Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eté

Publié le par Yv

Été, Mons Kallentoft, Ed. Le serpent à plumes, 2010

Linköping en Suède subit cet été une canicule sans précédent. Les températures avoisinent les 38°/39°. La forêt aux alentours est en flammes et les pompiers luttent jours et nuits contre le feu. C'est la saison que choisit un sadique pour enlever, violer et tuer des adolescentes de 14/15 ans. Malin Fors, commissaire dans cette ville enquête, aidée de Zeke, son collègue.

Dans Hiver, le précédent polar de Mons Kallentoft avec Malin Fors, il m'a fallu m'habituer avec la narration particulière : les morts "s'expriment"  (paragraphes en italique), tentent d'aider et d'influencer les personnes auxquelles ils "parlent" et les vivants qui ne les entendent pas réellement font parfois des gestes inhabituels pour eux, mais recommandés par ceux qui savent, ceux qui sont passés par là, les victimes. Pour Eté, pas de temps d'adaptation ; il est construit exactement pareil qu'Hiver et est tout aussi passionnant. J'aurais pu me lasser d'un certain copier/coller de style et de forme. Point du tout. Ça a le goût d'un bon polar nordique, malgré les chaleurs extrêmes. D'ailleurs, encore une fois, le temps est un contexte formidable et très présent : aucun moyen d'éviter la chaleur, la fatigue, la moiteur et l'ambiance chaude des nuits et des jours de Linköping. La chaleur de la forêt en feu fait monter la température d'encore plusieurs degrés.

L'enquête est lente, très lente, Malin Fors et son équipe ont du mal à trouver l'énergie nécessaire, accablés qu'ils sont par la fournaise. Ils font quelques oublis, commettent quelques maladresses : j'ai lu ce livre début juillet en pleine grosses chaleurs chez nous aussi. Difficile d'en sortir, mais au moins, je pouvais compatir aux malheurs, et je pouvais comprendre la difficulté des policiers à formuler des hypothèses, à se concentrer totalement. Ils suivent cependant toutes les pistes, même les plus insignifiantes, les plus improbables, et encore une fois la clarté sortira d'une piste secondaire voire tertiaire.

Ce qui me plaît bien en plus du côté polar, c'est que l'on suit la vie privée de Malin : ses amours, ses doutes, ses souffrances. La vie de femme célibataire, mère d'une adolescente n'est pas de tout repos, surtout lorsqu'un tueur s'attaque justement aux adolescentes.

J'ai bien un ou deux petits reproches à adresser à  Mons Kallentoft ; d'abord, il ne s'attache qu'à la vie de Malin Fors et laisse tomber un peu celles de ses coéquipiers qui mériteraient un traitement un peu plus profond. Ensuite, je pense que Automne et Printemps suivront et je me demande s'il ne peut pas finir par lasser s'il les construit comme les deux précédents romans. Mais ça je le dirai en temps voulu, parce que je compte bien aller au bout de cette série qui jusque là me réjouit.

Kathel est aussi enthousiaste que moi, Canel nettement moins. D'autres avis chez B.O.B.

Commenter cet article

djak 10/08/2010 14:59


ça y est, je l'ai lu et même dévoré! vivement la suite!


Yv 10/08/2010 15:54



Je vais voir ce que tu es as pensé.



Marie 28/07/2010 13:35


C'est amusant ! Un rapport particulier avec les morts et les esprits semble être la signature de nombreux écrivains suédois, et nordiques en général. J'aime beaucoup ce trait particulier,
révélateur d'une manière de penser différente.


Yv 28/07/2010 20:20



C'est aussi ce que j'aime chez les nordiques, une approche différente et des paysages typiques, très présents.



dasola 21/07/2010 08:21


Bonjour Yv, j'ai bien noté les deux titres. J'attends de le trouver en occasion un jour car ils sont un peu cher pour moi: 24 euros et puis ma PAL doit diminuer absolument. En tout cas, je lis des
avis mitigés sur ces deux romans. Bonne journée.


Yv 21/07/2010 12:43



Le prix est souvent un frein pour moi aussi, n'ayant pas un gros budget à consacrer aux achats de biens culturels. C'est pour cela que j'emprunte beaucoup à la bibliothèque et que je participa à
des partenariats lecture. De bons moyens pour découvrir, lire à petit prix.



Canel 19/07/2010 18:33


En effet, je l'ai trouvé trop proche de "Hiver" par la construction, et moins riche sur les thématiques explorées.
Donc une déception ! Allez, je me laisserai bien tenter qd même par "Automne", je pense ! ;-)


Yv 20/07/2010 16:48



C'est le reproche que l'on peut lui faire, sa construction trop proche de Hiver.



Kathel 18/07/2010 20:05


Il faut que je lise "Hiver"... mais peut-être pas hors saison !


Yv 19/07/2010 10:22



Hors saison, il a un avantage, il rafraîchit !



Theoma 18/07/2010 17:23


J'hésite encore...


Yv 19/07/2010 10:22



Si tu n'as pas mu Hiver, commence plutôt par lui. Si tu l'as déjà lu, tu as toutes les cartes en mains pour asvoir si tu dois ouvrir Eté.



Alex-Mot-à-Mots 18/07/2010 11:50


Lent, trop lent, sans doute, je ne gouterai pas cette saison. Peut-être les prochaines ?!


Yv 18/07/2010 13:59



Tu n'as pas aimé Hiver, tu n'aimeras sûrement pas Eté, et je te tiens au courant pour les autres saisons.



Lilibook 17/07/2010 20:47


J'ai noté déjà Hiver dans ma lal, et je verrais s'il me plaît pour pousuivre avec celui-ci.


Yv 18/07/2010 13:58



C'est mieux de commencer par Hiver, même si on peut les lire indépendemment l'un de l'autre.



Mathilde 17/07/2010 09:15


des morts qui parlent, ça me rebute un peu...


Yv 17/07/2010 14:49



Oh non, rien de rebutant, ils sont apaisés et tentent d'aider l'enquêtrice.