Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Le Pen une histoire française

le-pen.jpgLe Pen une histoire française, Philippe Cohen, Pierre Péan, Éd. Robert Laffont, 2012

"Ce livre retrace le parcours tumultueux d'un homme plus complexe qu'on l'imagine. Il éclaire sous un jour nouveau les scandales qui ont jalonné sa vie : l'affaire de la torture en Algérie, celle de l'héritage Lambert et celle du "point de détail" concernant le génocide des juifs. [...] A travers cette première biographie exhaustive du leader frontiste et des siens, c'est toute une histoire française qui nous est dévoilée." (4ème de couverture)

Piqué par la curiosité d'en connaître un peu plus sur le parcours de JM Le Pen, sur les raisons, les faits, les événements qui l'ont amené à défendre des thèses que je combats depuis son irruption visible dans la vie politique française en tant que Président du FN, c'est à dire début des années 80 (ça me fiche un coup de vieux !) j'ai décidé de lire ce bouquin. Le fait qu'il soit co-écrit par Pierre Péan (désolé, M. Philippe Cohen, mais je ne vous connaissais pas avant), très connu pour ses ouvrages sur Mitterrand entre autres, mais que je n'avais encore jamais lu m'ont incité à franchir le pas. 

Toute la première partie est logiquement consacrée à la jeunesse de Jean Le Pen, puisque né avec un seul prénom, ses difficultés en tant que fils de marin pêcheur, sa montée à Paris en droit : de là lui viennent quelques connaissances et amitiés de divers bords politiques. Au fil des pages se dessine le portrait d'un jeune homme qui se cherche, qui affirme des opinions pas vraiment aussi tranchées que celles de l'homme qu'il deviendra.

Puis, je passe vite fait sur l'Algérie, sur ses années poujadistes pour en arriver aux années 80 qui le voient monter dans les sondages et faire de beaux résultats aux élections. P. Péan et P. Cohen parlent d'un dilettante, d'un homme qui ne fait de la politique (au début) qu'en amateur, sans vraiment chercher à monter les échelons. D'ailleurs, ils font remarquer qu'à chaque fois où il était en passe de faire un coup il sort une énormité, une monstruosité qui le disqualifie, par exemple l'histoire des chambres à gaz "point de détail" de la guerre 39/45 quelques mois avant des élections pour lesquelles on lui prédit un beau score. Comme s'il ne voulait en aucun cas accéder au pouvoir. Ces pages-là m'ont paru plus intéressantes, parce que j'ai connu cette période, parce que comme beaucoup, j'ai porté la main jaune de SOS Racisme "Touche pas à mon pote". Il m'est assez dur de lire aujourd'hui que cette association fut manipulée par le pouvoir en place pour diaboliser Le Pen et déifier François Mitterrand et tenter ainsi de faire imploser la droite pour permettre à F. Mitterrand une réélection en 1988. Mais que ces messieurs-dames de droite qui me lisent (il y en a bien un ou deux) ne se réjouissent pas trop vite en se disant que bien sûr c'est Mitterrand qui a créé Le Pen, car les dirigeants tels, V. Giscard d'Estaing, E. Balladur, JC Gaudin et tant d'autres ont dangereusement flirté avec des candidats FN pour ne pas perdre leurs postes. C'est un panier de crabes terrible où chacun se renvoie la balle. D'alliances locales en appels aux votes ou désistements en faveur de l'un ou l'autre beaucoup de politiques ont des traces de FN sur les doigts. 

Les deux auteurs enchaînent les chapitres dont certains sont plus intéressants que d'autres :

- celui sur les rapports ambigus de JMLP avec l'argent : des héritages et des levées de fonds qui peuvent paraître suspects aux yeux de certains au point d'intenter des procès et JMLP est un homme très très riche, probablement l'un des hommes politiques français les plus riches.

- un autre intitulé Le Pen et les siens : l'insupportable postérité. Et oui, puisque le Front National est une affaire familiale qui marche de mieux en mieux, on l'a récemment vu. Une confidence de Marine Le Pen à Franz-Olivier Giesbert rapportée dans le livre est édifiante et pour tout dire effrayante :

"- Un jour, je serai présidente.

- Vous n'aurez jamais la droite avec vous !

- Je l'aurai, parce qu'elle n'aura pas le choix. Vous verrez, le moment venu, avec Copé ou un autre, nous ferons affaire ensemble.

- Allons, avec les idées de votre parti, ce ne sera jamais possible.

- Avec mes idées à moi, oui ce sera possible." (p.500/501)

(Selon une note en bas de page, Marine Le Pen précise que ses propos ont été déformés par FO Giesbert)

Extrêmement détaillé, c'est un bouquin qui se lit vite "comme un roman" dit-on partout dans ces cas-là ! Est-ce par crainte de procès intentés par l'homme qu'ils décrivent que le nombre de notes de bas de pages est si élevé ? Tous leurs propos sont blindés, sécurisés, mais c'est sûrement le cas dans les biographies sérieuses que de ne s'appuyer que sur des faits et non point sur des ragots ou racontars. Moi-même j'avoue avancer sur des oeufs, de peur d'avoir un propos polémique qui me mènerait au tribunal. Mon aversion est totale pour cette famille et leurs idées nauséabondes, mais en termes élégants et précis il faut le dire.

Très fouillée, très dense une biographie d'un homme complexe, aux idées à combattre, qui passe le témoin à sa fille -et à sa petite-fille, sur laquelle il parie plus-, qui elles n'ont sans doute pas les doutes du père et du grand-père et feront tout pour accéder au pouvoir. Intéressant, instructif, une manière de mieux connaître cette famille politique d'extrême droite qui jamais ne pourra monter dans mon estime ni n'espérer un jour mon bulletin ! Rien que de penser qu'un jour ces dames pourraient exercer de hautes fonctions me fait froid dans le dos. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DF 05/12/2012 13:53

J'avais repéré cet ouvrages à la suite de la lecture d'une chronique dans la presse en ligne; ton billet me conforte dans l'impression que c'est un livre intéressant. D'autant plus que Péan et
Cohen avaient, comme le relève "Le Merydien", écrit "La face cachée du Monde", un ouvrage très fouillé aussi, et captivant, sur un journal du soir bien connu.

Yv 05/12/2012 14:28



Ce qui est bien c'est que ce n'est pas un bouquin à charge. Les auteurs analysent dans le détail en faisant fi de leurs opinions, au moins dans un premier temps;



le Merydien 29/11/2012 19:39

Cohen est celui qui a travaillé avec Pean sur " la face caché du monde". Ce qui leur a valu quelques déboires, notamment à pierre Péan se retrouvant accusé d'antisémitisme.
Moi aussi j'ai porté la main jaune, mais à l'époque je portais aussi l'arc en ciel de greenpeace. J'ai vite senti qu'il y avait un loup avec Harlem désir et Julien Dray. Ensuite, en 1986 à la fac,
isabelle thomas égérie du mouvement. Et tout cela devenu apparatchik du PS. En ce qui concerne la fille du sieur Le Pen, j'ai bien peur que l'épouvantail resserve encore souvent, mais ce qui
m’inquiète le plus, c'est cette imprégnation que favorise les deux grands partis. Tous les gens ne se rappellent pas du FN aux commandes de quelques villes et des malversations diverses qui en
résultèrent. Blanc bonnet et bonnet blanc, ce langage favorisé par l'attitude de l'ump et du ps ( voir les différentes primaires ou affaires) tout en brandissant l'épouvantail ne marcherons bientôt
plus. Le coup du vote citoyen pour Chirac avec les résultats que l'on a connu, je ne suis pas sur que les nouvelles générations y soient sensibles et c'est là que se situe le danger.Un peu long
peut etre, désolé.

Yv 30/11/2012 13:25



Non pas trop long, au contraire, je vois que tu es bien renseigné. Péan et Cohen reprennent tout cela point par point. Je partage la même crainte que toi quant au vote citoyen. J'espère qu'il
sera toujours présent et fort, mais la banalisation des idées extrémistes (d'où qu'elles viennent) partout dans le monde m'effraie un peu. 



Alex-Mot-à-Mots 29/11/2012 13:14

Il a (entre autre) fait fortune en ré-éditant des chants nazis après-guerre. J'aime bien cette anecdote.

Yv 29/11/2012 16:34



Certes, mais il est encore plus ambigu, puisque sa maion d'édition a aussi édité des chnat communistes... Mais sa fortune vient surtout des héritages très contestés



keisha 28/11/2012 16:56

Brrrr! Pas sûr que je lise ce livre, cette famille accompagne les élections depuis des décennies...

Yv 28/11/2012 18:08



Eh oui, c'est en cela que le thème m'a intéressé, mais je comprends ton hésitation



zazy 28/11/2012 13:59

Alors là, attention au procès !!!! je t'accompagnerai, et je ne serai pas la seule, au tribunal parce que je suis d'accord avec toi. Peut-être me faudra-t-il franchir le Rubicon et lire ce
livre,mais ????

Yv 28/11/2012 14:46



Je pense avoir pris suffisammenrt de garantie verbale pour ne pas aller jusque là, et puis l'audience de mon blog est restreinte, je ne dois pas craindre grand'chose



Aifelle 28/11/2012 13:25

Elles me font froid dans le dos aussi ! au fil des ans, j'ai lu pas mal d'articles de fond sur ces Messieurs-Dames, j'en sais suffisamment à mon goût, faut-il que les hommes et femmes politiques
veuillent à tout prix le pouvoir pour flirter avec d'aussi dangereuses idées (on on en quelques fameux échantillons ces jours-ci).

Yv 28/11/2012 13:36



Très franchement, je passais outre les articles concernant la famille me disant que je n'avais pas besoin de savoir pour m'opposer aux idées. Finalement, si le livre n'explique pas tout, il
permet de voir que certains politiques n'ont eu et n'ont toujours aucun scrupules -quoiqu'ils en disent- à flirter avec ces gens-là



Gwenaëlle 28/11/2012 11:21

Je pense que la fille est encore plus dangereuse que le père. Un bouquin qui doit être très intéressant, en effet mais je me vois mal en faire un cadeau de Noël! ;-)))

Yv 28/11/2012 13:33



C'est sûr que comme cadeau, ce n'est pas facile à montrer. Je t'avoue que j'ai longuement hésité à mettre la couverture du livre craignant les raccourcis faciles, mais bon, mon billet est sans
équivoque il me semble 



Sophie 28/11/2012 10:01

Merci pour cet article complet et passionnant!

Yv 28/11/2012 13:32



Le livre l'est aussi.