Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un)

alice.JPGHistoire d'Alice qui ne pensait à rien (et de tous ses maris, plus un), Francis Dannemark, Robert Laffont, 2013

Le jour de l'enterrement de sa mère, Paul, rencontre Alice, sa tante (la soeur de sa mère) qu'il ne connaît pas de visu. Il sait son existence, ses parents ne la lui ont jamais cachée mais il ne l'avait pas vue. Alice et Paul se rencontrent et Alice commence à se raconter. Elle propose même à son neveu d'écrire sa vie et celles de ses maris. Cette femme douce de 73 ans mariée pour la première fois très tôt, dès le sortir de la guerre débute alors le récit d'une existence pas banale.

C'est le deuxième livre de Francis Dannemark que je lis, après l'excellent La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis (on peut déjà dire qu'il aime les titres longs) et mon analyse sommaire est qu'il est un écrivain des choses simples et heureuses. Et pourquoi pas, après tout ? Je n'ai rien contre la littérature sombre ou tragique, mais un p'tit coup de joie et de bonne humeur de temps en temps, ça fait du bien. J'avais déjà pris son livre précédent comme une pause heureuse entre deux lectures plus tendues et je réitère. Qu'il est bon parfois d'oublier les serial killers, les questions métaphysiques des uns et des autres ! Non pas que je n'aime pas, d'ailleurs, rien ne m'oblige à lire des bouquins plombants.

F. Dannemark aime les gens simples qui peuvent avoir parfois de vies hors du commun. Alice est une femme simple qui a eu la chance de rencontrer l'amour plusieurs fois. Une femme heureuse :

"- Tu vois, c'est facile. J'ai été heureuse des milliers de jours.

- Même dans cet hôpital indien ?

- Je n'ai pas dit "tous les jours", a-t-elle répondu en souriant d'un air gentiment moqueur." (p.164)

Comme le dit si bien cet extrait, la vie a ses hauts et ses bas pour chacun. F. Dannemark préfère nous parler des bons moments, sans occulter les mauvais mais, soit en les passant rapidement, en les sous-entendant, soit en les racontant avec humour, flegme (ce n'est sans doute pas pour rien qu'Alice a vécu une grande partie de sa vie en Grande-Bretagne).

Un beau portrait d'une femme qui, à 73 ans n'a pas fini de vivre, au contraire. De l'humour donc, de la fraîcheur, du positif dans un livre pas forcément profond mais dont le message principal pourrait être : "Profite du moment présent !". L'auteur a le chic et le talent pour parler de thèmes pas forcément drôles de manière légère ou de les inclure entre les lignes. Il ne dit pas tout, mais on le devine aisément, ce qui allège considérablement le propos sans en enlever le sel. Il y aura inévitablement des grincheux pour crier au roman léger voire superficiel, des tenants de la bonne-littérature-qui-ne-peut-être-que-sombre ; moi je (attention, là je m'engage : "moi je") dis que passer à côté d'un bon moment comme cela, ça ne se peut pas. Alors, profitons, ce n'est sûrement pas le roman du siècle, mais il offre des heures de lecture-plaisir réjouissantes ; je prend la philosophie d'Alice pour mienne. Prenons-la pour nôtre !

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1 WOTCKMJU


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 30/04/2013 08:55

La couverture très printanière me tente....

Yv 30/04/2013 10:34



Le livre est du même acabit



La Pyrénéenne 27/04/2013 10:51

Il ne fait pas tout à fait l'unanimité : Brize a publié un billet hier, elle n'a pas trop aimé ! Quant au quota (merci de m'avoir permis de vérifier que ça ne prend pas de t) c'est juste le mien
perso qui est atteint ... après 2 lectures rapprochées de cette veine-là, j'ai envie d'autre chose pour le moment ! :-D

Yv 27/04/2013 11:06



Un livre qui ferait l'unanimité serait suspect. Bonnes futures lectures



clara 27/04/2013 09:57

Toi aussi ? décidément ce livre fait l'unanimité !

Yv 27/04/2013 10:29



Probablement qu'en ces temps moroses, il permet de voir la vie plus joyeuse



La Pyrénéenne 27/04/2013 09:12

Pas vraiment tentée, je crois que j'ai dépassé mon quotat de lecture légère assaisonnée de bons sentiments pour l'instant mais le précédent de l'auteur est sur ma LAL depuis un bon moment déjà ...

Yv 27/04/2013 10:28



Tu crois qu'il y a un quota pour les lectures joyeuses ?



keisha 27/04/2013 08:10

Tu expliques parfaitement pourquoi on a besoin aussi de lectures plus légères et euphorisantes parfois...

Yv 27/04/2013 10:27



Heureusement qu'on ne lit pas que des ouvrages tristes, noirs, sombres ça pourrait déteindre sur nous