Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Garden of love

Publié le par Yv

Garden of love, Marcus Malte, Ed. Zulma, 2007

Quatre narrateurs, très différents. L'un est un homme, Matthieu qui se promène sur la plage avec ses enfants et revoit un ancien ami disparu depuis 9 ans et qu'il ne désirait pas revoir. L'autre est un enfant qui joue avec sa petite sœur, Jona. Un autre, Alexandre Astrid, un flic blasé, mis au placard et désabusé, voire suicidaire, qui serait passé à l'acte s'il n'avait peur des conséquences et qui reçoit un jour un manuscrit qui le remue particulièrement. Et enfin, une jeune femme, probablement prostituée qui joue un jeu de séduction avec les hommes, la seule dont l'histoire n'est pas écrite à la première personne du singulier. Tout cela apparaît disparate et finalement, évidemment, tout se recoupe.

D'un prime abord déroutant par le nombre de narrateurs s'exprimant à la première personne, le pli se prend vite et ne se pose pas la question de qui parle ; tout est limpide dès les premières lignes des chapitres. Chaque protagoniste est bien décrit et aucune confusion n'est possible.

C'est un polar très construit, méthodique. Heureusement, car il y aurait de quoi s'embrouiller. C'est donc tout le contraire et le livre est passionnant. Je me suis fait happer par le rythme très rapide des phrases, de la narration. Et pourtant, l'action elle-même n'est pas véloce. C'est un peu paradoxal. Phrases très courtes, vocabulaire simple, aisément compréhensible, efficace. Les histoires que l'on croyait très indépendantes les unes des autres se rejoignent au fil des pages, dans un puzzle alambiqué, très bien mis en scène. 

Si l'on recherche du rythme, des meurtres, de l'hémoglobine à chaque page, ce livre n'est pas un bon choix. Mais si l'on cherche un scénario subtil, un livre habilement écrit, des personnages crédibles, une intrigue qui l'est tout autant sans être le seul intérêt, ce livre est le bon choix. En ouvrant ce Garden of love, je ne savais pas à quoi m'attendre, et franchement, je suis bluffé.

Livre beaucoup lu et chroniqué avec enthousiasme ou beaucoup plus de retenue que moi (oui, oui, je sais, parfois je m'emporte) : Florinette, Kathel, Incoldblog, Joëlle, Saxaoul, ...

Commenter cet article

Guillome 14/02/2011 10:35


désolé mais niveau limpidité je me suis complètement perdu dans ce livre, m'accrochant pourtant pour aller jusqu'au bout. L'écriture m'a en revanche beaucoup plu. Le dernier roman de cet écrivain
"Les harmoniques" me donne très envie ! Tu l'as lu ?


Yv 14/02/2011 16:01



C'est étonnant, parce que lorsque c'est confus, j'ai du mal à me repérer, mais là, ça a été. Je n'ai pas lu son dernier.



Alex-Mot-à-Mots 21/08/2010 18:33


Un roman que je qualifierai de "bizarre", pas vraiment policier, pas vraiment suspens. Une sorte d'OVNI.


Yv 25/08/2010 21:11



J'acquiesce.



lucie 16/08/2010 21:32


je n'ai pas pu aller au bout, abandon de lecture, trop sinistre et énigmatique pour moi le tout à une période où je n'étais pas joyeuse...c'est la rencontre au mauvais moment...


Yv 25/08/2010 21:06



Ca arrive parfois, le livre ne vient pas au bon moment, et puis l'enive de le reprendre ne vient pas non plus. Pas très grave, il y a beaucoup d'autres livres.



Bénédicte 12/08/2010 18:04


un titre à noter. Je crois qu'il me plairait


Yv 13/08/2010 14:36



aucun doute, c'est un bon bouquin !



Kathel 09/08/2010 15:35


Je pense que j'ai du rédiger un billet assez dithyrambique aussi... J'ai été vraiment emballée !


Yv 09/08/2010 19:12



Il est dithyrambique voire plus, écrit sûrement dans l'euphorie de la lecture. Je ne suis pas le seul à m'emflammer parfois :)



cathe 09/08/2010 09:52


J'adore Marcus Malte mais je n'ai pas encore lu celui-ci. Pourtant il me l'a dédicacé l'an dernier à St Malo...


Yv 09/08/2010 12:39



Quoi, tu ne lis pas tout de suite les livres dédicacés ? quelle ingrate :) !



Hathaway 08/08/2010 18:37


Je me laisserai bien tenter, la manière dont tu en parles donne envie. En plus j'aime beaucoup quand un auteur nous emmène où il veut avec des histoires qui n'ont à première vue aucun lien entre
elles...
Tu me disais qu'il y avait un film de "La cité des Jarres", est ce qu'il porte ce même titre ?


Yv 09/08/2010 12:34



Oui, c'est Jar City, un film islandais deBaltasar Kormakur. Existe en dvd. J'ai fait un billet qui paraitra en fin de semaine.



Isa 08/08/2010 17:44


non c'était juste un clin d'oeil aux commentaires précédents.


Yv 09/08/2010 12:29



Dans le cas contraire, il n'y pas de honte.



Isa 08/08/2010 13:32


Une lecture étonnante que j'ai adorée. Il fait partie de ces romans qu'il est difficile de lâcher (sauf pour aller chercher des mouchoirs !!!!)


Yv 08/08/2010 15:54



Encore une lectrice aux mouchoirs !!!



djak 08/08/2010 11:32


ma préférence va généralement aux polars bien noirs et bien sanglants, mais avec un avis si enthousiaste, ce titre va sans doute passer dans ma PAL!


Yv 08/08/2010 15:53



Alors que moi, j'évite plutôt le sanglant qui n'apporte pas grand chose selon moi



Dona Swann 07/08/2010 22:58


J'aime beaucoup ces jeux narratifs dans les romans, quand ils sont mis au service de l'action, pas quand ils sont de purs exercices de virtuosité. C'est visiblement ici le premier cas.


Yv 08/08/2010 15:53



Parfois, même lorsaue ce sont ce que tu appelles des exercices de virtuosité, ce n'est pas mal non plus.



emiLie 07/08/2010 22:45


Je suis contente de lire un avis enthousiaste sur ce livre, je pense qu'il fera partie de mes prochains achats.


Yv 08/08/2010 15:52



J'espère surtout que mon enthousiasme fera tache



keisha 07/08/2010 18:54


Me convaincre.
Pardon d'être parfois elliptique...


Yv 08/08/2010 15:52



Tu sais, nous, les garçons, on a besoin de concret !



Mélusine 07/08/2010 10:08


Ton avis donne bien envie de lire ce livre, même si je suis déroutée quand il y a beaucoup de personnages...ou que le style rend la lecture difficile...Je me le note malgré tout.


Yv 07/08/2010 15:10



Il n'y a que 4 personnages, ce n'est pas trop.



keisha 06/08/2010 16:46


... non que tu ne l'aies pas fait avant, hein? ^_^
je sais même que ce titre est à la bibli!


Yv 07/08/2010 15:09



Mais que n'ai-je pas fait avant ???



keisha 06/08/2010 16:45


L'avis d'hélène me convainc (penser aux mouchoirs) car nous avons très souvent les mêmes goûts.


Yv 07/08/2010 15:05



Aurais-je des "collègues-blogueuses-pleureuses" ? Nous avons quelques goûts en commun avec Hélène également, mais quelques désaccords.



zarline 06/08/2010 09:35


Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris (l'intrigue n'a franchement pas l'air simple) mais ton billet donne très très envie. Je note et je découvrirai bien ça par moi-même.


Yv 06/08/2010 14:03



L'intrigue est surtout compliquée à résumer : on s'adapte vite en lisant.



Cécile 06/08/2010 09:22


Mais Yv, quand on aime, autant le dire non ?!
Ce livre était un coup de coeur pour mon libraire préféré, je ne l'ai pas écouté en son temps, voyons voir si je me laisse tenter maintenant.


Yv 06/08/2010 14:03



Gloire à moi, si je réussis là où ton libraire a échoué.



Hélène 06/08/2010 08:40


Sa lecture m'avait fait un drôle d'effet : je n'avais pas pu lâcher le roman avant sa fin et pourtant j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps (c'est grave docteur ?)
C'est un roman puissant, admirablement construit, un auteur à retenir...


Yv 06/08/2010 14:02



Pour ton problème lacrymal, j'en parlerai à mon médecin ; pour le reste, je suis d'accord, auteur à suivre.



keisha 06/08/2010 07:18


j'aime quand tu t'emportes... ^_^
Un bon roman, quoi, en résumé!?


Yv 06/08/2010 14:00



Tout simplement un bon roman. quand je pense que j'ai écrit plein de lignes juste dire ce que tu résumes en 3 mots !!! Je croyais pourtant être assez concis, mais là, tu me bats