Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

L'assassinat d'Hicabi Bey

phicabi-bey.jpgL'assassinat d'Hicabi Bey, Alper Canigüz, Éd. Mirobole, 2014 (traduit par Celin Vuraler)...

 

 

Le jour où Hicabi Bey, policier retraité, est assassiné, Alper Kamu, un enfant de cinq ans est témoin de la fuite d'une personne. Alper Kamu est un enfant étonnant, qui, à son âge a des raisonnements d'adulte, mais continue à jouer avec les garçons de sa rue à Istanbul. Il décide de mener l'enquête et de faire la lumière sur le meurtre de son étrange voisin.

 

 

Dans mon mini résumé, j'ai déjà placé deux adjectifs : étonnant et étrange. J'aurais pu en mettre davantage encore : curieux, décalé, loufoque, cinglé, ... tant ce bouquin est tout cela. Le décalage vient du personnage principal, Alper Kamu (toute ressemblance avec un nom connu est forcément délibérée), cinq ans qui s'exprime et raisonne comme un adulte -et parfois même mieux-, raconte l'histoire de son point de vue d'enfant qu'on qualifierait chez nous de précoce, mais reste à sa hauteur de petit garçon et garde ses préoccupations de gamin dur et prompt à la bagarre, paré pour la débrouille nécessaire dans les rues d'Istanbul, notamment dans certains quartiers dans lesquels il ne fait pas bon sortir si l'on exhibe des signes extérieurs de richesse. Certaines scène font penser à une nouvelle Guerre des boutons, urbaine version turque et polar : chamailleries, castagnes, jeux de ballons et autres, on entend presque le fameux : "Si j'aurais su, j'aurais pas venu" qui, je le rappelle n'existe que dans le film d'Yves Robert et pas dans le livre. 

Cette parenthèse fermée, on suit agréablement Alper dans sa quête de la vérité, on sourit beaucoup et on rit. Alper ne sort pas sans son pistolet en plastique qui tire des balles de la même matière, et il fait bien, lorsqu'on se mêle de ce qui est brûlant on peut en avoir besoin : "Serrant encore très fort mon pistolet dans la main, je me suis affaissé et j'ai commencé à rire. Je vivais les jours les plus intenses de ma vie. J'étais entouré d'ennemis qu'il fallait combattre et de femmes qui voulaient être aimées. Certes, mon pistolet était en plastique. Mes femmes aussi. Mais c'était toujours mieux que rien." (p.116) Il croise des personnages peu recommandables, des gens dans la misère, d'autres fiers de leur petit pouvoir qui en usent et en abusent, des Turcs d'aujourd'hui. Car en toile de fond de ce roman il y a la Turquie avec ses difficultés et ses réussites, la vie à Istanbul, un peu de politique.

Néanmoins, malgré toutes ses qualités, je me dois de dire pour être totalement honnête que le livre est un peu long et que certains passages auraient mérité si ce n'est d'être supprimés au moins d'être allégés. Ce n'est pas rédhibitoire puisque globalement, j'ai bien aimé le roman, mais plus ramassé, plus court ce roman aurait gagné en punch.

Ceci étant dit, comme toujours chez Mirobole, c'est un livre à découvrir, un auteur qui promet et qui nous fait découvrir une facette de son pays et une belle tranche de son humour. En plus, la couverture est très belle, simple et le bouquin ne souffre d'aucun défaut. Ce serait dommage de passer à côté ce polar curieux.

Lecture commune avec Liliba.

 

 

polars

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 29/06/2014 14:19

Je te comprends

Yv 29/06/2014 17:29







zazy 28/06/2014 15:33

Tu lis la collection complète de Mirobole et je te comprends

Yv 29/06/2014 08:28



Pas complète, mais pas loin...



Claude Le Nocher 27/06/2014 18:16

Salut Yves
J'ai été immédiatement embarqué par cette comédie policière, dont l'originalité et l'humour font beaucoup de bien aux neurones parfois tristounets.
Amitiés.

Yv 27/06/2014 19:36



Salut Claude, effectivement, un polar dans lequel on rit c'est bon à prendre. Original et curieux, tout bien quoi !


Amicalement,


Yves



keisha 27/06/2014 08:25

Hé ben voilà, on est obligé de le lire, maintenant!!

Yv 27/06/2014 16:29



Désolé... 



Liliba 27/06/2014 08:06

Plus enthousiaste que toi, j'ai été sous le charme de ce petit garçon et de l'humour en général du roman !

Yv 27/06/2014 16:29



J'ai bien aimé, mais il m'a manqué un p'tit kekchose quand même