Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je cherchais une rue

Publié le par Yv

Je cherchais une rue, Charles Willeford, Rivages/Noir, 2011

Un homme raconte sa jeunesse dans les États-Unis de la grande crise de 29 et les années suivantes. Né dans une famille pas riche, mais loin d'être dans le besoin, il se retrouve vagabond à quatorze ans, suite au décès de sa mère, aux départs de son beau-père, des son oncle. Il part donc sur les routes et découvre toute la misère de l'époque.

Chronique qui sera assez courte, parce que je n'ai pas aimé ce livre. Ou plutôt, il m'a laissé indifférent, pour être franc, je ne peux même pas dire que je ne l'ai pas aimé, je n'en sais rien. On peut compatir à la descente de ce jeune garçon (l'auteur himself !), mais tout ce qu'il raconte a déjà été vu ou lu ailleurs, et ce n'est pas son angle de vue, sa manière d'écrire qui retiennent le lecteur. Tout est fade et insipide, sauf l'histoire bien sûr qui aurait mérité un traitement plus original ou plus fort.

Ou alors, c'est moi qui l'ai trouvé ainsi parce qu'avant j'avais aligné des lectures particulières, passionnantes voire impressionnantes (Anaisthêsia, La vie mode d'emploi, Danser au bord des abîmes, ...). Un peu comme lorsqu'on mange un piment, et qu'on ne peut retrouver le goût des aliments moins forts, classiques avant un petit moment, le temps que s'estompe la brûlure.

Je vais donc m'en retourner en cuisine, histoire de me retrouver si ce n'est un piment, au moins un truc qui pique !

 

dialogues croisés

Commenter cet article

Bettina 09/08/2011 21:00


D'accord Yv... c'est vrai que sur la blogosphère, on se dit facilement "tu"...
Bonne soirée!


Yv 11/08/2011 09:35



A bientôt



bettina 09/08/2011 18:37


Scusez-moi, j'ai dit "tu" et "vous" dans le même commentaire...et oublié un "on"... ça fait beaucoup pour une seule femme de lettres... pas vu...


Yv 09/08/2011 19:49



Le "tu" ne me gêne point du tout. Il semble être une règle tacite entre blogueurs. Tu es donc pardonnée.



bettina 09/08/2011 18:35


Oui, je sais, je l'avais lu avec attention d'ailleurs, mais là, tu cites trois ouvrages dans cet article,pour évoquer les bouquins "pimentés", forts, dont La Vie mode d'emploi et le mien juste à la
suite... alors serait flattée à moins...
J'avoue que j'avais envie de frapper un peu dur, à propos de l'amour,de la vieillesse, de la société, même si par ailleurs je suis comme vous, fondamentalement optimiste... mais pour le futur.
J'ai grand espoir en l'évolution du monde et de nos sociétés. Bonne soirée!


Yv 09/08/2011 19:49



Honte à moi, je ne sais même plus ce que j'écris ! C'est vrai, je me suis relu. tout ce que j'ai dit est vrai, donc Félicitations !



Bettina 09/08/2011 09:32


Quel honneur ! Georges Perrec est une telle référence...
J'avoue qu'en écrivant Danser..., j'ai pensé à lui, à l'écriture à contrainte de l'OULIPO, etc.
Merci Yv...
A plus...


Yv 09/08/2011 13:11



De rien, sauf que, sans vouloir être désagréable, l'article sur Perec est le précédent !



Kathel 01/08/2011 12:55


Si c'est insipide, ce n'est pas ce qu'il me faut en ce moment non plus... J'aligne les polars bien noirs, jusqu'à quand ?


Yv 01/08/2011 15:42



Dans le genre noir et rapide, j'ai lu juste avant l'été Le Cramé de  Jacques-Olivier Bosco. Efficace.



clara 31/07/2011 08:53


Quand tu n'aimes pas, on le sait !


Yv 31/07/2011 14:43



J'aime que les choses soient claires et dites.