Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le septième fils

Publié le par Yv

Le septième fils, Arni Thorarinsson, Métailié, 23 septembre 2010

Einar, journaliste au très controversé "Journal du soir" est envoyé par son rédacteur dans les fjords de l'ouest de l'Islande, dans la petite ville d'Isafjordur. Il doit faire un bilan économique, politique, enfin un bilan global de cette région que les Islandais quittent pour rejoindre Reykjavik, la capitale. Dès son arrivée, une ex-star du foot en visite dans le coin disparaît avec son ami d'enfance, une vieille maison du centre ville brûle, ainsi qu'un camping car volé quelques heures auparavant à un couple de touristes lituaniens. Dans celui-ci, deux corps calcinés sont retrouvés. Plus loin, à Reykjavik, c'est un député, très estimé et très en vue qui est retrouvé assassiné : il avait vécu plusieurs années à Isafjordur. Einar mène sa propre enquête au grand dam des flics des fjords et particulièrement de la commissaire Alda Sif Arngrimsdottir (Ah, le charme des noms propres islandais !).

Troisième aventure du journaliste Einar (je ne connais pas les deux précédentes) qui nous emmène dans l'Islande profonde. L'enquête est assez complexe et retorse pour nous tenir jusqu'au bout, même si le dénouement n'est pas si étonnant que cela.

Le plus intéressant, c'est la description de ce petit pays, juste avant la fameuse crise de 2009/2010 qui a vu son économie exploser et s'effondrer totalement (livre écrit en 2008). Les Islandais sont surendettés et Arni Thorarinsson cerne plutôt bien le sujet. Il expose les faits qui amèneront inévitablement à la crise : le besoin, l'envie de confort, de biens de consommation, de bien-être ; la vie à crédit pour ne jamais rien se refuser. Il explique comment les Islandais vivent la mondialisation au travers de ses personnages : la jeune fille-future-star de la chanson -du moins, le croit-elle-, le vieux flic bougon et réactionnaire et le journaliste qui observe et juge son pays et sa société.

Lors de son enquête, Einar s'oppose à la commissaire d'Isafjordur, aux habitants de cette ville qui ne voient en lui qu'un journaliste fouineur, curieux. Classique. Très crédible.

Ce n'est sans doute pas le roman policier du siècle, mais c'est un roman noir aux personnages et aux lieux très attachants. Une belle description, pas forcément pessimiste ou du genre "c'était mieux avant" d'une société et d'un pays en plein changement.

Et comme souvent dans les romans nordiques, le relief et le climat, bien décrits ici, donnent une atmosphère sombre, ouatée ; le pays, la région des fjords particulièrement devient un vrai décor très présent.

Encore un bon roman noir nordique, à lire au chaud pour contrer les effets du froid polaire.

Commenter cet article

Lystig 02/10/2010 21:33


je note !
pas encore lu de livre de cet auteur


Yv 03/10/2010 13:51



Voilà donc un moyen de combler cette lacune.



Marie 28/09/2010 13:28


J'adoooore les polars nordiques et leur ambiance si particulière. Je ne connais pas encore cet auteur. Voilà une nouvelle référence notée dans ma liste !


Yv 28/09/2010 16:32



Celui-ci est intéressant plus pour l'ambiance que pour l'enquête.



Hathaway 26/09/2010 14:02


A noter pour cet hiver. En plus, en roman nordique, à part Indridason, je ne connais pas grand chose d'autre. C'est l'occasion !


Yv 26/09/2010 18:22



Il y en a beaucoup pourtant, sutout en ce moment, c'est un peu une mode.



Alex-Mot-à-Mots 26/09/2010 09:07


J'avais bien aimé la précédente enquête que j'avais lu. Et puis si ce roman parle un peu politique, je suis tentée.


Yv 26/09/2010 18:20



Eh, bien laisse-toi faire.



Mélusine 25/09/2010 09:39


Bonjour YV,
Aïe quand l'intrigue est complexe et qu'il faut donc réfléchir ça m'est difficile !!! ;-). Mais je trouve que la présentation de ce livre que tu fais est complète comme je le pense l'est le livre.
En tout cas tu donnes envie de s'y plonger...Je ne connais pas du tout cet auteur.
Bon week-end


Yv 25/09/2010 10:17



Réfléchir, c'est un bien grand mot, encore qu'il est plus intéressant et enrichissant de lire des livres donnant à réfléchir que des livres plats n'offrant rien d'autre qu'une histoire, plus ou
moins réussie.


Pour une découverte de l'Islande.



Lilibook 24/09/2010 12:45


ah, jamais rien lu de cet auteur.


Yv 24/09/2010 13:32



Eh bien, pourquoi pas débuter ?



Mathilde 24/09/2010 09:42


Le dresseur d'insectes m'est tombé des mains, je ne poursuivrai pas avec Thorarinsson ! Lu aujourd'hui chez Cathulu un billet moins bon que le tien sur ce même livre.


Yv 24/09/2010 13:32



Pourtant une lecture bien agréable, mais bon, heureusement que nous n'aimons pas tous les mêmes livres.



Hélène 24/09/2010 09:08


J'aime assez cet auteur même si quelques uns de ses romans sont plus que glauques. J'irai voir celui-ci, surtout que j'ai des fans dans la famille qui vont se jeter dessus...


Yv 24/09/2010 13:31



Reste à le réserver avant qu'ils l'aient dévoré.



Michel 23/09/2010 20:35


Noté, j'avais adoré les premiers
mais c'est aussi la rentrée pour les polars et que de retard accumulé


Yv 24/09/2010 13:31



La rentrée donne beaucoup de choix, mais c'est dur de suivre le rythme.



emiLie 23/09/2010 19:00


Un polar Islandais pourquoi pas, j'ai déjà lu La voix d'arnaldur indridason autre auteur de ce même pays mais je n'avais pas été trop emballée!


Yv 24/09/2010 13:29



C'est dépaysant : l'intrigue et les personnages changent un peu des polars classiques.



Armande 23/09/2010 17:39


Comme Alain , j'ai rencontré l'auteur à Lamballe et j'ai beaucoup aimé ses deux premiers romans. Il me faut son dernier "bébé" ! Einar possède-t-il toujours son adorable perruche ?


Yv 24/09/2010 13:30



Oui, il a toujours sa perruche, mais pour cause de travail loin de chez lui, elle est confiée à des gens bien. Il se dit qu'elle ne serait pas insensible au charme du chien de cette maison.



alain 23/09/2010 14:57


J'ai eu l'occasion de rencontrer Arni Thorarinsson à Lamballe il y a deux ans . C'est qq'un de très sympa. J'avais aimé son premier roman.


Yv 23/09/2010 17:52



Je n'ai pas eu ta chance de le rencontrer, son bouquin est bien.



Kathel 23/09/2010 10:08


J'en suis restée à Arnaldur Indridason pour l'instant en ce qui concerne les polars islandais... Mais à l'occasion, pourquoi pas ? ;-)


Yv 23/09/2010 14:04



Là, on viste des coins reculés d'Islande, payages et habitants. Intéressant.



keisha 23/09/2010 10:00


Ha ha me dis-je en découvrant ton billet, drôlement raccord pour la date, voyons voir ce polar nordique!
Il semble que ce soit une meilleure pioche pour toi!


Yv 23/09/2010 14:03



T'as vu ça un peu ? Juste à la date !


Cette fois-ci, un bon polar avec un journaliste pugnace.