Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Croissez et multipliez

Publié le par Yv

Croissez et multipliez, Caroline Bruno-Charrier, Ed. Les deux encres, 2010

2008 : Jeanne et Pierre sont deux écologistes convaincus, animateurs de conférences, débats et invités d'émissions de radio qui tentent de promouvoir leur manière de penser et de vivre. 2058 : la vie a changé et Pauline, la fille de Jeanne et Pierre vit dans la maison familiale qui tient tant bien que mal en compagnie de son père, vieil homme fatigué.

Sur la couverture, il est noté roman de société, j'ai cru comprendre que cela signifiait que sur la base d'éléments concrets de la vie actuelle, l'auteur écrivait une fiction. Là, Caroline Bruno-Charrier part de faits avérés et de données réelles pour créer un roman d'anticipation. Elle décrit le quotidien de Jeanne et Pierre et celui d'Agathe et Jean, qui, eux, succombent aux sirènes de la consommation et achètent sans considération, produits manufacturés, voitures de luxe, et tout le confort disponible, pas forcément utile, mais tellement indispensable dans notre société de consommation.

Chacun fera sa vie en fonction des éléments météorologiques, géopolitiques qui découlent de nos modes de vie actuels.

Le roman n'est pas vraiment gai, car l'auteure pousse au paroxysme ce qui pourrait nous arriver si nous ne changeons pas immédiatement nos mentalités, notre consommation et nos actes de tous les jours : fonte des glaciers, assèchement des régions du sud, exodes des personnes, passions exacerbées (racisme, individualisme), extrême pauvreté, terrorisme, guerres de territoires entre les pays, éléments naturels totalement incontrôlables, géopolitique chamboulée et décideurs qui tentent de sauver ce qui peut l'être sans grand succès, ... 

Les cent premières pages qui installent les personnages sont un peu longues, mais le plus intéressant du roman vient ensuite. A partir de données scientifiques, Caroline Bruno-Charrier nous prévoit donc un avenir apocalyptique, mais contrebalancé par des personnages optimistes dans l'adversité qui se relèvent malgré des mésaventures et des accidents de vie très graves. Les personnages sont hyperréalistes (une certaine naïveté dans la description de leur caractères que l'on pourrait reprocher à l'auteure) : j'avoue avoir été parfois déstabilisé par une manière de présenter les choses très différente de ce que je lis habituellement, autant dans le contexte que dans l'histoire des protagonistes. Malgré tout, j'ai eu l'envie d'aller au bout de ce roman, pas vraiment pour savoir ce qu'il advenait des personnages, mais plutôt pour connaître l'opinion de l'auteure sur notre avenir.

Très sensibles à la cause que défend Caroline Bruno-Charrier depuis plusieurs années, nous essayons de privilégier les maraîchers et producteurs locaux et les magasins bio, nous rénovons notre maison avec des produits naturels et bio (laine de chanvre, liège, ouate de cellulose, ...), etc, j'ai donc un a priori positif sur la démarche de l'auteure. Je n'ai pas encore poussé le raisonnement aussi loin qu'elle, à savoir me projeter dans l'avenir, mais ce livre nous fait absolument réfléchir sur nos gestes du quotidien et sur notre implication dans la destruction de la Terre. Un bon moyen de faire passer le message nécessaire et important de la sauvegarde de la planète : à lire, ne serait-ce que pour entamer, prolonger ou approfondir cette réflexion.

Madame Yv, qui se sent bien ici et prend ses aises ne mâche pas ses mots : "je suis ravie que ce livre existe et je souhaite qu'il soit lu par beaucoup de monde. Car, comme c'est un roman, on se dit que c'est une fiction, pour se rassurer, mais il permet de nous mettre en alerte sur les données transmises par les médias, d'ouvrir nos oreilles. Je pourrais parler des heures sur le sujet, comme les personnages, mais l'espace qui m'est imparti touche à sa fin, comme on dit, alors, je finis en m'adressant à l'auteure : "Bonne continuation et que ce livre soit lu par un maximum de personnes !!!"

Grand merci à Caroline Bruno-Charrier et à l'éditeur. C'est un livre qui voyage : avis aux amateurs(trices).livre voyageur

Commenter cet article

Fransoaz 13/01/2011 12:21


Le livre a pris la direction de Belfort ce matin.


Yv 13/01/2011 14:42



Très bien, je te remercie.



Fransoaz 09/01/2011 11:11


J'ai terminé le livre depuis un petit moment, j'essaie de poster un avis puis il part chez Mathilde (sans aucun doute jeudi prochain).


Yv 09/01/2011 19:59



J'attends avec impatience ton avis.



Alex-Mot-à-Mots 13/12/2010 15:19


Une citation biblique en titre ? Quel rapport avec l'écologie ?....


Yv 13/12/2010 16:36



Je vois que tu es calée bibliquement ! En fait, la citation qui donnele titre au livre, est selon certains ce qui a causé et ce qui causera notre perte, car à se multiplier comme l'humanité le
fait actuellemnt, nous pourroan nous retrouver à 7,8, ou 9 milliards, trop pour notre petite planète ! Voici en très court résumé une théorie qui mériterait un débat plus vaste.



zarline 13/12/2010 12:48


Très sensible à tout ce qui touche à l'écologie, je ne pense pourtant pas lire ce livre. En fait, les livres "catastrophe" m'énervent un peu. Je pensais avant que c'était le seul moyen pour que les
gens se réveillent mais je vois tous les jours dans mon travail que cela ne touche que ceux qui sont déjà sensibilisés au problème. J'ai lu récemment quelque part (mais où?) que le public est plus
réceptif aux messages positifs et je partage de plus en plus cette opinion. Alors oui pour le message du roman mais le ton me gêne. Merci quand même pour la présentation ;-)


Yv 13/12/2010 16:33



Ce que tu dis est très vrai, je l'ai moi aussi remarqué : il n'empêche que certains ont besoin d'aller au bout de leur raisonnement, l'auteure le fait ici très bien. On a tous lu des romans
d'anticipation plus ou moins crédibles, celui-ci l'est assez voire malheureusement beaucoup. Pour ma part, je reste aussi plus sensibles aux messages positifs.



Marie 13/12/2010 09:14


Ce livre a l'air très intéressant ! Il faut clairement changer notre manière de vivre de toute urgence ! Il faut en finir avec le consommer à tout prix, retrouver les plaisirs simples et non
mercantiles.
J'essaie régulièrement de me documenter sur tous les trucs et astuces pour ne pas polluer.
Les seules thèses écolos auxquelles je n'adhère pas sont celles qui se heurtent à ma sensibilité féministe. De plus en plus, au nom de la nature, on culpabilise les mères qui utilisent des couches
jetables ou qui allaitent leur enfant avec du lait artificiel... Alors oui à une vie plus authentique et respectueuse de notre environnement, mais sans pour autant accepter un retour à l'esclavage
des femmes !


Yv 13/12/2010 10:26



Dans ce livre Caroline Bruno Charrier fait un tour global de ce qui peut être fait : les bonnes et les moins bonnes attitudes. Chacun prend ce qu'il veut dedans. Toutes ne sont pas faciles à
adopter, mais si chacun y met un peu du sien, ce serait déjà pas mal.



Dominique 13/12/2010 09:13


je suis intéressée par le sujet mais pas sous forme de roman car là je crois qu'il y faut un grand talent pour être crédible par contre ravie de faire connaissance avec cet éditeur que je ne crois
pas connaitre


Yv 13/12/2010 10:24



C'est un éditeur basé à Cholet (49), assez diversifié : il a un site à visiter



Michel 12/12/2010 20:28


Lallisé, les livres d'anticipation dit réaliste me plaisent assez souvnet


Yv 12/12/2010 22:40



Celui-ci fait un peu froid dans le dos quant à notre avenir



Mathilde 12/12/2010 16:03


Je me range à votre avis et comme je me sens très concernée par cette problématique, je veux bien accueillir ce livre pour un petit tour en Franche-Comté...


Yv 12/12/2010 19:54



Il part d'abord en Bretagne et ensuite chez toi, mais il me faut ton adresse.



Fransoaz 12/12/2010 11:05


J'ai lu quelque part que pour éviter les tentations il fallait y céder! je suis convaincue, à te lire, que ce livre devrait m'intéresser. J'ai comme toi -comme vous- plusieurs réflexes écolos qui
peuvent encore grandir. Ce livre apporterait sa contribution.
Je crois que tu as déjà mon adresse...


Yv 12/12/2010 19:53



Je t'ai envoyé un mail pour demander confirmation de ton adresse.