Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La salle de bain

9782707310286FS.gifLa salle de bain, Jean-Philippe Toussaint, Éd. Minuit, 1985....
Un jeune homme, chercheur, décide de vivre dans sa salle de bain. Sa compagne qui travaille dans une galerie d'art subvient à leurs besoins. Puis, lorsque deux Polonais se mettent à repeindre l'appartement, le jeune homme part à l'hôtel en Italie, seul.
Un ami m'a parlé de JP Toussaint que je ne connaissais pas, il y a déjà quelques temps, mais je n'avais jamais vraiment pris le temps de le lire. Et puis, j'ai vu cette année qu'il était sur une liste d'un prix important, qu'il ne remporta point. Je me suis donc dit que je devais absolument le découvrir puisque plusieurs faisceaux m'envoyaient des signes, non pas que le fait qu'il soit potentiellement détenteur d'un prix m'incitât à le lire -ce serait même presque le contraire- mais c'est de voir son nom qui me revenait plusieurs fois devant les yeux en des temps rapprochés qui me fit chercher et trouver, d'occasion, un lot de trois de ses livres, La salle de bain, Monsieur et L'appareil-photo. Je vais les lire dans l'ordre de leur publication. Commençons donc par La salle de bain. Les autres viendront en leur temps, j'alternerai avec d'autres lectures, histoire de ne pas faire d'overdose.
Étrange roman que voilà. Étranges personnages et étranges situations. Tout tient par la narration, l'écriture de Jean-Philippe Toussaint. Lecture déroutante et à la fois captivante. Un vrai "nouveau roman" qui privilégie la forme au fond. Car finalement, peu d'action et beaucoup de questionnements, de tergiversations. On suit parfois les hésitations, les songes du narrateur avec une certaine prise de distance, puis lorsqu'il revient nous raconter ses moments dans sa baignoire, on recolle au récit. C'est un roman très décalé, on frôle l'absurde et l'ubuesque d'un pied, l'autre restant dans une certaine réalité. Beaucoup de détachement de la part de l'auteur qui manie également très bien l'humour, non pas les blagues qui font mouche (encore que peut-être il est un joyeux drille, un boute-en-train fameux) mais plutôt une ambiance générale et des situations qui baignent dans un sourire quasi permanent surtout lorsque comme moi, en lisant, vous visualisez les situations ou les descriptions. "Lorsque j'ai commencé à passer mes après-midi dans la salle de bain, je ne comptais pas m'y installer ; non, je coulais là des heures agréables, méditant dans la baignoire, parfois habillé, tantôt nu. Edmondsson, qui se plaisait à mon chevet, me trouvait plus serein ; il m'arrivait de plaisanter, nous riions. Je parlais avec de grands gestes, estimant que les baignoires les plus pratiques étaient celles à bords parallèles, avec dossier incliné, et un fond droit qui dispense l'usager de l'emploi du butoir cale-pieds." (p.11)
Le moins que je puisse dire, c'est que ce roman a tout pour me plaire et qu'il m'a plu et que je continuerai très volontiers ma découverte des œuvres de JP Toussaint que je viendrai vous narrer ici même.

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1 WOTCKMJU

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Aliénor 05/12/2013 10:01

Voilà qui attise ma curiosité...

Yv 05/12/2013 16:21



Si tu aimes l'absurde, vas-y !



dasola 01/12/2013 19:19

Bonsoir Yv, de Jean-Philippe Toussaint, je n'ai lu que "La vérité sur Marie": splendide. J'ai adoré son style. Pas encore lu "La salle de bain" et son dernier "Nue". Bonne soirée.

Yv 01/12/2013 20:01



Je viens de finir Monsieur, encore mieux selon moi, je crois que je vais en parler encore sur le blog



Jackie Brown 01/12/2013 17:35

J'avais acheté ce livre à sa sortie. Je me souviens exactement où et des gens qui étaient avec moi. J'étais étudiante et à l'époque, j'achetais plutôt des poches, budget oblige. Je ne me souviens
pas pourquoi il me fallait absolument ce roman. Mais je n'ai rien lu de Toussaint depuis. Ton billet me donne vraiment envie de le relire.

Yv 01/12/2013 18:57



Je viens d'en finir un autre, encore mieux pour moi, tu risques de ne pas résister...


PS, j'ime beaucoup ton pseudo, c'est un des films de Tarantino que je préfère



Géraldine 29/11/2013 22:14

Je n'aurais pas eu l'idée de me diriger vers ce roman, mais pourquoi pas. Ca peut être une chouette expérience.

Yv 30/11/2013 08:32



J'ai suivi les conseils d'un ami qui sur ce coup, furent excellents



Alex-Mot-à-Mots 29/11/2013 14:34

Pourtant, les éditions de minuit n'ont pas pour habitude de faire dans le drôle.

Yv 29/11/2013 15:26



Ce n'est pas non plus un recueil d'histoires drôles, mais chez Minuit, il y a aussi des auteurs qui manient ironie, moquerie, et autres manières de faire de l'humour ou tout au moins de tirer des
sourires des lecteurs fort bien. Echenoz n'est pas que sérieux, ni De la Peine (voir La méthode Atbogast) ou encore Viel qui excelle dans le genre



Emma 29/11/2013 13:13

Je connais seulement de nom cet auteur, et ça a l'air plutôt bizarre, je serai obligée d'essayer pour me faire une idée...

Yv 29/11/2013 14:38



et oui, tu te feras ta propre idée, l'avantage, c'est que ce sont de courts romans



clara 29/11/2013 08:54

Son dernier roman est sur ma PAL..

Yv 29/11/2013 14:38



C'est son dernier de sa série sur Marie, je commencerai par le premier 



Pr. Platypus 28/11/2013 11:22

Comme toi, j'ai enfin passé le cap tout récemment ! J'ai lu, pour l'instant, Monsieur et la Réticence et je retrouve bien le style de Toussaint et sa douce dérision dans ce que tu dis de la Salle
de bain. Merci de m'avoir rappelé qu'il faut que je lise d'autres de ses romans !

Yv 29/11/2013 14:37



Je n'en suis dqu'à deux romans de l'auteur, mais je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin



In Cold Blog 28/11/2013 10:12

C'est justement le côté absurde, voire ubuesque, qui me retient jusque-là d'aller voir de plus près du côté de Monsieur Toussaint.

Yv 28/11/2013 11:43



Et moi c'est ce qui me plaît ! Pas grave, on se retrouvera sur d'autres livres



keisha 28/11/2013 08:21

Je t'attends de pied ferme. J'ai abandonné il y a deux trois ans un de ses romans (lequel? cela se passait au Japon je crois, et mortellement ennuyeux)
Ton enthousiasme me pousse à m'interroger, dois-je perséverer?

Yv 28/11/2013 09:12



C'est sans doute dans la série qu'il vient de clore avec Nue et concernant son héroïne Marie, styliste ? Pour le second que j'ai lu, Monsieur, je me suis encore plus régalé...