Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La main noire

MainNoire_couv.jpgLa main noire, Robert Vincent, Ravet-Anceau, 2013...

Bolbec, près du Havre, dans le Pays de Caux, est une petite ville tranquille. Jusqu'à ce jour de 2006 où un obus allemand de la seconde guerre mondiale éclate dans une cour, tout près de la maison de la famille aristocratique ruinée, les de Bourdon-Buchy réduite à la comtesse mère et sa fille, Luna vedette locale de la chanson. C'est Luna qui lors de l'explosion voit atterrir dans sa chambre une main noire. Noire parce qu'elle a séjourné au moins 30 ans dans du pétrole. Le commissaire Faidherbe qui vient d'être muté provisoirement dans cette localité s'intéresse à cette main et compte bien découvrir ce qu'il est advenu du reste du corps.

Voici un roman policier bien sympathique. D'abord, il n'est point trop épais : 170 pages pour raconter cette histoire, dénouement compris. Ensuite, le ton y est résolument léger, enlevé et amusant. On n'y éclate pas de rire, mais on sourit souvent aux réparties du commissaire parfois assez mauvaises lorsqu'il s'essaie à l'humour. Et puis, le style est alerte, simple, classique et argotique voire patoisant. Des personnages bien ancrés dans leur pays et un pays très présent dans leurs histoires et dans l'intrigue. Intrigue qui prend sa source en 1944, en plein début de déroute allemande, après le débarquement qui eut lieu non loin de là. Le commissaire Faidherbe est assez loin des standards de notre époque : point de portable, un peu rustre et surtout maladroit dans ses propos qui peuvent blesser les plus sensibles de ses collègues, notamment la jeune et svelte Virginie Blanchamp. "Faidherbe se penche un peu pour regarder à gauche. Il aperçoit l'agent Schlumpf, planté devant l'arrêt du bus au débouché de la rue piétonne. [...] Il lui fait signe. Les dix doigts ouverts, deux fois, pour vingt minutes, puis un index vers le bas. "Je descends dans vingt minutes." Un pouce dressé lui répond. De l'inutilité de passer un coup de fil. Ah ! L'heureux temps des sémaphores de Chappe... Mieux encore, il aurait dû naître au XVIIIe siècle avant la révolution industrielle. [...] Aucun regret. Le présent est définitivement plus excitant." (p.129/130)

 

On ne lit pas ce polar comme on lit un polar sérieux. C'est un livre à lire pour se détendre, dans un train (il a le format idéal pour un trajet), dans un canapé pour embellir un après-midi pluvieux et venteux. Un polar qui ne se prend pas au sérieux et qui fait passer un très bon moment, qui tente des jeux de mots foireux dans les titres :"Le fort dévale" (p.92) ou "L'assaut scie celui qui fait feu" (p.141), qui parle des femmes qui désirent des hommes et des hommes qui aiment les formes féminines : "La comtesse redresse son buste et le chemisier s'ouvre plus largement sur une absence de soutien-gorge et deux obus de 75 en fait de seins." (p.115). Un polar à l'ancienne écrit pour divertir, but qu'il atteint très facilement et largement.

 

polars

rentrée 2013

région-copie-1

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 26/11/2013 22:35

Très tentant, un polar à l'ancienne

Yv 27/11/2013 07:57



... et je ne peux même pas te le proposer, il a déjà quitté la maison vers d'autres lieux...



Aifelle 26/11/2013 16:45

Ce n'est pas très loin de chez moi et mes racines sont en pays de Caux, je pourrais bien m'y retrouver dans ce polar.

Yv 27/11/2013 07:56



Tu pourrais même visiter les lieux...



Oncle Paul 26/11/2013 14:17

Bonjour Yv
Un roman policier très plaisant qui nous change de la production actuelle quand l'auteur se veut trop sérieux et finit par lasser. Et oui Alex, référence à la Mano Negra...
Amitiés

Yv 27/11/2013 07:55



Bonjour Paul


exact, j'aime bien ces romans policiers juste faits pour distraire, lorsqu'ils y parviennent, ce qui est ici le cas, c'est un vrai plaisir


Amicalement,



Alex-Mot-à-Mots 26/11/2013 13:49

A écouter avec La Mano Negra en fond sonore, peut être....

Yv 27/11/2013 07:54



Oui évidemment, même s'il y est aussi question de radio-crochets



Emma 26/11/2013 10:43

Pourquoi pas si je le croise, ça a l'air plaisant...

Yv 26/11/2013 12:45



ça l'est !



Jeanmi 26/11/2013 08:16

Je n'ai pas lu "La main noire" mais si mon éditeur avait des premières de couverture comme celle-là, peut-être vendrait-il plus de livres...

Yv 26/11/2013 12:44



Il est vrai que les couvertures chez Ravet-Anceau sont en général pas mal, mais que celle-ci est particulièrement réussie



Gwenaelle 26/11/2013 07:43

Une petite lecture sympa pour les jours où l'on n'a pas envie d'être sérieux...

Yv 26/11/2013 07:46



C'est exactement ça, ou pour un trajet en train