Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cours accéléré d'athéisme

Publié le par Yv

Cours accéléré d'athéisme, Antonio Lopez Campillo et Juan Ignacio Ferreras, Ed.Tribord, 2004

"A Madrid, au printemps 2003, le Gouvernement conservateur de José Maria Aznar, affidé de Rome et très proche de l'Opus Dei, a imposé l'introduction d'un cours de religion catholique dans le cursus scolaire pendant toute la durée des études primaires et secondaires à partir de la rentrée de septembre 2004."  (p.5)

Pour les parents non croyants, les enfants pourront suivre un enseignement alternatif : "l'alternative au cours de religion catholique sera un cours de l'histoire de la religioon catholique !" (p.5)

Un peu remontés par cette entrée en force de la religion au sein de l'école de la République, les deux auteurs, athées convaincus, se lancent alors dans l'écriture de ce cours d'athéisme.

Mi-philosophique, mi-scientifique, ce livre est à la portée de tous. Il a la bonne idée d'être court, pratique et intelligible. Cours en sept leçons dont : "Le croire dans le non-croire", "La morale n'a pas besoin d'être religieuse pour être morale", "L'idée de dieu n'est plus nécessaire", ...

Les auteurs sont très calés sur toutes les religions et ne s'attaquent pas à une en particulier, mais à la religion en général. Ils ne stigmatisent pas les croyants, mais les  mettent en opposition avec les athées : la religion, c'est croire, l'athéisme, c'est raisonner. Ils considèrent les religions en déclin, parce qu'elles ne sont plus nécessaires ; nées des besoins des hommes d'expliquer  la genèse de l'univers (la cosmogonie), la science les pousse vers la désuétude. Cependant, il ne faut pas faire de la science une religion : elle n'est qu'une explication du monde.

Pour eux, les divers intégrismes sont présents et visibles pour tenter de sauver les religions : revenir à des fondamentaux archaïques pour tenter de faire peur, de culpabiliser comme l'ont été nos parents, grands-parents et parfois nous-mêmes (ça dépend de l'âge des lecteurs !)

Les auteurs disent également, ce qui confirme mes convictions, que les valeurs religieuses sont avant tout des valeurs humaines et que point n'est besoin d'être croyant pour vivre en citoyen à l'écoute et au service des autres.

"Ce qui est propre à l'athéisme, c'est sa morale laïque, dans le sens éthymologique du terme : c'est-à-dire qui appartient au peuple, sans castes." (p.6)

Un petit livre intelligent paru chez un éditeur belge, Tribord, à un prix très abordable (4€). J'espère surtout l'avoir bien compris et n'avoir rien déformé des propos des auteurs.

Antonio Lopez Campillo est docteur en physique de la Sorbonne, et Juan Ignocio Ferreras est professeur de philosophie en France, aux Etats-Unis et en Espagne.

Commenter cet article

ta d loi du cine 27/09/2010 20:46


Le titre a l'air intéressant... Mais le "format" peu compatible avec une commande susceptible de faire vivre mon libraire parisien de quartier (4 euros, éditeur belge)... 'Va falloir demander à un
copain à Bruxelles, ou - horreur! - l'acheter chez *m*z*n*...
(s) Ta d loi du cine, "squatter" chez dasola


Yv 28/09/2010 10:19



Sauf à en commander plusieurs du même éditeur !



Marie 14/09/2010 21:23


Ton analyse d'Onfray correspond à ce que j'en pense maintenant. Mais il y a quelques années, c'était un personnage plus tolérant et moins prétentieux, que j'aimais écouter. Le traité d'athéologie
est vraiment un super bouquin.
En tous les cas, j'essaierai également de lire Cour accéléré d'athéisme...


Yv 15/09/2010 13:13



Si je trouve le livre, je m'arrêterai un moment dessus, histoire de me faire ma petite idée. Merci du conseil.



Hathaway 13/09/2010 18:23


Un petit livre qui m'a l'air bien intéressant...


Yv 14/09/2010 11:34



Instructif et traité sur le mode humoristique, ce qui ne gâte rien.



Marie 13/09/2010 12:38


Voilà un livre qui me plaira sans doute !
Dans la même veine, je te conseille le Traité d'athéologique de Michel Onfray (même si ce philosophe m'a fortement déçue avec certaines de ses récentes prises de position...)


Yv 13/09/2010 14:03



Michel Onfray m'énerve un peu pour tout dire : je le trouve très directif, à peine tolérant. Mia s je peux me tromper, je n'ai fait que l'écouter et je ne l'ai pas encore lu.



Alex-Mot-à-Mots 12/09/2010 15:30


Bravo pour ce billet paru juste après la fête de l'Aïd.


Yv 12/09/2010 15:49



Et aussi au moment où certaisn intégristes font parler d'eux, mais promis ce n'est qu'une coïncidence. Enfin, toutes ces manifestations me confortent dans mon athéisme.