Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La petite Française

La petite Française, Eric Neuhoff, Albin Michel, 1997
Le narrateur, un écrivain tout juste trentenaire, en mal d'inspiration, débute une vie de vieux, en restant chez lui, ne regardant plus que Le mépris de Godard. Survient alors dans sa vie sa jolie voisine, Bébé, âgée d'une vingtaine d'années. Elle est l'inverse de lui. Toujours en mouvements, un peu folle et toujours pleine de vie et d'envies. Ils commencent une histoire d'amour dont on sent dès le début qu'elle se finira mal ou qu'elle finira, tout simplement.
Le roman est à la fois agaçant et plaisant. Agaçant, parce que la petite vie parisienne des gens en vue : journalistes, comédiens, peintres à la mode, ... est très (trop !) présente et vraiment inintéressante. On pourrait avoir parfois l'impression de lire Gala ou Voici. Agaçant aussi, parce qu'on ne sait pas où Neuhoff veut nous emmener. Les tergiversations de l'un ou de l'autre sont répétitives et longuettes.
Plaisant, parce que l'histoire d'amour que le narrateur vit avec Bébé n'est pas banale, qu'elle bouscule le narrateur. On sent aussi qu'elle prendra fin, mais on ne sait pas où et comment, ni pourquoi, ce qui maintient un léger suspense. Plaisant encore, parce que le style de l'auteur est rapide : petites phrases, vocabulaire simple qui donnent du rythme à cette histoire, le rythme que Bébé donne à leur histoire. Un livre pas inoubliable, mais pas désagréable. Prix Interallié 1997.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-a-Mots 17/01/2010 10:19


Sans doute le livre a-t-il mal vieilli aussi.


Yv 17/01/2010 15:20


Peut-être aussi effectivement