Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Je suis l'ami du neveu de la fille de l'ami intime du fils du voisin de Paul Cézanne

http://www.rue-des-livres.com/images/livres/200605/9782841723386.jpg Je suis l'ami du neveu de la fille de l'ami intime du fils du voisin de Paul Cézanne, Serge Valetti, Ed. L'atalante, 2006
D'abord, une explication sur ce titre fabuleux. Le narrateur, enfant, a un ami, Jean. Jean a une tante Théo, celle qui rapporte les histoires sur Paul Cézanne. Théo a un papa, très ami avec un homme, Oscar Palacci. Le papa d'Oscar, prénommé Antonin est le voisin direct de Paul Cézanne. Alors, simple, non ?
Ce livre est un recueil de nouvelles théâtrales. La première qui donne son titre au livre est un monologue. On pourrait résumer ce livre par : De l'art de tourner autour d'une idée simplissime, de n'en rien dire, mais avec talent. Et puis, finalement, aux détours de phrases, l'auteur parle de la montagne Sainte Victoire, des couleurs, le bleu, le jaune, le rouge, de la naissance d'un tableau. Pas si anodin que cela !
La seconde nouvelle est un dialogue absurde de sourd entre André et Andrée qui découvre la mer. La suivante est encore plus ubuesque : un couple entre dans une administration pour demander une autorisation dont on ne sait rien sinon que c'est une autorisation, et se retrouve en butte à l'administration bête et méchante. Dans celle d'après, un enfant explique à son grand-père, le cosmos : très belle nouvelle, qui en outre, pour quelqu'un comme moi qui n'aime ni ne comprend ce thème a le don de remettre très simplement quelques notions de base en tête. La dernière ne m'a pas trop plu, mais c'est la seule du livre.
Très original, absurde, très bien écrit et vraiment réjouissant !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

keisha 24/02/2010 15:26


je savais que je l'avais vu sur un blog, donc c'était le tien... Hum, oui, c'est la grosse faute, là, heureusement tu es moins cruel que Fashion , qui vous punit derechef par des lectures en
moldave...
En conclusion : nous restons d'accord sur les titres à rallonge...


Yv 24/02/2010 16:16


Le Moldave. Un moment, j'avais pensé au Serbo croate.


keisha 24/02/2010 14:08


Parfois un titre fait lire un livre. Tu connais "Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour?" de Pérec? je l'ai lu pour le titre, ce fut une bonne surprise...


Yv 24/02/2010 14:38


Ouh la la, je suis un peu déçu par ton manque d'attention à mes publications, parce que ce petit génial livre de Pérec, et bien, je l'ai commenté ! Eh oui, faute impardonnable ! Tu en seras quitte
pour faire le tour de mon blog en profondeur ;)


keisha 24/02/2010 12:07


Quel titre! Il manque quand même le facteur, non? ^_^


Yv 24/02/2010 14:00


Eh oui, à mon grand regret, le facteur et le plombier sont les deux grands absents de ce livre. Dommage !


Alex-Mot-a-Mots 24/02/2010 09:14


Rien que le titre fait fonctionner les méninges.


Yv 24/02/2010 13:59


La littérature doit rendre intelligent ???


Armande 23/02/2010 19:28


Tu as l'art de dénicher des ovni littéraires !


Yv 23/02/2010 19:48


A ma BM, il y a une carte blanche aux éditions de l'atalante basées à Nantes. Celui-ci, je l'ai pris uniquement sur le titre. Belle surprise !


Mathilde 23/02/2010 15:07


C'est vrai que rien que le titre donne envie de le lire!


Yv 23/02/2010 16:02


Ce qu'il y a à l'intérieur est du même acabit : lecture sans risque, sauf celui d'aimer.


Aliénor 23/02/2010 13:52


Absurde, on n'en doute pas en voyant le titre !


Yv 23/02/2010 14:04


Absurde, certes, mais joliment trouvé !