Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La princesse de Montpensier

Publié le par Yv

La princesse de Montpensier, Madame de Lafayette, 1662 (nouvelle édition contenant le scénario du film de Bertrand Tavernier, Flammarion, 2010)

"En 1567, dans un pays déchiré par les guerres entre catholiques et huguenots, Marie de Mézières est éprise depuis toujours du jeune duc de Guise, auquel la lient les serments que se donnent les enfants amoureux. Quand la volonté paternelle lui désigne pour mari le prince de Montpensier, elle se cabre d'abord. Contrainte de se soumettre, elle décide de ne jamais lui céder ce cœur qu'elle a déjà donné à un autre."(4ème de couverture) Puis, la jeune princesse se lie d'amitié avec un ami de son mari, le comte de Chabannes qui tombe amoureux d'elle. Survient aussi le duc d'Anjou, frère du roi, très sensible lui-même au(x) charme(s) de la jeune femme.

Au hasard d'un jeu sur Internet (je crois que c'est sur facebook), j'ai gagné ce livre qui est en fait le scénario du film de Bertrand Tavernier suivi de la nouvelle de Madame de Lafayette. Pour être complet, ce scénario est co-écrit avec Jean Cosmos et François-Olivier Rouseau. Dédicacé personnellement par Bertrand Tavernier, je l'avais un peu laissé à l'abandon. Au hasard d'un rangement je l'ai retrouvé et si j'ai laissé un peu de côté la lecture du scénario, j'ai directement filé vers la fin du livre, vers la nouvelle de Mme de Lafayette. Et quelle ne fut pas ma surprise d'y trouver grand plaisir à la lire, moi qui fuis les grands transports amoureux et qui ne suis pas totalement amateur du style 17° siècle. Mais quelle femme -et quel lecteur- pourrait résister à un tel renoncement-déclaration d'un prétendant, à part la princesse de Montpensier : "C'est un homme qui n'est capable que d'ambition, mais puisqu'il a eu le bonheur de vous plaire, c'est assez ; je ne m'opposerai point à une fortune que je méritais sans doute mieux que lui, mais je m'en rendrais indigne si je m'opiniâtrais davantage à la conquête d'un cœur qu'un autre possède. C'est trop de n'avoir pu attirer que votre indifférence : je ne veux pas y faire succéder la haine en vous importunant plus longtemps de la plus fidèle passion qui fut jamais." (p.214) ?

Ce qui surprend dans ce texte, c'est d'abord le très jeune âge des protagonistes, puisque lorsque l'histoire commence ils ont 13 ou 14 ans et que celle-ci finit lorsqu'ils arrivent à un peu plus de 20 ans. Ensuite, c'est la morale qui se dégage de la nouvelle qui étonne : il n'est pas question de passage à l'acte de chair. Les élans amoureux se font entre deux portes ou bien sont épistolaires. La morale est sauve, et la femme n'a pêché qu'en pensées.

Dans l'avant-propos, Bertrand Tavernier explique très bien cela, et dit pourquoi, dans son film, il a préféré prendre des options différentes de Madame de Lafayette plus en relation avec notre époque. Je n'ai pas encore vu son film, librement adapté de la nouvelle, pourtant j'en avais très envie. Après cette lecture, je suis encore plus motivé à aller le voir. J'espère qu'il est encore projeté.

Commenter cet article

Pascale Jouassai 01/04/2011 16:55


Si vous arrivez à lire ce mail à temps , sachez que le film est projeté ce soir à 20 h 00 Romainville, en présence du réalisateur et d'un historien.
Vendredi 1° avril,

Pascale


Yv 01/04/2011 17:45



A temps oui et non, puiqu'habitant en région nantaise, je ne pense pas être à Romainville à 20h. Merci quand même, ç'aurait été avec grand plaisir de pouvoir discuter ensuite.



Bénédicte 11/03/2011 21:59


c'est toujours intéressant de mettre en parallèle le film et sa source littéraire. En ce qui me concerne je viens de terminer La princesse de Clèves de Madame de Lafayette que j'ai choisi dans le
cadre d'un challenge J'ai bien aimé ce courant littéraire du XVII è et la naissance du roman d'analyse psychologique


Yv 12/03/2011 11:39



Malheureusement, je n'ai pas encore vu lefilm. pour autant, je ne suis pas sûr de continuer tout de suite avec Mme de Lafayette.



keisha 02/03/2011 07:56


Je pense avoir cette nouvelle ici chez moi, juste après la princesse de Clèves. L'âge? Oh à cette époque on mariait les filles à 13 14 ans je crois...


Yv 04/03/2011 13:49



c'est vrai que l'espérance de vie était moins grande que maintenant.



Pyrausta 01/03/2011 16:21


quand tu auras visionné l'un ou l'autre j'aimerais avoir ton avis.je n'ai pas vu Madame de Montpensier.


Yv 01/03/2011 16:33



Je vais essayer de le faire prochainement.



Marie 01/03/2011 16:18


Là je dois avouer un certain manque de motivation de ma part pour ce livre...
D'ailleurs, ton jugement positif n'a-t-il pas été très légèrement influencé par la photo de la jolie jeune femme sur la couverture ? ;-)


Yv 01/03/2011 16:32



Pas seulement pour la jolie jeune femme, Mélanie Thierry, qui joue la Princesse dans le film de Tavernier. Mais bon, son charme opère...



Pyrausta 01/03/2011 07:53


les jeunes gens de ce siecle etaient bien plus murs que nos gamins actuels.je n'apprécie pas trop la littérature style XVII siecle également meme si je reconnais qu'il y vait un style.
pour le film je ne crois pas s'il passe encore en salle.il est sorti depuis un petit moment déjà.


Yv 01/03/2011 14:35



Comme pour Mlle Chambon, je chercherai le DVD