Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le dissident chinois

Publié le par Yv

Le dissident chinois, Nell Freudenberger, Ed. La table ronde, 2010
"Yuan Zhao, célèbre artiste dissident [chinois], est invité à passer une année à Los Angeles. Il enseigne à l'école des filles de St Anselm's et est hébergé par les Travers, une famille d'intellectuels aisés."  Il va apprendre à connaître cette famille, les enfants, très différents des enfants chinois, le couple, Cece et Gordon Travers, en déroute et l'oncle Phil, amoureux de sa belle-sœur Cece. "De son côté, Yuan Zhao [semble cacher] son jeu." 
Premier roman de Nell Freudenberger, écrivain étasunienne, qui décrit par l'intermédiaire de ses personnages, deux cultures totalement opposées. Je suis assez troublé parce que j'ai trouvé le livre un peu long, dense, mais que dans le même temps il ne m'est jamais venu à l'esprit de passer des pages : une sorte d'attirance pour l'ambiance et l’intrigue. Et pourtant, par moments, c'est vraiment long : j'avais l'impression que je ne finirai jamais ce livre. 
Les personnages sont caricaturaux, notamment les adolescents -ils oscillent entre la déprime et la rébellion ;  bien évidemment la jeune fille blonde, jolie et meneuse de bande du collège, arrogante et sûre d'elle et de son argent (ou celui de ses parents) est présente : un grand classique des livres et films étasuniens pour adolescent(e)s !- ; leurs parents ne sont pas en reste entre père psychologue et mère "desperate housewife", ni même le dissident, trop poli et discret pour être véritablement honnête. De fait, l'opposition entre la culture des Etats-Unis et celle de la Chine souffre également de stéréotype, même si celle qui "domine" réellement cette histoire en fin de compte, n'est pas forcément la plus répandue.
Le véritable intérêt du livre tient dans la description du mouvement culturel chinois des années 80/90 et dans l'intrigue un peu ténue, certes, mais qui tient jusqu'au bout des 445 pages. Ca peut suffire. A priori ça m'a suffit pour aller au bout.
Voilà donc ce qui arrive de temps en temps : un livre que je n'ai ni adoré ni détesté. Un premier roman intéressant cependant qui suffit à ce que l'on s'intéresse à l'auteure.
Merci pour cet envoi mi-figue mi-raisin à B.O.B et à l'éditeur : La table ronde.

Commenter cet article

Armande 09/01/2010 09:40


Je te trouve un peu dur avec les Travers ! J'ai bien aimé quant à moi la description de cette famille qui va voler en éclats. Mais j'ai nettement préféré comme toi l'East village et ses artistes
performers. Ces moments du roman sont vraiment intéressants pour qui connaît l'art moderne.


Yv 09/01/2010 14:52


Je les trouve un peu coincés dans leurs principes et un peu trop "américains qui ont réussi typiques", mais peut-être me trompé-je et représentent-ils la réalité de ce pays ?


zarline 07/01/2010 10:44


J'ai lu plusieurs avis plus positifs que le tien et le sujet me tentait bien. Par contre si c'est caricatural, je risque d'être très vite déçue. A voir...


Yv 07/01/2010 16:47


Les personnages sont caricaturaux,certes, mais le livre se lit facilement et sans déplaisir.


keisha 03/01/2010 09:18


Bon, je l'ai fini et partage pas mal de ton avis... Y'a plus qu'à écrire mon billet - sans te plagier ou copier. Clin d'oeil au bouquin, tu remarqueras! ^_^


Yv 03/01/2010 13:44


Je remarque, je remarque, je vais aller voir ton article et surveiller de très près la tentation de plagiat :)


Armande 01/01/2010 13:51


Je reviendrai lire ton article quand j'aurai démarré et achevé ma lecture. C'est un roman que j'ai choisi aussi sur Blog-o-Book. je profite de ce commentaire pour te souhaiter sincèrement une très
jolie année 2010, pleine de bonheur et de livres !


Yv 02/01/2010 15:31


Au plaisir de te revoir et bonne année aussi


Lystig 01/01/2010 10:09


BONNE ANNEE !
Et bonnes lectures !


Yv 02/01/2010 15:31


Bonne année également, pour les lectures, eh bien, j'espère qu'elles seront bonnes également


keisha 31/12/2009 16:49


Ah bon tu l'as lu en français, j'ai cru que tu faisais un challenge VO! J'en suis à la page 115 (je sais, ma vie est passionnante), cela se laisse lire tranquillou pour l'instant. Un bon moment de
rire avec la bestiole dans l'avion.


Yv 31/12/2009 20:42


Je suis bien incapable de lire en Anglais. Le reste (après la p115) est tout aussi "quiet" -j'ai quand même quelque reste.