Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lâchez les chiens !

Publié le par Yv

Lâchez les chiens !, Maud Tabachnik, Flammarion, 1998
Sud-est de la France, un instituteur, juré dans un procès, est assassiné parce qu'il a, selon ses meurtriers, "encouragé les autres (jurés) à voter la réclusion". Dans cette région, l'extrême droite a pris le pouvoir et entend le garder, coûte que coûte, quitte pour cela à bâcler une enquête policière sur un meurtre impliquant certains de ses membres.
Un peu déçu par deux lâches abandons successifs de lecture, je me suis décidé à lire ce petit polar que j'ai acheté l'autre jour à Emmaüs -5 livres collection Librio pour 1€ , les autres étant 4 livres d'Andrée Chédid. C'est une petite lecture interlude, pas désagréable. Ce n'est pas non plus un grand polar : les retournements de situation sont un peu rapides et expéditifs, ce qui nuit à la crédibilité du livre. Il manque donc d'épaisseur dans le déroulement de l'enquête jusqu'à une fin un peu décevante. Ceci étant dit, le climat d'une ville du sud-est gangrenée par l’extrême droite est assez tendu et très plausible, notamment à l'époque de la parution du livre -1998 ! Pour cette raison la fréquentation de ce livre n'est pas inintéressante, mais elle doit être prise pour ce qu'elle est : un simple divertissement, ce qui n'est déjà pas si mal !

Commenter cet article

bene 20/10/2009 20:39


Je n'ai lu qu'un seul Tabachnik, il m'avait fait trop peur. Mais je trouve son style excellent et je me demande bien ce que j'attends pour continuer vers cette auteure!


Yv 21/10/2009 18:11


ce que j'ai lu d'elle est assez bien. On ne peut pas dire que ce soit mon auteure de polar favori, mais ça se laisse lire facilement et agréablement


Lystig 14/10/2009 19:47


Rencontrée à Fuveau il y a peu, l'écrivain est passionnante. Moi qui aime bien les polars, je n'ai jamais lu (encore) de livres écrits pas elle !

(serait-ce Vitrolles, Marignanne, Orange ou Toulon ?)


Yv 15/10/2009 15:05



Je viens de relire ce que j'avais mis pour l'autre livre de Maud Tabachnik que j'ai lu et je pense qu'elle réussit bien à décrire un contexte pesant. Pour info, la ville gangrenée s'appelle
Pradoles