Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Le sceptre de Dieu

sceptre.jpgLe sceptre de Dieu, André Journo, Fayard, 2014..,


"Menahem Yanovski, le Grand Rabbin de New York, savait qu'il risquait sa vie. Quelques mois plus tôt, assis à son bureau, il avait rédigé une lettre énigmatique pour indiquer à sa petite-fille Tamara comment retrouver un mystérieux objet : le sceptre de Dieu. Adam puis Moïse avaient reçu cette arme absolue, capable de détruire Sodome et Gomorrhe, d'ouvrir les flots de la mer Rouge et de déclencher les dix plaies d'Egypte. Si jamais ce bâton sacré tombait dans les mains des fanatiques lancés à sa recherche, la planète serait en danger mortel. Prise dans une course contre la montre, Tamara doit déjouer les plans de ses adversaires et percer le secret des énigmes laissées pas son grand-père. Sa vie ne tient qu'à un fil. Services secrets américains, terroristes islamistes et chrétiens ultras, tous se livrent un combat sans pitié pour retrouver le sceptre." (4ème de couverture)


Un midi, on sonne à ma porte. C'est la charmante préposée aux colis de La Poste qui me remet contre signature un paquet contenant un livre. Je signe, toujours ravi de recevoir ce genre de cadeau. J'ouvre, et je vois ce titre et cette première et lorsque je tourne l'ouvrage, cettequatrième de couverture. Arrgh ! Tout ce que je déteste, un titre et un résumé ésotérico-mystico-religio-thrillers. Le livre me brûle les mains, je le pose, le jette même sur ma table de salon, une bobine de câble électrique récupérée que j'ai poncée pour enlever les aspérités cirée pour lui donner la teinte souhaitée et vernie incolore, des roulettes dessous, et hop, le tour est joué, une table originale. Le soir, en racontant mes péripéties à Mme Yv, non sans oublier bien sûr d'avoir écouté les siennes, je lui montre le livre et elle me dit : "laisse-le moi, je vais le lire, j'aime bien moi." Re-arrgh, ma femme aime donc ce que je déteste ? Cruelle désillusion ! Déception ultime ! Cause de divorce ! Non, en fait, je déconne, nous le savons tous les deux depuis longtemps. Bon, néanmoins, je lui laisse le livre en mains, et, compte tenu d'un emploi du temps un peu allégé, elle le lit en un temps record, mais comme elle est timide, elle me donne ses impressions que je vais tenter en toute impartialité (je vais prendre sur moi) de vous rendre ci-après.

Bon d'abord, ce roman n'est pas ésotérique, disons, qu'on est dans le religieux, les fanatiques de tout genre recherchent l'arme suprême pour imposer aux autres leur sens de la religion, de leurs croyances. Le contexte est très actuel, géopolitique, très documenté sans doute, mais tout cela me passe un peu au-dessus, je ne suis pas vraiment amatrice des romans qui mettent en scène de la pure fiction avec des faits réels, je me perds, je ne sais plus ce qui est vrai de ce qui ne l'est pas. Yv aime ça, mais bon, lui, il est bizarre. Certaines réparties sont sans doute tirées de vrais discours, comme celle-ci mise dans la bouche d'un pasteur, au moins le début : "Jour après jour des voix s'élèvent contre la décadence et l'immoralité, incarnées par ces horreurs que sont l'avortement, le divorce, la promotion des minorités de toutes sortes. Et l'heure viendra pour notre cher Obama ; ce dictateur communiste, ce musulman, ce sang-mêlé [...] Or, lorsqu'on assiste à ce qui se passe en ce moment dans le monde, ces dérives socialo-communistes, ces légitimations de mariages gays, ces pseudos-révoltes arabes, on comprend que le temps nous est compté. La Main de Justice nous permettra de triompher plus rapidement et définitivement" (p.78)

Tamara doit résoudre des énigmes basées sur les écrits religieux, ce qui m'a bien plu. Le rythme est rapide, on ne s'ennuie pas, mais tout est très calibré sur le modèle des thrillers ou des films d'action états-uniens : les héros sont blessés, ils courent sans arrêt, se prennent des coups dont un dixième nous laisserait à l'hôpital pour au moins quinze jours, puis la nuit arrivée, tout va mieux il la passe entière à faire l'amour ; des surhommes et surfemmes ! 

En résumé, j'ai passé un moment plutôt agréable, récréatif, ce thriller ne me fera pas faire de cauchemars, mais comme disait je-ne-sais-plus-comment-elle-s'appelle, dans une pub ancienne pour un produit ménager : "Je ne ferais pas ça tous les jours !"

 

 

polars

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sibylline 30/04/2014 09:59

Mais tu te retrouves quand même à lire (ou presque) de drôles de trucs!

Yv 30/04/2014 11:08



ça peut arriver lorsque les éditeurs envoient sans me consulter..., assez rarement quand même



keisha 30/04/2014 08:52

Rien que la couverture m'aurait alertée! Niet!

Yv 30/04/2014 09:11



Ce fut mon premier indice que ce livre n'était pas pour moi



Sandrine 30/04/2014 08:06

Et Mme Yv n'a pas convaincue monsieur ? Bon moi je ne le suis pas, mais ce n'est pas moi qui l'ai reçu :-)

Yv 30/04/2014 08:55



Monsieur a la tête dure



Gwenaelle 30/04/2014 07:39

J'ai bien ri avec ce billet! Ta femme est moins sectaire que toi, on dirait... ;-))))

Yv 30/04/2014 08:55



Sans doute...