Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Éloge du non

eeloge-du-non-copie-1.jpgÉloge du non, Jean-Claude Lamy (avec Fabienne Deval) Éd. du Rocher, 2012

"En janvier 1961, à la veille du référendum sur l'autodétermination des populations algériennes, Jean-Paul Sartre estime que la question posée n'a aucun sens. " La meilleure façon de refuser le jeu truqué auquel on veut nous faire participer ce n'est pas de dire "je ne joue pas", mais de dire "non", "non" au plan qu'on nous propose. (...) On ne peut pas se défiler en disant "je ne suis pas dans le coup". On y est. Et du moment que le piège est en place, la seule façon de ne pas y tomber, c'est de dire non." Résister, c'est dire non. (présentation de l'éditeur)

J'ai déjà lu dans cette collection, Éloge du contraire de François Bott et Éloge de la vulgarité de Claude Cabanes, tous deux très bons livres, drôles et intelligents. En voici donc un troisième , alors qu'il existe d'autres titres disponibles : Éloge de la trahison, de dégoût, de l'arrogance, du mensonge, du mauvais goût. Pourquoi écrire des éloges de vices plutôt que de vertus ? Le directeur de cette collection, François Cérésa "propose tout simplement de savoir tirer le meilleur du pire ou, mathématiquement, le plus du moins.(...) Et cela grâce à l'humour, au talent et au style d'écrivains qui, par l'alchimie du paradoxe, ont su dénicher la qualité d'un défaut, le défaut d'une qualité, ou encore le défaut d'un défaut, ce dont nul ne pourra se plaindre." (préface, p.7)

Jean-Claude Lamy part d'exemples pour nous faire son éloge du non : le premier c'est le non peu fréquent -du moins j'espère- mais néanmoins objet de certains fantasmes -peut-être masculins ?- du mariage : "Imaginez la tête de la fiancée ou du fiancé si, devant monsieur le maire, le "oui" décisif se transforme en un "non" fatal. (...) Le pire qui puisse arriver serait un jeune marié qui parte à la sortie de l'église avec le frère de l'épousée. Il a dit "oui", mais, soudain, sa nature reprend le dessus. Son comnig out est un "non" cinglant." (p.12). Suit logiquement un extrait de La non-demande en mariage de Georges Brassens. Puis de fil en aiguille, ou plutôt en suivant le fil de la pensée et du raisonnement de l'auteur on voit défiler Charles de Gaulle qui a dit non à la reddition française, Rosa Parks qui a refusé de laisser sa place à un blanc dans un bus de Montgomery (Alabama), Martin Luther King, Nelson Mandela, Mère Theresa, l'Abbé Pierre, Coluche, ...  Tous ont eu en commun à un moment ou un autre de leur vie -ou tout au long de leur vie pour certains- de dire non. Non à la ségrégation, non à l'apartheid, non à la misère, la pauvreté.

Jean-Claude Lamy balaie le vingtième siècle -et plus loin, puisque on peut lire l'histoire de certains saints de l'église : Saint Vincent Ferrier, apôtre de Bretagne, mort en 1419, et le meilleur de tous cela n'engageant que moi, en toute impartialité-, Saint Yves ! (que des saints bretons puisque l'auteur fait allusion à ceux qui "cernent" sa maison de l'Île aux Moines)

Un très bel éloge qui permet de se rappeler certaines personnes importantes, de celles qui ont fait avancer les sociétés et les mentalités. Dans ces moments où notre pays a tendance à faire des choix très discutables (ai-je besoin de dire ici mon dégoût de voir des députés d'extrême droite entrer au Parlement, parce que certains -de droite comme de gauche- n'ont pas voulu céder leur place ?) il est de très bon ton de ne pas oublier ceux qui ont bousculé leurs contemporains en osant dire non.

Je finirai par une dernière citation, la dernière phrase du livre, je vous laisse y réfléchir, vous avez quatre heures et une copie double : "Penser, c'est dire non" (du philosophe Alain)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Géraldine 05/07/2012 11:18

Voilà qui est bien plus tentant. Dernière citation : tout à fait d'accord et historiquement vérifié... C'est d'ailleurs pour cela que dans les dictatures, les penseurs disparaissent souvent
mystérieusement ou s'exilent à l'étranger...

Yv 05/07/2012 17:53



Comme quoi, les philosophes ne disent pas que des bêtises...



le Merydien 02/07/2012 21:27

J'ai en stock éloge de la trahison et celui du mensonge. Que d'éloges en perspectives.

Yv 03/07/2012 16:51



Hate de voir ce que tu en penses



Alex-Mot-à-Mots 29/06/2012 14:43

Une copie double seulement ?

Yv 01/07/2012 14:36



Ben, oui, j'ai du mal avec la philo alors si je dois tout lire...



attila 27/06/2012 10:50

alors là je suis conquise !!!! je passe dès aujourd'hui chez mon excellent libraire pour l'acheter ou le commander !!

ça va me faire une réserve considérable de munitions pour certaines discussions à venir !

et "penser c'est dire non" : j'adopte immédiatement .... je me demande même comment il est possible que j'ai ignoré jusqu'à aujourd'hui cette merveille d'Alain !

merci merci merci Yv !

Yv 27/06/2012 14:13



Une collection intéressante, souvent intelligente. Jusque là, ce que j'y ai lu m'a plu