Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Deadline à Ouessant

deadline.jpgDeadline à Ouessant, Stéphane Pajot, Éd. L'Atelier Mosésu, 2013

Luc Mandoline est thanatopracteur. Son métier c'est donc de préparer les morts avant leur ultime voyage. Invité à Ouessant par la mère d'un de ses amis disparu en mer, il compte y passer trois jours et revenir sur le continent. Mais c'est sans compter avec le hasard qui met sur sa route un, puis deux puis trois cadavres. Il a l'habitude certes, mais lorsque ceux-ci n'ont pas trépassé naturellement, Luc Mandoline ne peut s'empêcher de fouiner. Et la petite histoire et les légendes d'Ouessant de rencontrer la grande Histoire, celle pour laquelle on peut encore se battre, voire pire...

Connaissez-vous Luc Mandoline ? Non ? Eh bien, à l'image d'un Gabriel Lecouvreur dit Le Poulpe ou d'un Léo Tanguy, Luc Mandoline est un personnage créé (par Sébastien Mousse) et mis à la disposition d'écrivains qui peuvent s'emparer de son univers pour le temps d'une aventure. Tout cela est bien expliqué sur le site de L'Atelier Mosésu. Stéphane Pajot, qui a déjà excellemment sévi avec Le Poulpe ou Léo Tanguy se colle cette fois-ci à la thanatopraxie. Et le moins qu'on puisse dire c'est que ça commence fort : à peine débarqué à Ouessant, Luc est témoin d'une altercation entre deux vieux dont l'un chute et se fracasse le crâne sur un banc, l'autre s'en allant attendre les gendarmes chez lui. Puis Luc reçoit des messages énigmatiques sur son portable. Ensuite, il échoue dans un café et se lie avec les poivrots locaux qui ne dessaouleront pas du livre. Puis, Stépane Pajot déroule son histoire, entre jeux de mots ou blagues bien pourris (mais assumés) et assénés par un pochtron sympathique quoiqu'un poil lourd : "Sais-tu qu'en Chine, on pleure quant on meurt et on riz cantonais ?" (p.35), argot, tournures de phrases bien senties, fleuries, et citations de chansons connues placées discrètement par-ci par-là, j'en ai repéré plusieurs dont une de Renaud (et d'autres mais comme je n'ai pas noté les pages, je ne les ai pas retrouvées en feuilletant), ainsi qu'une bande-son : JP Capdevielle (la belle Chiquita oblige ! Merci Stéphane, j'ai le morceau en tête depuis plusieurs jours), Miossec (inévitable), Neil Young, The Saints, ... Il parle également beaucoup d'anecdotes locales, de légendes bretonnes et ouessantines, comme l'Ankou (la mort) qui se promène dans les rues pour faucher ceux qui le croisent. Mais Ouessant a aussi rendez-vous avec l'Histoire :  De Gaulle et les résistants mais aussi la section Bezenn Perrot qui, forte d'une poignée de Bretons à fait beaucoup plus que collaborer avec l'ennemi nazi.

Extrêmement bien documenté c'est un polar qui se lit très agréablement : S. Pajot a l'intelligence d'alterner les passages sérieux et historiques avec d'autres plus légers, d'englober tout cela dans un roman noir et dans une écriture enlevée, légère et dynamique.

Bon, avec tout ça, j'ai très envie d'écouter The Saints (ce que je fais en écrivant les texte, Swing for the crime), mais j'ai surtout très très envie d'aller à Ouessant. Alors si par hasard, un Ouessantin ou une Ouessantine passe sur mon modeste blog et si par le même hasard, cette personne se trouve en possession d'un gîte ou d'une chambre de coût modéré, je serais ravi de lier connaissance et de passer quelques jours (voire plusieurs jours, du genre une semaine). Il va sans dire que Madame Yv voudra être du voyage. J'avais bien penser à faire cette proposition en sélectionnant des livres qui se passent aux Seychelles, à l'Île Maurice ou dans d'autres lieux paradisiaques, mais c'est très surfait, alors que Ouessant c'est authentique ! (avec ça, je crois que j'ai mis tous les atouts de mon côté).

A bientôt Ouessant ! Et merci Stéphane, la Bretagne, finalement, y'a rien de mieux !

PS : Stéphane Pajot dédicace à la Librairie l'Atalante, à Nantes, le 22 juin après-midi.

 

thrillers

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Emma 29/07/2013 10:51

Ouessant, il ne peut que me tenter... Et la couverture est sublime.

Yv 29/07/2013 12:34



Les photos sont de l'auteur lui-même !



LE BAL 08/07/2013 18:48

découvert par hasard du net, l'information de ce nouvel ouvrage insulaire.... notre site vous indiquera, que c'est à Ouessant, que depuis 15 ans il y a un salon du livre insulaire... un prix
littéraire, une résidence d'écrivain, et une revue... Ouessant c'est simple, prenez le bateau pour nous rejoindre !

Yv 09/07/2013 09:06



Je vais aller vous voir, d'abord sur le site internet avant le bateau



fersenette 26/06/2013 15:54

Rien que ton billet donne des envies d'Ouessant, alors le livre j'imagine ...

Yv 26/06/2013 18:11



Le top c'est de le lire à Ouessant !



Alex-Mot-à-Mots 18/06/2013 09:12

Le Poulpe ne m'a pas convaincu (il y en a des très bons, et des moins bons). Mais Ouessant est une île magnifique.

Yv 19/06/2013 11:13



Les aléas de ce genre de personnages partagés : certains s'en saisissent habilement et excellemment et d'autres moins. Quant à Ouessant, j'irai un jour



Liliba 18/06/2013 08:01

Ah j'aimerais bien... Moi, je n'aime que ça, la Bretagne ! (quoi que depuis que j'ai épousé un chti et vis à Lille, le midi et son soleil et sa chaleur, ça a du bon aussi !)

Yv 19/06/2013 11:11



Ah, y'a pas à dire, le soleil c'est bon (surtout cette année)...



Liliba 17/06/2013 21:28

Rhooooo je le veux ! Par contre, emmener Mr Liliba en Bretagne, faut pas y compter, il n'aime que la chaleur du sud...

Yv 18/06/2013 07:10



Tant pis pour lui, le microclimat breton est exceptionnel...  Mais bon, comme disait un écrivain breton (Y. Queffelec, il me semble), le Bretagne ça se mérite. M. Liliba n'est pas encore
prêt, mais ça viendra  et lorsqu'il l'aura découverte il ne jurera plus que par elle ;)



Claude Le Nocher 17/06/2013 06:45

Salut Yv
Il va donc falloir que je lise l'opus de Hervé Sard et celui de Stéphane Pajot, deux titres que j'ai "sous le coude". Tiens, deux Nantais, ça tombe bien.
Amitiés.

Yv 17/06/2013 09:02



Salut Claude,


Comme quoi Nantes produit des gens talentueux, mais je ne dis pas cela pour moi... quoique. Je ne connais pas encore Hervé Sard, il faudrait que je le lise


Amicalement,



Géraldine 16/06/2013 20:50

Rien que pour un trip à Ouessant, je signe !!!

Yv 17/06/2013 09:01



Alors, embarquons !



Oncle Paul 16/06/2013 10:07

Bonjour Yv
Si je n'avais pas été convaincu par le premier roman de la série signé Michel Vigneron (harpicide) je l'ai été beaucoup plus par le roman d'Hervé Sard (Ainsi fut-il) qui se déroule dans les
environs de Nantes.
Donc à voir
Amitiés

Yv 17/06/2013 09:01



J'espère que celui-ci saura te plaire... C'est plus un roman noir à Ouessant que véritablement un polar