Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Game

game.jpgGame, Barry Lyga, Éd. MsK, 2013 (traduit par Marie Cambolieu)..

Jazz, jeune homme de 17 ans, est le fils d'un tueur en série, l'un des pires de tous les temps. Dans I Hunt killers, il avait aidé la police de Lobo's Nod, la ville dans laquelle il habite, à arrêter l'Impressionniste, un serial killer. Lorsqu'un flic de New York lui demande de l'aider à coincer un autre tueur en série qui sévit depuis plusieurs semaines, malgré son aversion pour la grande ville, il accepte. Bien sûr, Connie sa petite amie le secondera ainsi qu'Howie son meilleur ami.

Je n'avais pas été franchement emballé par I Hunt killers que je trouvais un poil longuet et destiné à un public ado quasiment iniquement. Si cette suite est un peu moins ciblée, elle partage néanmoins avec le livre précédent une certaine longueur, des répétitions inutiles et des tergiversations agaçantes. Franchement, je trouve Jazz lassant, avec ses doutes, ses questionnements perpétuels qui se répètent. Par exemple, il n'ose pas franchir le pas avec Connie, car il craint qu'avoir une relation sexuelle avec elle ne le propulse du côté obscur de la force, fasse de lui le digne fils de son père qui l'a élevé, un nouveau serial killer ! Plusieurs fois, j'ai eu envie de lui dire "Tire ton coup Jazz et décoince toi ! Ça nous fera du repos !" J'en conviens, ce n'est point délicat, mais je ne connais pas un ado dont la copine est prête à passer aux choses sérieuses parce qu'elle éprouve des sentiments sincères qui ne saute -désolé- pas le pas.

Venons-en maintenant aux points positifs avant un final écœuré et écœurant (ça, c'est du teaser, comme on dit en bon français). L'intrigue est plutôt bien menée et la règle du jeu suivie par le tueur en série est suffisamment tortueuse pour tenir le lecteur et même l'étonner. Connie la petite amie de Jazz est un personnage intéressant, celle qui prend des risques et qui permet à Jazz d'avancer. C'est la seule qui tire son épingle du jeu à mes yeux, elle devrait sûrement prendre encore de l'ampleur.

Pour finir, je voudrais ici dire toute ma déception voire plus pour la fin de ce polar. D'habitude, je ne raconte pas les dénouements, je peux éventuellement en parler succinctement, y faire des allusions. Là, le bouquin stoppe en plein milieu de l'explication finale, comme s'il me manquait des pages (il y en a pourtant 485 !), laissant les héros en situation délicate pour ne pas dire désespérée. C'est insupportable et je suis très énervé, déjà ce procédé ne m'agrée point lorsqu'il s'agit d'une série télévisée et que je dois attendre une semaine pour reprendre le fil, mais un bouquin, ça m'est tout simplement incompréhensible. C'est un peu comme si on arrêtait un match de tennis à cause de la pluie non pas à la fin d'un jeu, mais en plein échange, l'un de ceux qui peuvent faire changer le cours du match, lorsque la balle est au-dessus du filet. La frustration est terrible. Un véritable coïtus interruptus ! Qu'on puisse prévoir une suite, certes, mais de là à nous infliger presque 500 pages et nous obliger à nous en ingurgiter d'autres dans plusieurs mois pour connaître la résolution de cette intrigue, je dis non, et je crie au scandale : "Oh scandale !". Perso, au risque de passer pour un frustré le reste de ma vie, je passe mon tour pour la suite...

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c'est si vous êtes intéressés d'attendre que le tome 3 sorte pour lire les deux à la suite, à condition que Barry Lyga ne refasse point le même coup entre le 3 et le 4 !

rentrée 2013

polars

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

keisha 08/12/2013 09:56

A éviter donc, je partage tes impressions (j'ai lu un tome 3 de SF,j'adorais la série, mais laissant à la fin l'héroïne en pleine agression, et jamais je n'ai repris la lecture, j'ignore même ce
que ça devient)

Yv 09/12/2013 13:33



Pareil pour moi, je n'ai pas envie de connaître la suite