Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La crème était presque parfaite

la-creme.jpgLa crème était presque parfaite, Noël Balen et Vanessa Barrot, Fayard, 2014....,

 

Laure Grenadier, journaliste culinaire et son photographe Paco arrivent en Normandie. Leur premier repas dans un restaurant connu pour sa sauce à la crème unique se finit en une hécatombe. Des convives s'écroulent, victimes d'une intoxication ou d'un empoisonnement. Au moins deux morts et d'autres entre la vie et la mort. La gendarmerie est sur les dents, Laure entre deux dégustations glane des informations pour tenter de disculper son ami restaurateur et son producteur de crème normande.

 

 

Des retrouvailles très appétissantes avec Laure et Paco, après une première rencontre dans Petits meurtres à l'étouffée  qui se déroulait dans la région lyonnaise. Cette fois-ci, c'est la Normandie, ses spécialités culinaires, son terroir et ses paysages qui sont à l'honneur. Pommes à toutes les sauces, solides ou liquides et crème bien sûr, puisque le poison est en icelle. Les amateurs de polars rapides et sanglants seront déçus, on est plutôt dans une série qui allie terroir et meurtre(s) en même temps que la littérature, puisqu'un tenancier de maison d'hôtes souhaite ouvrir un restaurant qui ne servirait que des plats issus de l'œuvre de Marcel Proust ; je ne suis pas spécialiste de l'écrivain qui séjournait régulièrement en Normandie, mais certains passages cités ont l'air de véritables recettes de cuisine : "Faites-moi au moins l'honneur de goûter à mes spécialités proustiennes... Cette semaine, je compte sur toi pour me donner ton avis : c'est très important et tu m'aideras à finaliser ma carte. J'ai préparé un bœuf mode en gelée, tel qu'il est évoqué dans Le Temps retrouvé et A l'ombre des jeunes filles en fleurs. C'était un des plats préférés du grand Marcel... Servez-vous !" (p.27/28)

Le ressort de bouquin n'est pas dans un suspense intenable ou dans des coulées d'hémoglobine. Non, il est dans la découverte de la région et dans la description des gens qui l'habitent et qui sont véritablement habités par leur passion du bon. Il est aussi dans le travail de journalisme, dans le souci de mettre en valeur tant par la photo que par les textes les producteurs et restaurateurs rencontrés. Et c'est lors de ces rencontres que Laure tend l'oreille et recueille des informations, des rumeurs, des bribes de conversations. Laure n'enquête donc pas vraiment, elle accumule et à un moment ou un autre, une hypothèse naît. Elle peut alors s'en ouvrir au capitaine de gendarmerie Cadour. Reste alors à trouver à qui profite le crime. Sur ce coup-ci, Laure a bénéficié de l'aide précieuse d'Amandine sa fille-adolescente et de Daphné, une collaboratrice du magazine venues passer le week-end en Normandie. 

Un roman très plaisant, léger, qui met le lecteur en joie, le fait rire ou sourire, qui se lit aisément, d'un seul coup puisqu'on n'a pas envie de le poser, à rapprocher bien sûr de la série Le sang de la vigne (dont Noël Balen est également le co-auteur). Une série aux couvertures très reconnaissables, sobres et parfaites et aux titres évocateurs tant pour la cuisine que pour le polar. Vivement la suite, normalement, Un cadavre en toque.

Suspense très sympathique pour Claude

 

polars 2015

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dasola 10/12/2014 07:22

Bonjour Yv, ce roman me paraît bien appétissant malgré l'hécatombe de cadavres. Je note. Bonne journée.

Yv 10/12/2014 08:10



C'est vrai que ça tombe un peu au début, mais c'est supportable, enfin pour le lecteur, parce que les victimes...



zazy 04/12/2014 16:19

J'avais lu le 1er suite à ton com.

Yv 04/12/2014 21:45



le deuxième est logiquement dans la même veine



zazy 03/12/2014 22:23

J'avais bien aimé le premier titre

Yv 04/12/2014 07:32



Je préfère encore le deuxième



Violette 03/12/2014 22:06

ça pourrait me plaire!

Yv 04/12/2014 07:32



Si tu aimes la crème...



Alex-Mot-à-Mots 03/12/2014 16:08

Une couverture un peu sombre, non ?

Yv 04/12/2014 07:32



Noire avec un instrument de cuisine, simple, efficace, la signature de la série



Aifelle 02/12/2014 13:01

Si ça se passe en Normandie, je ne peux que noter.

Yv 03/12/2014 14:58



Inévitable !



Gwenaelle 02/12/2014 10:05

Un titre pour le moins alléchant! ;-) Je ne connais pas la série, mais je note... un bon moyen de concilier amour du polar et amour de la bonne chère...

Yv 03/12/2014 14:58



Tu as tout compris, c'est exactement ça