billets positifs dont celui d'Aifelle. Bonne après-midi.

Yv 14/03/2014 17:14



Un très bon roamn qui devrait te plaire, j'en suis persuadé



monpetitchapitre 13/03/2014 11:25

Il a l'air vraiment bien celui-ci, je le note.

Yv 13/03/2014 12:55



Il l'est, et original



Géraldine 11/03/2014 20:13

Très tentant ! je ne sais pas si je suis déjà allée en Pologne relativement contemporaine via la littérature. je note.

Yv 11/03/2014 20:31



ça change des policiers états-uniens ou nordiques, et la Pologne est bien décrite



Aifelle 11/03/2014 13:34

L'aspect long ne m'a pas gênée non plus, je préfère de loin qu'il soit étoffé côté psychologique et historique. Comme toi, je serai ravie de le retrouve dans d'autres enquêtes,

Yv 11/03/2014 20:30



J'ai vu cela, et chez tous ceux qui l'ont commenté, le résultat est très proche du nôtre



Oncle Paul 11/03/2014 11:22

Bonjour Yv
moi aussi j'ai beaucoup aimé ce roman qui nous change de la production anglo-saxonne ou nordique. Bravo aux jeunes éditions Mirobole !
Amitiés

Yv 11/03/2014 20:29



Bonjour Paul, oui, un grand bravo à cette jeune maison d'édition, j'en ai un autre qui m'attend...


Amicalement