Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le démon dans ma peau

Publié le par Yv

Le démon dans ma peau, Jim Thompson, Gallimard, 1966 (Folio, 2010)

Lou Ford est adjoint du shérif à Central City, une petite ville du Texas qui s'est agrandie ces dernières années grâce au pétrole. Lou est un malade, un psychopathe qui n'hésite pas à tuer sa maîtresse -une prostituée- et Elmer Conway, le fils du plus riche et plus influent homme de la ville. Tout cela pour se venger de celui-ci qu'il considère être à l'origine de la mort de son frère Mike.

La bibliothèque municipale que je fréquente s'est dotée d'un comité de lecture dont je fais partie et qui nous voit nous réunir régulièrement autour de lectures communes sur un thème donné. Le précédent était la littérature italienne. Le prochain, que je prépare activement, est : littérature et cinéma. Un livre à lire et le film tiré de ce livre à visionner. J'ai déjà vu le formidable Persépolis, et là, je m'attaque donc à un polar étasunien, d'un écrivain un peu délaissé de son vivant et redécouvert au point d'être soi-disant devenu un classique.

Le livre : j'ai eu du mal à me sentir bien dans ce roman : la narration ne me convient pas, les personnages ne sont pas du tout attachants ni sympathiques -mais, bon, ça, c'est secondaire, parce qu'avec des personnages antipathiques, on peut faire de bons romans. Mais surtout, je n'y entends rien. L'enquête menée par dialogues interposés n'aide pas à ma compréhension ; certains détails importants me sont totalement passés au-dessus. Et puis, quelques flashbacks censés expliquer le comportement de Lou l'opacifient un peu plus. 

N'aimant pas voir un film puis lire le roman ensuite, je me suis quand même demandé s'il ne valait pas le coup de visionner le DVD pour ensuite, éventuellement, retourner au roman avec des explications.

The killer inside me, de Micheal Winterbottom, 2010

Le film : très très fidèle au roman, je vous laisse donc deviner quelle fut ma déception ! S'il explique certains détails mal compris dans le roman -par moi uniquement sans doute !-, il complique encore plus les flashbacks, totalement incompréhensibles. Casey Affleck qui joue le rôle de Lou Ford est coincé, imperturbable à le même visage lisse de bout en bout ; je ne saurais dire si c'est une performance, un plus pour le film et le rôle ou une marque de désintérêt total ou pire, un acteur pas très bon. Les filles, Jessica Alba et Kate Hudson (je vous donne les noms des acteurs et actrices, mais c'est pour vous, moi, je n'en connais aucun !) sont jolies et peu vêtues. Tout cela ne suffit pas à me captiver. Non pas que je n'aime pas regarder de jolies filles peu vêtues, mais il en faut un peu plus pour me retenir derrière mon téléviseur. Ou alors pas vêtues du tout ? Peut-être, mais là, c'est ma vie privée, alors si vous permettez, je vais m'arrêter là avant d'en dire trop et de passer pour un vieux satyre. Et d'abord, je ne suis pas vieux !

Allez, je referme le tout, roman et DVD, je retourne à la bibliothèque voir si un autre ensemble film+livre est disponible.

Commenter cet article

Isa 14/08/2011 17:15


ah ça fait envie !!! j'espère que la pioche sera meilleure la prochaine fois.


Yv 15/08/2011 07:49



Je le souhaite moi aussi.



Ys 10/08/2011 22:04


Ce livre m'a plu, il ne m'a pas semblé incompréhensible, en fait, les flash-back n'expliquent pas clairement le passé de Lou mais suffisent à semer le doute dans l'esprit du lecteur, doute qui se
transforme en certitude quand on comprend qu'il est depuis toujours un salopard au visage d'ange. Il était hors de question que je regarde un film aussi violent, mais je pense que si l'acteur joue
sans émotion, c'est justement pour montrer que Lou n'en ressent aucune.


Yv 11/08/2011 09:37



Tu as sûrement raison, mais j'ai trouvé néanmoins que le film, comme le livre manquaient de relief. Le film n'est pas si violent, mises à part deux scènes terribles : celles des meurtres des
femmes. Enfin, pas inoubliable pour moi.