Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Irrésistible ascension du vin Aglianico à travers le monde

Publié le par Yv

Irrésistible ascension du vin Aglianico à travers le monde, Gaetano Cappelli, Métailié, 2010
Ricardo est un universitaire de peu d'ambitions et étouffé par une femme qui réussit dans le domaine artistique. Il s'occupe de leurs quatre filles, pendant que sa femme flirte-et plus si affinités ?- avec les acteurs qu'elle dirige. Puis, un jour, il revoit un vieux copain d'école devenu la douzième fortune d'Italie qui lui propose de s'occuper de la communication autour du vin qu'il commence à produire. Riccardo abandonne provisoirement femme et enfants pour entrer alors dans un monde inconnu pour lui : la jet-set.
C'est un roman très original, non pas par le thème qu'il aborde, mais par l'écriture. Elle est tour à tour déroutante, énervante et séduisante. L'auteur fait des phrases très longues avec moult parenthèses et digressions qui peuvent perturber la lecture, l'alourdir et la rendre plus ardue. Je ne sais ce qui est de l'ordre de la traduction ou de l'édition originale, mais montrer l'accent des Italiens du sud en rajoutant des lettres dans les mots (le "g" notamment) n'est pas pour moi une trouvaille intéressante ; au contraire, cela rend le texte parfois difficilement compréhensible. Passés ces deux écueils, l'écriture et le phrasé particulier de Gaetano Cappelli deviennent la force comique du roman. Car ce roman est très drôle : les passages dans lesquels le narrateur raconte la vie des ancêtres de Graziantonio Dell'Arco (la douzième fortune d'Italie) sont particulièrement délectables. A ce propos, chaque personnage qui apparaît dans le roman a droit à sa biographie et à celles de ces ancêtres, à mon avis les plus beaux moments du livre. Un texte très différent de ce que j'ai déjà lu des éditions Métailié, pas forcément dans ceux que je préfère mais qui fait passer un bon moment de lecture joyeuse, et c'est déjà beaucoup !

Commenter cet article

zorbec le gras 19/10/2010 15:22


J'ai beaucoup ri en lisant ce livre, les romans drôles et mordants comme celui de M.Cappelli sont assez peu nombreux pour être signalés...


Yv 19/10/2010 17:30



Comme je te comprends, j'ai moi-même beaucoup ri



DF 15/03/2010 16:25


A voir; mais perso, c'est dans un verre que je préfère l'aglianico... ;-)


Yv 15/03/2010 16:31


Je n'ai pas eu la chance de goûter le breuvage en question.


Hathaway 14/03/2010 09:22


Une écriture déroutante énervante et séduisante, je me demande ce que cela peut donner !! Je note, ce que tu en dis m'intèresse !


Yv 14/03/2010 14:33


C'est fait pour ! Le livre vaut d'être découvert.


Armande 11/03/2010 20:31


Une lecture joyeuse : je note !


Yv 12/03/2010 09:31


Tu fais bien, on aurait tort de se faire du mal !