Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Echo

http://www.plume-libre.com/interview/desjours/desjours_echo.jpg Echo, Ingrid Desjours, Plon, 2009 (Pocket, 2010)

Un crime horrible vient d'être découvert. Klaus et Lukas Vaillant, les jumeaux stars de la télé sont retrouvés assassinés, mutilés dans leur salon. Célèbres pour "se payer" leurs invités -certains même ne s'en sont pas remis-, ils ne manquent pas d'ennemis. Le commandant Vivier est sur l'enquête, assisté, contre son gré de la sexo-criminologue Garance Hermosa, jolie, très féminine et très attirante.

Tenté par les critiques lues ici ou là, j'ai décidé de répondre au partenariat B.O.B/éditions Pocket. Mais bon, je vais refroidir les ardeurs, parce que franchement, je trouve que ce soi-disant thriller ne tient pas la route. Ecrit par une psychologue, sexo-criminologue, conférencière en psycho-criminologie, le livre est rempli de considérations en lien avec les spécialités de l'auteure. Intéressantes, certes, mais un peu rabachées et trop professorales, je me suis parfois cru dans un cours magistral à la fac de psychologie. Il est aussi bourré de répétitions, aussi inutiles que longues : pourquoi nous faire sans cesse des résumés des situations, des rapports de la psy ? Ça alourdit et ralentit le rythme de cette histoire ; et puis, le lecteur n'est pas forcément un crétin, pour qu'on ait sans arrêt besoin de lui faire un topo. Ou alors, en y mettant un peu plus de finesse.

La forme n'est pas non plus très originale : on suit d'un côté l'enquête et de l'autre un journal de celui que l'on imagine être l'assassin, écrit en italique et s'incorporant entre les chapitres liés aux investigations policières. Déjà vu. Alors, il ya bien des extraits de mails, des rapports de Garance Hermosa, copiés dans une autre police de caractère, mais cela ne donne pas vraiment un livre original.

Bon, finissons par les points plus positifs : la confrontation jeune femme sexy, fofolle, décalée mais néanmoins professionnelle/vieux flic un peu bourru, blasé, et un peu sous le charme de la dite jeune femme est plutôt marrante. Cela m'a fait penser pendant toute ma lecture à la très courte série télévisée, Elodie Bradford, avec Armelle Deutsch, qui jouait une flicque faussement ingénue et malhabile, face au vieux flic à l'ancienne, un peu amoureux.

Un autre point positif est que si l'on sent que l'auteur du journal est le coupable, on ne sait pas avant la fin qui est cet auteur, et je dois bien avouer que son identité m'a surpris.

Pourtant très loin d'être un grand lecteur et a fortiori un spécialiste des polars ou thrillers, j'ai eu tout de même l'impression de "déjà lu" ou "déjà vu". Fréquentable, mais sans plus.

Cunéipage a plus apprécié que moi.


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pyrausta 25/02/2011 19:17


je l'ai egalement lu.je suis moins severe que toi meme si je n'ai pas adore.l'interet est le coupable que je n'ai pas vu venir.


Yv 25/02/2011 19:23



Oui, mais si c'est le seul intérêt, je le trouve bien mince.



djak 08/07/2010 15:45


effectivement, tu refroidis les ardeurs... :)) mais en même temps, il est vrai que ce que tu nous dis du roman me paraît être du déjà vu, donc on va passer aussi!


Yv 08/07/2010 18:27



On peut passer, sans souci.



Lilibook 06/07/2010 11:49


Ah dommage.


Yv 06/07/2010 12:06



Enfin, ça reste personnel, puisque j'ai lu ici ou là des avis plus positifs.



Lystig 05/07/2010 22:20


je passe...


Yv 06/07/2010 12:01



Tu peux ...



Hélène 04/07/2010 21:18


Rien de plus décevant qu'un polar qui ne tient pas la route... On se prépare à ne plus quitter le livre, jour et nuit, et puis finalement, on l'abandonne lâchement, le coeur en pleurs.
Allez, essaie le Deon Meyer dont j'ai parlé, tu verras, ça ira mieux...


Yv 05/07/2010 13:41



Ah, tu le vends bien. Je vais voir pour un peu plus tard. Un autre polar m'attend. Mais sur ton insistance, je note.