Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Lady Hunt

Lady-HuntLady Hunt, Hélène Frappat, Actes sud, 2013...,

Laura Kern est une jeune femme qui travaille pour une agence immobilière des beaux quartiers parisiens. Elle est à la fois témoin et victime de phénomènes étranges : un rêve récurrent autour d'une maison ; un véritable cauchemar, car cette maison la terrifie, la disparition et la réapparition d'un petit garçon dans un appartement que ses parents visitent... Tous ces mystères lui font peur, lui font toucher du doigt la maladie dont son père fut victime et qui peut se transmettre aux descendants.

Dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire, Price Minister distribue des livres aux "blogs littéraires les plus influents de l'Hexagone" : eh, relisez ça, je fais partie des "blogs littéraires les plus influents de l'Hexagone" ! Ah, ça fait du bien de l'écrire et de le lire deux fois, si je m'écoutais, je le triplerais, mais ma modestie naturelle m'en empêche (putain, un des "blogs littéraires les plus influents de l'Hexagone" quand même !). Ah, la vache !

Pouf pouf, je me rajuste et je reviens à ma préoccupation principale, vous parler de ce roman d'Hélène Frappat dont j'avais apprécié Par effraction il y a assez longtemps, avant que ce blog ne devienne l'un des "plus influents de l'hexagone" -désolé, c'est trop bon, je ne peux pas m'en empêcher. L'auteure crée un monde qui tire vers le fantastique, genre dont je ne suis point féru. Ces moments d'irréalité sont ancrés dans des passages très réels : des visites d'appartement, de maisons. Un total décalage qui m'a bien plu. J'ai été emballé pendant les deux premières parties (140 pages) et ai ressenti une lassitude  à ce moment-là. Mon plaisir du départ était quelque peu émoussé par les longueurs, par cette histoire qui n'avançait plus et Laura qui faisait elle aussi du sur-place. J'ai accéléré un peu mon rythme de lecture, passé des pages, sauté des paragraphes sur les 170 dernières pages. Toujours mon souhait de concision. Malgré mes évitements, je dois dire que je reste sur une belle impression. Hélène Frappat sait créer une ambiance propice à son récit mi-réel/mi-fantastique, ses personnages (beaucoup de femmes), Laura en tête sont attachants, troublants et complexes. Grâce à des détails distillés ça et là, on saisit des bribes de l'histoire de la famille Kern avant des paragraphes explicatifs disséminés dans les différentes parties. Tout se tient, tout s'explique dans un très bon final.

Un roman pas banal qui a le mérite d'aller dans des sphères assez peu explorées par les romans français contemporains et qui, mine de rien, grâce à une écriture fine et poétique restera sans doute un moment en les mémoires de ceux qui ont eu la chance de le lire. L'atmosphère, l'ambiance ouateuses, brumeuses, tant dans le climat que dans les têtes des héroïnes concourent à l'installer durablement dans nos esprits. Il commence ainsi :

 

"La première fois que j'ai vu la maison, les arêtes de ses murs en briques disparaissaient sous une brume grise. La maison se dresse en haut d'une rue en pente Malgré le brouillard lumineux qui l'enveloppe, son ombre imposante se détache sur les villas environnantes. C'est une brume de fin de journée, un halo gris qu'absorberont bientôt les rayons blancs du crépuscule, juste avant la nuit, et la maison aura disparu." (p.11)

Un grand merci à Price Minister. Et puisqu'il faut mettre une note, j'attribue un 14/20

Babelio recense plein d'avis divers

 

rentrée 2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lili 01/12/2013 19:16

Je me suis mal exprimée. Quand j'ai écrit "j'ai calé" je voulais dire que mon enthousiasme s'est tari et que j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour arriver à le terminer. ;-)

Yv 01/12/2013 20:01



Ah là, je te suis mieux, j'avoue avoir eu aussi quelques coups de mou 



Lili 01/12/2013 12:52

Malgré quelques points positifs, j'ai moi aussi calé au bout d'un certain nombre de pages. Le style et le récit sont à mon sens retombés comme un soufflé. Heureusement que ce livre m'a
généreusement été offert par Price Minister car je pense que j'aurais été un peu dégoûtée d'avoir déboursée de l'argent pour ça.

Yv 01/12/2013 18:56



Je n'ai pas calé, j'ai passé quelques pages, mais j'ai tenu jusqu'au bout et me reste quand même une belle impression de lecture



Géraldine 29/11/2013 22:43

Premier billet plutôt positif que je lis à propos de ce roman. Pour ma part, je passe !

Yv 30/11/2013 08:35



J'en ai lu quelques uns quand même, ce bouquin a le mérite de sortir des thèmes classiques et rabâchés par les écrivains français



Leiloona 19/11/2013 22:31

Un des premiers romans de la rentrée que j'ai lus. J'ai adoré l'atmosphère de ce livre ! Superbement écrit de surcroît.

Yv 20/11/2013 17:55



Oui bien qu'un peu long parfois



Noukette 19/11/2013 11:47

Pas un coup de coeur donc... J'attendrais peut-être sa sortie poche du coup...

Yv 19/11/2013 15:42



non, mais néanmoins pas mal



Aifelle 19/11/2013 06:33

Les avis sont très contrastés sur ce roman, j'ai bien envie d'essayer quand je le trouverai à la bibli. J'en profite pour ajouter que je suis extrêmement honorée de laisser un commentaire sur l'un
des blogs les plus ... etc ... etc ...

Yv 19/11/2013 07:59



J'aime ça quand les avis divergent (et dix verges c'est beaucoup disait P. Desproges), ça prouve que le livre ne laisse pas indifférent et ça provoque des discussions



zazy 18/11/2013 19:07

Ainsi donc, comme toi, je fais partie des blogues influants !!!
Perso, j'ai fait une très belle pioche et je laisserai le tien là où il se trouve

Yv 19/11/2013 07:58



Bienvenue dans le club des gens influents, ceci dit sans se la ramener... 



kathel 18/11/2013 17:18

J'ai bien aimé cette atmosphère aussi...

Yv 18/11/2013 17:28



Malgré des longueurs, c'est un bouquin plutôt plaisant



attila 18/11/2013 16:11

je parie sur la vile jalousie pour expliquer ce silence retentissant ! pfffff : tous les mêmes !

Yv 18/11/2013 17:24



Quelle déception !



attila 18/11/2013 15:50

j''espère que t'as bien négocié avec l'éditeur compte tenue de ton "influence" ! 14/20, ça veut dire peut mieux faire ...( je parle de la com versée par l'éditeur évidemment) ;-)

Yv 18/11/2013 16:06



Tout à fait entre nous, je suis content que tu notes ce "peut mieux faire" car c'est exactement ce que mon 14/20 signifie. Quant à la commission, j'ai envoyé un dossier en triple exemplaire à
Actes Sud, mais je ne crois pas en mes chances malgré mon influence avérée (c'est pas moi qui le dit, c'est Price Minister même si je le répète à l'envi !) Ils sont peut être jaloux ou envieux,
va savoir...



Alex-Mot-à-Mots 18/11/2013 15:28

Réservé à ma BM, je l'attend avec impatience.

Yv 18/11/2013 15:47



ah ah, j'irai lire ton avis. Attention à ne pas t'emballer avant pour ne pas être trop déçus au cas où



keisha 18/11/2013 14:35

Pas trop ma came non plus, j'attendais ton avis (en tant que blog influent de l'hexagone)(et hop, une couche), mouais, bof, pas dans mes priorités.

Yv 18/11/2013 15:46



Merci, tu es trop bonne (a cou lisse ?)



Ankya 18/11/2013 13:40

Je vais donner mon avis sur Esprit d'hiver, de Laura Kasischke :)
En tout cas, Lady Hunt a l'air vraiment bien !

Yv 18/11/2013 14:26



Il me semble que les avis sont assez partagés tant sur Lady Hunt que sur Esprit d'hiver...



Hélène 18/11/2013 08:27

ouah l'Hexagone peut être fier de toi ! 14/20 en plus ce fut une bonne pioche !

Yv 18/11/2013 09:27



Je déteste donner des notes, mais là il le faut



Gwenaelle 18/11/2013 08:05

Tu fais partie des enthousiastes sur ce livre-là. Je n'avais pas été convaincue par ce roman, trouvant le gothique un peu trop dilué et l'intrigue bien légère.

Yv 18/11/2013 09:27



"Enthousiasme modéré" si je puis dire tout de même, notamment pas certaines longueurs