Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bashung(s), une vie

Publié le par Yv

Bashung(s), une vie, Marc Besse, Albin Michel, 2009
Marc Besse, journaliste aux Inrockuptibles, suit Alain Bashung depuis 2001, magnétophone en mains. Il interroge, observe le chanteur, son environnement et ses proches pour tenter une biographie. Le musicien n'est pas un bavard. Les quelques informations que l'auteur a pu glaner sur l'enfance et la jeunesse de Bashung, il est allé les chercher dans l'Alsace de son enfance
Marc Besse commence par la naissance d'Alain, en 1947, de père inconnu, puis adopté par son beau-père Roger Baschung, dont il prendra le nom en enlevant le "c" au cours de sa carrière. Alsacien débarqué à Paris, fou de rock des Etats-Unis en pleine France yé-yé, il commence à se faire un nom dans la chanson mais pas en tant qu'interprète. Puis, il se lance en solo, d'abord avec des bluettes qu'il n'aime pas -il est même "lancé" dans une émission télé par Claude François !- puis, commence à imposer ses idées mais court d'échec en échec -sauf pour la critique et quelques programmateurs de radios. Gaby Oh Gaby le sauvera, lui permettant de continuer à faire ce qu'il a envie de faire, puis quelques années plus tard, pareil pour S.O.S Amor.
Plus qu'une biographie, Marc Besse s'étend sur les choix artistiques et musicaux de Bashung, sur les genèses de ses disques et sur sa volonté de prendre son indépendance et de s'écarter des productions à la mode dès qu'il a pu le faire, parfois au risque de ne plus plaire aux maisons de disques.
On peut reprocher parfois à l'auteur un manque de distance par rapport à Bashung : on sent son adoration pour l'artiste et le bonhomme et en cela son récit est un peu dithyrambique. Ce n'est pas flagorneur, juste un livre de fan sans le recul nécessaire. Je suis moi-même admirateur de Bashung, mais je doute qu'il n'ait eu que des bons côtés. Ce petit reproche mis à part, la lecture de Bashung(s) une vie est intéressante, instructive et merci à Marc Besse de nous éviter la "peoplelisation" de ce grand musicien qu'était Alain Bashung.
Allez, sur ces belles paroles,  je vais m'en écouter un, mais lequel ? Dans mes préférés : Novice, Chatterton, Fantaisie militaire !
NB : à sortir bientôt en cd, L'homme à tête de chou de Gainsbourg, arrangé et chanté par Bashung. Je prends sans hésiter !

Commenter cet article

Liberty Valence 06/01/2010 15:49


Salutations ami lecteur! Mon père écoutait beaucoup de vinyls du monsieur. Mon enfance a été bercé par certaines de ses chansons, comme celles de Higelin, Lavillier, ou Gainsbourg... Je profite de
mon passage pour te souhaiter une heureuse année!


Yv 06/01/2010 16:39


Bonjour à toi, ça ne me rajeunit pas, parce que j'écoute Bashung depuis longtemps, mais en cd- ouf, je suis encore jeune ! Bonne année à toi aussi.


alain 03/01/2010 15:48


J'ai eu la chance d'écouter Bashung pour l'un de ses derniers concerts. C'était au bout du monde.. Un moment très émouvant.


Yv 03/01/2010 19:54


j'ai eu cette chance moi aussi, en novembre 2009


sylire 03/01/2010 15:14


Je n'irai peut-être pas jusqu'à lire une biographie, mais j'aime aussi Bashung.


Yv 03/01/2010 19:54


C'est un cadeau du Père Noël, sinon, je ne pense pas que j'aurais lu ce livre


Nanne 02/01/2010 17:55


Une belle biographie pour un auteur, compositeur, interprète qui manque à la chanson française, Yv ! J'aimais ses chansons intimistes aux paroles rares et belles comme des poèmes de Rimbaud ... Son
album "Fantaisie militaire" est pour moi l'un des meilleurs, avec son dernier CD évidemment ! En attendant, une belle année 2010 à toi, remplie de belles et bonnes choses à l'intérieur !


Yv 02/01/2010 18:11



Je viens juste de réécouter fantaisie militaire qui est probablement celui que je préfère. Il manquera effectivement, parce que non formaté comme beaucoup d'autres dans la musique française.