Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cool

Publié le par Yv

Cool, Don Winslow, Seuil, 2012 (traduction assurée par Freddy Michalski)

"Cool raconte les débuts des héros déchirants rencontrés dans Savages. Ben le biochimiste, Chon le mercenaire des guerres au Moyen-Orient, et Ophélie, dite O. La bimbo blonde et si aimante. Le cerveau, les muscles et la beauté. Inséparables, irrésistibles. En lançant leur fort lucrative entreprise de production/commercialisation d'un précieux cannabis cultivé hors sol, ils n'anticipent ni la violence des dealers qui tiennent la Californie du Sud ni le cynisme impitoyable des agents corrompus de la DEA. L'affrontement va les éclairer sur leurs origines : vingt ans plus tôt, leurs parents eux aussi ont vécu de la drogue, et l'héritage est sanglant." (4ème de couverture)

Préquelle (j'apprends ici le mot = -pour les ignorants comme moi- une oeuvre réalisée après une oeuvre de référence mais dont l'action se déroule précédemment d'un point de vue scénaristique, d'après Wikipédia) de Savages, du même auteur. Je ne sais s'il faut y voir un argument commercial : Cool sort en même temps que la version filmée de Savages, par Oliver Stone. Toujours est-il, et je vais déflorer ici le suspense, que si Savages est un roman qui m'a scotché, pris par surprise (retournez voir mon billet, si vous en doutez) Cool, malgré le manque de surprise, puisque je connaissais déjà l'ambiance et l'écriture de l'auteur m'a ré-embarqué dans un monde qui m'est pourtant a priori totalement étranger et que ne me fascine pas vraiment : la Californie, le sexe, l'argent, la drogue, la violence extrême. Formidablement raconté et écrit. Certes, on peut détester cette manière d'écrire, mais elle va droit au plexus et au but. Pas de fioriture, du brut. Même genre de premier chapitre, très court, expéditif et qui annonce la couleur : "Fuck you", pour Savages et "Fuck me" pour Cool (p.9). Pas élégant, mais efficace. La suite est du même acabit. Ben, Chon et O. vivent sans vraiment se poser de questions comme des jeunes friqués et en proie à toutes les envies. Ils se marrent et nous avec : 

"Elle lui montre une belle Asiatique du Sud aux cheveux noirs et soyeux qui mettent en valeur sa robe de plage blanche.

- Elle.

- Éliminée, répond Chon. Pas mon type.

- Et c'est quoi ton type ? demande O, frustrée

- Bronzée, répond Chon, mince, le visage doux, de grands yeux marron, avec de longs cils.

O se tourne vers Ben.

- Ben, Chon veut baiser Bambi." (p.14)

La déconnade et l'insouciance cessent bien vite face aux altercations et à la véritable guerre que le trio devra mener face aux dealers qui veulent tout le marché de la drogue.

Parallèlement, Don Winslow dresse le portrait d'une autre jeunesse californienne, dans les années 70 : les hippies qui deviendront les parents de Ben, Chon et O. C'est vraiment très bien fait, et l'on se perd en conjectures : untel est le père de Ben, une telle la mère de O. Le parcours des parents pouvant expliquer celui des enfants, dans un trafic identique mais pas avec les mêmes ambitions. Comme quoi la jeunesse n'invente rien, elle reproduit même si les objectifs finaux ne sont point les mêmes. Et les plus "désintéressés" ne sont pas forcément ceux auxquels on pense de prime abord.

Un conseil si vous voulez lire ce préquelle (maintenant que je connais le mot, je ne m'en prive pas), ne soyez pas trop à cheval sur la ponctuation, les règles concernant les majuscules, ne craignez point les acronymes, les initiales : le texte en est truffé qui lui donnent d'ailleurs un ton résolument moderne, un brin déstructuré qui change des lectures habituelles.

J'avais adoré Savages, je réitère pour Cool. Merci à Babelio et à l'éditeur  (Seuil) pour ce partenariat très réussi. 

 

challenge 1% thrillers

Commenter cet article

clara 26/10/2012 17:54

Je n'aime pas le creuset ( sexe, violence, drogue, argent...) ... ce livre n'est pas pour moi.

Yv 27/10/2012 09:52



Je n'en suis pas un grand fan non plus, mais là, l'écriture et le rythme sont vraiment intéressants



Loo 25/10/2012 21:27

Ca à bien l'air. Je ne le note en tous cas.

Yv 25/10/2012 21:34



Bonne future lecture alors



Loo 24/10/2012 22:30

Pas vraiment mes goûts du moment mais à tester un peu plus tard effectivement.

Yv 25/10/2012 09:50



Très bien pourtant.



kathel 23/10/2012 12:06

Autant j'avais aimé La patrouille de l'aube, autant je n'ai pas accroché à Savages... Le préquelle ne sera donc pas pour moi...

Yv 23/10/2012 13:19



J'ai préféré Savages à L'heure de gentlemen (la suite de La patrouille de l'aube)