Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Home

home.jpgHome, Toni Morrison, Éd. Christian Bourgois, 2012 (traduit par Christine Laferrière)

États-Unis, années 50, Franck, afro-américain, vétéran de la guerre, parcourt le pays pour retrouver sa soeur malade. C'est aussi pour lui, un moyen de revenir sur son passé, son histoire. Avec ses parents, sa soeur. Plus globalement c'est un pan entier de l'histoire des États-Unis-ségrégationiste qui se déroule sous ses yeux.

Je suis assez partagé sur ce livre. D'abord, je n'ai aucun point de comparaison avec les autres livres de l'auteure puisque c'est le premier d'elle que je lis. Il n'est pas évident d'entrer dans son livre, elle procède par énigme, par ellipses, donnant des bribes d'informations sur des situations ou des personnages que l'on n'a pas encore croisés dans son récit. Les explications viennent plus tard et tous les indices s'emboîtent. Le procédé n'est pas nouveau, mais il est ici très usité au risque de perdre le lecteur. Par exemple, on sait assez tard le but du voyage de Franck. Puis, une fois le pli pris, je me suis attaché à Franck, à sa famille, et à l'écriture de Toni Morrison. J'avançais dans un brouillard assez épais qui ne se levait pas franchement sauf dans les toutes dernières pages. Mais bon, par chez moi, le brouillard est fréquent et l'on a coutume de dire que lorsqu'il se lève, le reste de la journée est très beau. Encore faut-il qu'il ait envie de se lever ! 

L'écriture de Toni Morrison est belle, va à l'essentiel mais en prenant des détours, sans trop s'appesantir sur des détails mais en faisant état des énormes difficultés de vivre dans le pays dans les années trente en étant noir. Alors, certes, on connaît la chanson, mais pas forcément la petite musique de Toni Morrison :

"- Tu es profond, Thomas, dit Franck en souriant. Quel métier tu veux faire quand tu seras grand ?

De la main gauche, Thomas tourna la poignée et ouvrit la porte. "Homme", répondit-il, puis il sortit." (p.41)

Tout va bien donc dans la plus grande partie du bouquin, et puis malgré son petit nombre de pages (153), la fin est longuette. Les trente ou quarante dernières pages sont lourdes à tourner. Tout les détails se rejoignent et forment l'histoire, le brouillard se lève et on comprend enfin, mais c'est un peu délayé dans de l'inutile et du redondant. Finalement, le brouillard de Toni Morrison est pas mal, presque mieux que ses éclaircies. Disons, pour reprendre mon image sus-citée (et ouais, je progresse, je fais même maintenant des figures de styles qui durent tout au long de mon article. Trop la classe Yv !) que le brouillard se lève, mais tardivement et qu'au lieu d'un soleil franc et généreux, il laisse la place à des rayons de l'astre solaire plus ou moins forts et lumineux avant que la nuit ne tombe.

Tout plein d'avis beaucoup plus ensoleillés que le mien chez babelio.

challenge 1%

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 28/11/2012 12:30

Bonjour Yv, c'est bien de lire un avis plus mitigé sur ce roman qui m'a éblouie. Personnellement, je n'ai pas trouvé de longueurs. Les trois heures qu'a duré ma lecture m'ont fait oublié tout le
reste. Bonne journée.

Yv 28/11/2012 13:34



Que trois heures, il me semble en avoir passé beaucoup plus pour un résultat moins enthousiaste. Dans le brouillard, on avance moins vite



cathe 26/11/2012 10:16

Je fais partie des "éclairés" et ça m'a donné envie de lire "Beloved" :-)

Yv 26/11/2012 15:56



Ah, tant mieux, moi ça m'a refroidi. En plus on m'a dit que Home était son bouquin le plus "accessible"



Claude Le Nocher 24/11/2012 20:26

Salut Yv...
Malgré l'excellente réputation de Toni Morrison, j'ai entendu un peu trop de louanges (oui, tu es plus sceptique) pour m'inciter à lire ce roman. Esprit de contradiction, sans doute, mais je ferai
l'impasse.
Amitiés.

Yv 25/11/2012 19:08



Salut Claude


Aurions-nous le même esprit de contradiction ?


A bientôt



Anis 24/11/2012 20:04

L'essentiel étant de lire et de dire ce que l'on pense. je ne l'ai pas encore lu mais ce sera fait dans les prochaines semaines.

Yv 25/11/2012 19:07



J'attends donc ton avis



Alex-Mot-à-Mots 24/11/2012 14:05

On moins, ton billet est dans la teinte de la saison.

Yv 24/11/2012 14:48



J'aurais dû le lire en été... Quoique vu les étés qu'on a depuis qulques années...



Leiloona 24/11/2012 10:32

Ah c'est marrant, moi ce sont les premières pages que j'ai trouvées bien longues ! ;)

Yv 24/11/2012 11:55



A nous deux, il n'y a que le mileiu du livre qui soit "lisible"



clara 23/11/2012 16:44

Je l'ai réservé à la biblio...

Yv 24/11/2012 11:53



J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi



Guillome 23/11/2012 14:08

c'est le premier livre que je lis de Toni Morisson, et j'ai été subjugué ! quelle écriture. Quant à l'histoire, le fait de ne pas très bien comprendre le pourquoi du comment ne m'a pas gêné. Il
faudrait que je le relise d'ailleurs pour encore mieux l'apprécier. Un vrai coup de coeur!

Yv 23/11/2012 14:26



C'est mon premier aussi, mais avec moins de succès



Gwenaëlle 22/11/2012 20:48

Je compte bien le lire... On verra si je rejoins les ensoleillés ou plutôt toi, le brumeux... ;-)

Yv 23/11/2012 10:54



En Bretagne, il fait toujours beau, n'est-il pas ?



kathel 22/11/2012 18:07

On voit beaucoup ce livre en ce moment, beaucoup trop, j'attendrai ou j'en lirai un autre de Toni Morrison !

Yv 23/11/2012 10:54



Je me suis laissé dire que c'était son plus accessible...



Aifelle 22/11/2012 13:03

Je vais le lire tôt ou tard et ce sera aussi une découverte de l'auteur. J'espère être plus emballée que toi.

Yv 22/11/2012 13:37



Je l'espère, les avis sont assez partagés



zazy 22/11/2012 12:39

j'ai prévu de le lire si je le trouve en bibliothèque

Yv 22/11/2012 13:36



Eh bien bonne lecture



Valou076 22/11/2012 11:58

le soleil n'avait pas spécialement éclairé ma lecture également, rassures-toi...je regrette d'être passé à côté, malgré tout ! pour une première découverte de l'auteur, c'est pas terrible !

Yv 22/11/2012 13:36



Constat partagé malheureusement



In Cold Blog 22/11/2012 10:26

Des longueurs sur la fin ? Tiens, donc... Vivement que Toni Morrison se lance dans des textes de moins de 100 pages ;-D

Yv 22/11/2012 13:35



C'est surtout parce que je n'ai jamais vraiment vu le jour dans ce bouquin. A la fin, ça commençait à m'agacer un peu.



Hélène 22/11/2012 09:35

La classe ce billet !!! J'ai beaucoup aimé le bouquin par contre, plus que toi a priori !

Yv 22/11/2012 09:53



Et oui, et je suis encore un peu seul sur ce coup. J'en ai discuté au Club de lecture de la BM et j'étais très en minorité voire seul..., mais je me suis défendu contre plein de femmes. Chouette
!



keisha 22/11/2012 07:47

Un excellent billet météorologique...

Yv 22/11/2012 09:35



Le soleil se lève sur l'ouest ce matin