Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La dernière nuit

nuit.jpgLa dernière nuit, Jean-Marc Bonnel, Éd. Élan sud, 2008

Un bouquiniste, par les hasards d'une amitié, se retrouve en possession d'un cahier qui, écrit en une nuit, raconte la vie de Pierre Bénazet, né monstre, rejeté de tous, sauf de sa grand mère Méman qui l'élèvera à la ferme des Broucaillou en Ariège. Il y grandit, protégé par l'amour de Méman et ignoré et haï par son grand-père. Un jour, encore enfant, il se voit dans un miroir...

Petit roman ou grande nouvelle (70 pages) emplie d'amour, de poésie, mais aussi de peur de la différence, de crainte d'autrui. C'est donc l'histoire de cet homme né monstre, fatalement coupable des turpitudes connues dans le coin aux yeux des gens dits normaux. Roman rural et ancestral qui reprend les thèmes connus de la vie à la campagne, des peurs des villageois pour l'inconnu, du repli sur soi. Dans le même temps, c'est un roman intéressant, car c'est le point de vue du monstre : ce qu'il est réellement, ce qu'il ressent, ce qu'il vit. JM Bonnel s'est glissé dans sa peau et grâce à son écriture fine et sensible, il réussit à faire vivre Pierre Bénazet. Il décrit aussi les paysages, les autres personnages joliment. Nous avons tous lu ou vu ce genre de chroniques rurales, et celle-ci est très visuelle, faisant appel à nos souvenirs.

Doucement, JM Bonnel fait monter la tension parce qu'évidemment, la vie de son héros ne sera pas facile. Il aura néanmoins quelques onces d'espoir et d'amour dans sa vie rude et quasi solitaire.

Récit à la fois dur et poétique : "Pour certains, le petit matin évoque la naissance d'un jour nouveau, pour moi, c'était la fin du voyage. Je m'apprêtai à quitter ce monde. Une brume épaisse montait lentement de la vallée. Mon âme allait se fondre dans l'humidité et disparaître dans les rues. Un frisson me parcourut, je me mis à pleurer et le visage de Méman m'apparut doucement." (p.55/56)

On sent dans l'écriture de l'auteur toute l'admiration qu'il a pour les mots et tout le plaisir qu'il prend à les tordre, les triturer, jouer avec eux, avec les sonorités, les paronymies, ...

JM Bonnel, natif de l'Ariège, après avoir été fonctionnaire de police, puis libraire spécialisé en livres anciens à Marseille, écrit des livres et un spectacle qu'il joue dans la région marseillaise. Accessoirement, il loue des studios dans cette ville et lors de nos vacances dans l'un d'eux, il nous a été permis de faire sa délicieuse connaissance.

PS : Jean-Marc Bonnel à un site : ici.

 

région

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lystig 17/03/2013 22:15

une librairie que je pourrais visiter ???????? si elle existe toujours ?

Yv 18/03/2013 08:04



il a arrêté cette activité, mais si JM Bonnel joue son spectacle va la voir et dis-moi ce que j'ai raté



bonneljeanmarc 17/03/2013 21:19

C'est un livre attachant et détachable.

Yv 18/03/2013 08:03



bien vu...



zazy 17/03/2013 19:47

Alors il faut un timbre rare, un tampon dateur philatélique et tout le tintouin !!!

Yv 18/03/2013 08:03



Si en plus madame n'accepte pas les timbres "normaux"...



zazy 17/03/2013 19:25

Alors, il faut acheter 2 livres : un que tu gardes et l'autre pour envoyer les cartes postales à tes meilleurs amis !

Yv 17/03/2013 19:46



Ou alors tu te les envoies à toi-même



zazy 17/03/2013 09:45

Je suis allée sur le blog en suivant ton lien et j'y ai trouvé de belles phrases accompagnée d'un joli dessin.

Yv 17/03/2013 18:35



C'est tiré de son dernier ouvrage dans lequel il écrit les poèmes, illustrés par une dessinatrice et dont les pages se détachent pour faire des cartes postales