Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kiki de Montparnasse

Publié le par Yv

Kiki de Montparnasse, Catel et Boquet, Casterman écritures, 2007

La vie d'une véritable icône du Montparnasse des années 20, élue reine de ce quartier oh combien artistique à l'époque. Cette BD d'un peu plus de 300 pages revient donc sur le parcours d'Alice Prin, qui deviendra le modèle le plus côté pour sculpteurs et peintres sous le nom de Kiki. Née en 1901, Alice est élevée par sa grand mère, à la campagne. A douze ans, sa mère linotypiste à Paris la reprend chez elle pour lui apprendre un métier. C'est là qu'Alice fait la rencontre d'un sculpteur qui lui demande de poser pour lui. La suite n'est pas facile, car vivre de ce métier est difficile. Mais Alice est positive, elle est jolie, a bon caractère et tombe facilement amoureuse de ceux qui la peignent. Elle rencontrera et deviendra amie avec Soutine, Modigliani, Utrillo, et surtout Foujita et Man Ray avec lequel elle vivra pendant 7 ans et qui lui inspirera ses plus belles photos, les plus célèbres, dont celle archi-connue qui inspire la couverture du livre.

Conçue comme une biographie chronologique s'attardant évidemment sur les années 20, l'âge d'or de Kiki, cette bande dessinée est d'une lecture à la fois intéressante et instructive. Souvent les livres -enfin ceux que j'ai lus, notamment la trilogie de Dan Franck- parlent de cette époque globalement ne se posant sur aucune des personnalité, ou alors sur les plus marquantes, Picasso, Modigliani, ... Là, le propos est centré sur Kiki, personnage haut en couleur qui a  posé, chanté dans des clubs et des cabarets -des chansons osées : son tour de chant commençait quasi invariablement par Les filles de Camaret. Elle a peint également. Ses toiles ont d'ailleurs remporté un succès certain. Ce qui fait également la différence de ce livre, c'est que Kiki est une femme dans un monde essentiellement masculin; Kiki est la pionnière de la femme libérée, émancipée, choisissant son style de vie, s'affichant ouvertement amoureuse de nombreux hommes, parfois plusieurs en même temps. Une femme pour qui la nudité n'est pas un problème, fort heureusement puisqu'elle a inspiré aux artistes de l'époque leurs plus belles œuvres.

Elle rencontre tout ce que Montparnasse compte d'artistes plus largement que les peintres. Par exemple des écrivains, Desnos, Cocteau, Tzara, Breton et tous ceux qui composent le mouvement Dada et composeront celui des surréalistes. Elle a aussi joué dans des films, ceux très avant-gardistes de Man Ray notamment. Elle écrira aussi, ses mémoires, interdites aux États-Unis, pays qui ne lui réussit décidément pas puisqu'avant son livre, elle avait fait une tentative de cinéma avec Cecil Blount DeMille, avortée.

Très belle mise en page, dessins noirs et blanc à la fois simples et travaillés qui semblent au plus près du physique des personnages. Le scénario est linéaire, très aisé à suivre, les personnages sont tous attachants, particulièrement Kiki qui ne s'embarrasse d'aucun principe, aime, jouit de la vie comme bon lui semble. Elle est d'une nature positive, optimiste, malgré un début de vie pas très facile.

A noter à la fin de la bande dessinée, une biographie d'Alice Prin et des notices biographiques de tous les intervenants, bien faites, succinctes, juste pour se remémorer un peu le nom des illustres artistes que Kiki a côtoyés.

D'autres lecteurs : Alain, Papillon, Canel.

Commenter cet article

Canel 19/07/2011 15:29


Oui, excuse, je viens de les voir, non pour vérifier ta bonne foi mais pour voir s'il s'agissait de pbs d'affichage.
Le mystère reste entier pour hier
- pb d'affichage ?
- pb d'astigmatisme/d'attention et j'aurais confondu avec les 5 étoiles grises du billet suivant !! ;-)


Yv 19/07/2011 18:39



No problem ! Pour tes soucis de vue, je ne me permettrais aucune remarque, je reste neutre, je tiens à garder mes visiteurs ;)



Canel 18/07/2011 18:47


Bcp aimé cette BD : son graphisme, la façon dont Kiki y est représentée (éternelle gamine, espiègle et charmante), et en +, j'ai bcp appris ! Tout pour plaire, donc.
Merci pour le lien !
PS : c'est à escient que t'as pas mis d'étoiles dans Babeli* ? (du coup ça fait baisser la moyenne des livres, non ? ça compte pour zéro ;-) ?)


Yv 19/07/2011 14:51



Pareil pour moi pour ton avis. Pour Babelio, j'ai revérifié, mais j'ai mis cinq étoîles.



Nanne 09/07/2011 18:40


Je n'ai jamais réussi à mettre la main sur cette BD à la médiathèque ! Elle est toujours de sortie ... A peine entrée, qu'elle repart déjà. Et comme je veux la lire absolument, je pense qu'il va
falloir que je m'inscrive sur la liste d'attente. Surtout que le thème développé me fascine particulièrement ;-D


Yv 16/07/2011 17:40



Indispenseble, inscris-toi sur liste d'attente.



Asphodèle 08/07/2011 18:10


ah ! Contente de revenir chez toi et en plus j'y trouve ma copine !! ;) Je l'adore cette Kiki, j'ai lu des choses sur elle dans diverses bios mais pas plus ! Je vais essayer de la trouver à la
médiathèque ! (Vous n'avez pas d'orages à Nantes ??? Ici c'est une cata, surtout pour les ordis...))


Yv 16/07/2011 17:38



Les orages, je ne sais pas vu que j'étais en vacances. Pour Kiki, n'hésite pas, cette BD me semble bien informée



Hélène 07/07/2011 21:28


Si c'est optimiste, je dis oui !!!


Yv 16/07/2011 15:08



Oui, ça l'est, un hymne à la beauté et à la vie.



Bettina 07/07/2011 20:55


Très tentant. Kiki de Montparnasse est une icône, un égérie, un muse si célèbre dans une époque passionnante... Je vais essayer de trouver cette BD.
Merci pour cette trouvaille!


Yv 16/07/2011 15:06



Une belle BD, bien documentée et bien ficelée.