Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pique-nique du crocodile

Publié le par Yv

Le pique-nique du crocodile, Serge Brussolo, Ed. Librairie des Champs-Elysées, 1995

Conan Lord, cambrioleur professionnel est "recruté" par Dexton Colby, citoyen des Etats-Unis pour enquêter sur des disparitions d'enfants ayant lieu depuis des années dans sa famille. La famille Colby est sous le coup d'une malédiction : habitant le marécage des Everglades, elle croit dur comme fer qu'un crocodile fantôme capture et dévore ses enfants âgés de dix ans. "Délire paranoïaque ou machination diabolique ? Il est urgent que quelqu'un se décide à élucider cette énigme avant qu'un autre enfant ne soit victime du "crocodile" mystérieux !" (4ème de couverture)

Second tome des aventures de Conan Lord, célèbre cambrioleur ; le premier tome, que j'ai lu il y a assez longtemps, s'intitule : Conan Lord, Carnets secrets d'un cambrioleur. On y apprend, qu'en fait Conan Lord est un duo formé par Peggy et Tiny. Peggy est une jeune femme de 30 ans, dompteuse de fauves et Tiny, un jeune homme de 28 ans atteint d'une maladie qui a empêché son organisme de grandir : il a la taille et le développement d'un enfant de dix ans, mais le cerveau d'un adulte ; il s'exhibe dans les foires et autres cirques anglais des années 40/50.

Il y a longtemps que je n'avais pas lu de Brussolo et j'ai retrouvé avec joie son imagination débordante, son plaisir évident de nous trimballer dans des lieux propices aux légendes, aux maléfices, aux malédictions et aux sortilèges, bref, à toutes sortes de croyances.

Les Everglades, le climat torride, humide et poisseux, les crocodiles, les habitants tous plus bizarres les uns que les autres, tout est là pour créer une ambiance tendue. Peggy et Tiny, sont présentés par Dexton Colby comme mère et fils et comme lointains cousins anglais. Il s'insèrent dans la maison Colby et commencent leur écoute et leur enquête. Pendant ce temps, les autres convives règlent leurs comptes, s'insultent copieusement, s'envient, se détestent et s'aiment. Tout est là pour faire de ce livre un excellent roman noir.

Si vous ne connaissez pas encore Serge Brussolo, sachez qu'il écrit énormément et pour tous, adultes et jeunesse et dans tous les styles, polars, anticipation, ... A chaque fois que j'ai ouvert l'un de ses livres, j'ai été ravi de l'expérience. J'ai pour le moment une petite préférence pour Dernières lueurs avant la nuit dont je me souviens encore assez nettement bien que ma lecture date de 2000. Il sait parfaitement faire monter l'angoisse chez ses lecteurs. Un auteur français qui à mon avis, mériterait d'être plus connu, qui vaut très largement certains auteurs étrangers, ultra-atlantiquais ou nordiques -et au fil de mes billets, vous avez pu voir que j'aime beaucoup les polars du nord (pas forcément utile que vous relisiez tous mes articles, mais si l'envie vous en prend, je ne peux qu'aller dans votre sens, en plus, ça augmentera mes statistiques de visites !)

Commenter cet article

Nico 22/01/2012 22:18

J'avais lu le premier volet (Conan Lord) qui était pas mal, mais le meilleur Brussolo reste La main froide , tout bonnement inoubliable!

Yv 23/01/2012 07:59



J'ai un excellent souvenir aussi de Dernières lueurs avant la nuit. 



Géraldine 28/11/2010 22:50


Je n'ai pas encore tenté l'expérience Brusselo, pourtant, j'en lis beaucoup de bien partout.


Yv 29/11/2010 20:24



Ah, tu devrais, il a une imagination débordante et écrit très bien.



Cécile de Quoide9 25/11/2010 15:12


J'ai lu 3 Brussolo dont un roman d'anticipation très moyen dont j'ai d'ailleurs oublié le titre qui évoque un secret et une histoire de famille et le paradis... tout celà est très très vague dans
mon esprit et, de toute façon, je vous déconseille ce livre.
En revanche, je ne saurais trop conseiller aux amateurs de polars noirs à l'anglo-saxonne, "la main froide" et à tout le monde (même ceux qui n'aiment pas la SF en général), un tout petit roman
d'anticipation à tendance sociologique plutôt intéressante, qui s'intitule "Ce qui mordait le ciel". L'histoire est assez irracontable et pas fondamentalement attirante a priori mais elle donne
lieu à des analyses que j'ai trouvées passionnantes liées au fait que différents peuples d'une minuscule planète en voie de destruction adoptent des stratégies radicalement différentes face à la
catastrophe...


Yv 26/11/2010 13:10



Il n'a sûrement pas écrit que des chefs d'oeuvre, mais c'est un auteur qui sait en général tenir en haleine et décrire des situations et des contextes suffisamment glauques et passionnantes