Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le dernier crâne de M. de Sade

Publié le par Yv

Le dernier crâne de M. de Sade, Jacques Chessex, Grasset, 2009
Dans la première partie du livre, Jacques Chessex raconte les six derniers mois de la vie du marquis de Sade, emprisonné à Charenton, mais continuant de se livrer à des jeux sexuels assez dégradants pour lui, en compagnie d'une jeune fille de 15/16 ans. Dans la seconde partie, l'auteur nous parle du crâne du marquis qui, après avoir été exhumé fait des voyages et des séjours étonnants, continuant de provoquer brûlures et désirs.
J'ai beaucoup apprécié les deux précédents livres de Jacques Chessex (Le vampire de Ropraz et Un juif pour l'exemple), malgré des fins ratées -avis très personnel- et un aspect "coincé et rigide" de sa vision des événements. Je m'attendais donc à tomber dans une espèce de morale concernant le sulfureux marquis, ainsi d'ailleurs que peuvent le laisser présager les 3 pages du premier chapitre. Et puis, j'ai été fort surpris, car outre les descriptions fortes et crues des pratiques sexuelles et de la déchéance du marquis, on sent que l'auteur a pour lui une certaine admiration. Je me demande même dans quelle mesure Jacques Chessex n'a pas pris un malin plaisir (sadique ?) à ses descriptions scabreuses. Il a un détachement par rapport aux pratiques de son héros, mais est lui aussi attiré par l'aura de ce personnage, comme tous ceux qui l'entourent d'ailleurs.
J'ai donc lu ce livre à la lumière de mes précédentes lectures de l'auteur et le crâne de M. de Sade qui voyage dans la seconde partie du livre, m'est apparu comme une image du démon, de Satan. Il émet une lumière rouge-orangée, provoque des brûlures et le désir chez ceux qui l'approchent. Cette fois pourtant, Jacques Chessex ne le repousse pas, ne le juge pas, il semble même beaucoup s'amuser des aventures post-mortem de ce crâne.
Ce que j'ai lu de Jacques Chessex ne peut laisser indifférent. Ce livre ne déroge pas à cette règle.
D'autres avis chez Ys, Mango, Dasola.

Commenter cet article

Alcapone 23/06/2010 19:48


Il faudra que je le lise alors pour m'en faire une idée...


Yv 24/06/2010 15:27



Ca ne pose pas de problème : lecture courte et intense.



Alcapone 23/06/2010 19:15


De Chessex, je n'ai lu que Le dernier de M. de Sade, Avant le matin et Le vampire de Ropraz. Aussi, je ne connais pas le côté protestant rigoriste que vous évoquez, mais quoiqu'il en soit nous
partageons le même avis pour Le dernier crâne...


Yv 23/06/2010 19:36



Je le trouve présent surtout dans Un juif pour l'exemple.



Alcapone 22/06/2010 20:31


J’aime bien cet auteur moi aussi et ce que j’apprécie vraiment chez Chessex, c’est sa facilité à traiter des thèmes si différents avec sa plume unique...


Yv 23/06/2010 09:50



J'aime un peu moins son côté protestant rogoriste que l'on aperçoit dans les deux précédents livres, mais c'est un belle plume.



Cécile de Quoide9 04/05/2010 17:21


C'est énervant parce que j'ai envie de lire la moitié des livres que tu conseilles ! Pfeuhhh


Yv 04/05/2010 18:08



C'est parce que j'ai une ligne éditoriale exceptionnelle et impitoyable.


 



Nina 31/03/2010 22:47


Il est particulier cet écrivain, je ne le connais pas trop, j'ai lu un livre de lui mais je ne me souviens plus du titre l'histoire d'un enfant qui est réduit au silence par son père, un roman à
l'ambiance très particulière, j'avais bien aimé, mais je ne sais pas si ce titre là va me plaire, alors lui aussi nous a quittés, vraiment c'est la série.....


Yv 01/04/2010 09:45



Dans ce que j'ai lu de lui, il crée effectivement des ambiances très particulières, lourdes. Une belle écriture. Plus "accessibles" Le vampire de Ropraz et Un juif pour l'exemple. Ca reste quand
même des livres dérangeants et forts.



dasola 30/03/2010 06:41


Bonjour Yv, merci pour le lien et je suis d'accord avec ton "post" d'hier à 22H05 sur le côté "reportage journalistique" pour Un Juif et Le Vampire de Ropraz. Bonne journée.


Yv 30/03/2010 08:44


Le "post" de 22h05 n'est pas de moi, mais de Ys -je sais, ça se ressemble-. Je n'ai pas beaucoup de commentaires, mais je n'en suis pas encore à m'en envoyer à moi-même ;)


Ys 29/03/2010 22:05


"Un Juif pour l'exemple" et "Le vampire de Ropraz" étaient finalement assez journalistiques, partant de faits divers, mais là, on a affaire à un exercice d'admiration assez étrange, une admiration
post mortem, et c'est encore une fois réussi.


Yv 30/03/2010 08:43


Etrange c'est le mot. Réussi également, et très différent de deux précédents.


Alex-Mot-à-Mots 28/03/2010 19:59


Il me semble avoir lu quelque part que Monsieur de Sade était friant de crânes. Un franc-maçon peut-être ?....


Yv 29/03/2010 14:56


Une colle pour moi ! Mais je ne suis pas forcément un grand lecteur et connaisseur dudit marquis.


emiLie 28/03/2010 16:30


Je veux commencer ma découverte de cet auteur par Le vampire de Ropraz, très bientôt j'espère, il faut juste que j'arrive à trouver le temps ;-)


Yv 29/03/2010 14:56


Le vampire de Ropraz et les romans de J. Chessex qui suivent se lisent très vite.


Nanne 27/03/2010 21:54


J'ai prévu cette lecture très prochainement grâce à Ys et je dois dire qu'avec les extraits lus au hasard des pages, je m'attends à quelque chose de très particulier ! Mais je pense que je vais
apprécier ma lecture ... Surtout, ce sera ma première rencontre avec Jacques Chessex, et pas la dernière, j'espère !


Yv 28/03/2010 15:04


Pour le particulier, tu ne vas pas être déçue. je ne connais que les trois derniers livres de Chessex : forts, crus et bons.


Bénédicte 27/03/2010 18:34


je n'ai pas lu cet auteur mais ça ne me tente pas je ne pense pas que je lirai ce livre


Yv 27/03/2010 18:39


Ces deux précédents livres sont très bien.


Restling 27/03/2010 15:44


J'ai lu le billet de Ys également mais je ne suis pas attirée par ce roman. J'ai lu du Sade dans ma jeunesse, ça m'a suffi.


Yv 27/03/2010 16:05


On est loin des livres de Sade, même si certains passages sont durs.


Mango 27/03/2010 12:18


Ce livre est très curieux et inattendu! On sent bien que Chessex s'amuse en racontant les derniers moments d'un héros totalement atypique et il en rajoute encore, avec l'étrange vagabondage de ce
crâne devenu diabolique, comme s'il cherchait à rivaliser avec l'extravagance et la démesure de Sade lui-même! J'ai trouvé ce roman plutôt réussi!


Yv 27/03/2010 14:15


Inattendu de la part de cet auteur que je croyais plus "coincé" dans son protestantisme.


Lilibook 27/03/2010 10:52


Je n'ai jamais lu encore cet auteur, mais j'avais noté Le vampire de Ropraz. Par contre je ne pense pas lire celui-ci ;-)


Yv 27/03/2010 14:14


Un juif pour l'exemple est très bien aussi.


clara 27/03/2010 09:36


Ca a l'air assez dérangeant, non ?


Yv 27/03/2010 14:14


Ca l'est tout à fait. Un livre qui ne laisse pas indifférent.