Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Ça coince ! (22)

cvt Le-roi-lezard 2593Le Roi Lézard, Dominique Sylvain, Éd. Points, 2013 (Éd. Viviane Hamy, 2012).,


"Louise Morvan, gouailleuse détective, a une obsession : venger son oncle Julian Eden abattu il y a vingt ans. Insaisissable, il côtoyait une faune interlope d'artistes, dont le fameux Roi Lézard, Jim Morrison himself ! Avec Serge Clémenti, commissaire à la poursuite du "killer des quais", Louise enquête dans un Paris psychédélique et déjanté. On ne réveille pas impunément les démons du passé..." (4ème de couverture)

 

J'ouvre le roman, je commence, je ne comprends pas grand chose, j'ai l'impression de rentrer par effraction dans une histoire qui s'est commencée sans moi et qu'on ne m'en raconte pas le début, c'est désagréable, je ne saisis pas des allusions, des remarques, des détails ; les personnages arrivent comme un cheveu sur la soupe, comme si je me devais de les connaître avant même d'ouvrir le livre, mais moi, c'est mon premier Dominique Sylvain ! alors, je tente de continuer ma progression au sein de cet univers brouillon et ouaté, mais rien n'y fait, l'apparition de l'héroïne Louise ne me fait aucun effet, je ne comprends pas ce qu'elle fait ici, pourquoi on parle de son oncle (sauf à avoir lu la quatrième de couverture, mais enfin, une quatrième n'est pas censée être une aide à la compréhension du roman, n'est-il pas ? Si ?), alors je m'agace, je pose le livre, le reprends un peu plus tard, démotivé, relis quelques pages qui ne me font pas changer d'avis (ah ces Bretons à la tête dure !), le repose, le reprends plus tard une ultime tentative histoire de ne pas avoir de regrets et finis par l'abandonner au coin d'une table au profit d'un autre qui me siéra davantage.

 

polars

 

 

 

charbonL'Ange de charbon, Dominique Batraville, Zulma, 2014..,

"Tout commence par le tonnerre et l'engloutissement, le grand tremblement de gorge de Monsieur Richter. Face à ce nouvel esprit vodou, M'Badjo Baldini -nègre errant d'origine italienne- parvient à tenir la dragée haute à l'apocalypse." (4ème de couverture)

 

Si le texte est beau, il m'apparaît parfois totalement abstrus. Entre poésie, lamentation, explication, prières, incantations, assertions. L'Ange de charbon, c'est M'Badjo : "Depuis mon enfance, à cause de mon teint noir profond et ma peau très lisse, parents et proches m'appellent "Italien peau d'ange de charbon". Ils étaient parvenus, bon gré mal gré à faire mon éducation." (p.13). Je m'en veux un peu d'être passé à côté de ce roman, parce que j'en ai aimé l'écriture, mais sans en comprendre toujours la signification, il me manque beaucoup de références bibliques, religieuses car Dominique Batraville se rapporte très souvent à la Bible et aux évangiles et j'avoue que je suis assez loin de tout cela et que les souvenirs de mon éducation religieuse sont enfouis très profondément ; cette lecture nécessite aussi des connaissances d'Haïti que je ne possède pas. Je m'en veux également parce que je suis rarement déçu par une publication Zulma et parce que, encore une fois, la couverture est magnifique ! Mais bon, tant pis, ce texte parlera à d'autres qu'à moi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 01/05/2014 18:28

Le Dominique Sylvain ne me tente décidément pas.

Yv 02/05/2014 08:17



Alors ne te force pas !



Aliénor 01/05/2014 17:53

Voilà qui ne me donne pas envie de découvrir Dominique Sylvain !

Yv 02/05/2014 08:17



Il y a pas mal d'autres avis contraires sur d'autres livres de D. Sylvain



Dominique Sylvain 29/04/2014 08:31

Pardonnez-moi, Yv. J'avais mal lu et croyais que votre dernier mail était une réponse de Sophie. C'est donc à elle que j'ai répondu. Merci de votre réaction, en tout cas. Cordialement. Dominique

Yv 29/04/2014 08:46



Aucun souci Dominique, j'y répondu (ce n'est pas Sophie). Merci de vos réactions très saines, vous auriez mal pris mon article et réagi m'attaquant que votre Roi Lézard serait parti en recyclage,
là il reste dans ma bibliothèque pour une prochaine tentative... mais après Le passage du désir m'a dit Sophie.


J'en profite d'ailleurs pour commenter votre partage de mon article sur votre mur facebook, d'abord merci et ensuite bravo, car peu d'écrivains ont l'honneteté de partager également les critiques
moins élogieuses


Cordialement,



Dominique Sylvain 29/04/2014 08:28

Bien sûr, la critique sur le Net est d'ailleurs très utile pour les auteurs car elle est sans flagornerie ni copinage. Du coup, on sait ce que pensent réellement les lecteurs, et c'est utile (plus
que de camper dans ses certitudes). En revanche, il arrive que certains se lâchent (protégés par l'anonymat) et balancent des critiques franchement hargneuses voire insultantes. Cela se produit
quelquefois, lorsque des écrivains frustrés ont eu leur manuscrit rejeté par mon éditeur. Mes confrères et moi-même devenons alors d'excellents punching-balls. Quand je suis en forme, je réagis et
m'énerve (mais poliment). Ici, il n'était pas question de ça et je trouve rafraîchissant que Yv ait avoué qu'il n'avait rien compris. Depuis quelques années, j'essaie de rendre mes histoires plus
fluides, c'est ma grande difficulté. Bien à vous, Dominique

Yv 29/04/2014 08:43



Il nous arrive parfois également en tant que blogueur de subir les foudres d'un auteur ou d'un fan qui se déchaîne avec des propos peu amènes. J'avoue qu'il m'est arrivé d'être assez vache sur
des livres mais franchement, c'est pas moi qui avait commencé, le livre était vraiment mauvais... Mais lorsque je sens bien que ça vient de moi qui ne suis pas dedans, je ne descends pas le
bouquin qui a des qualités. Par exemple, hors polar, j'ai commencé plusieurs fois et reposé plusieurs fois Le rivage des Syrtes de Julien Gracq, jusqu'au jour où je l'ai recommencé et ne l'ai
plus lâché (lu comme un polar ce qui est un paradoxe, puisque c'est vraiment le roman de l'attente) et que depuis j'en ai fait l'un de mes livres préférés. Comme quoi, il ne faut pas désespérer
pour Le Roi Lézard...


Yv



Dominique Sylvain 28/04/2014 22:23

Merci, Sophie. C'est toujours un plaisir de vous lire. La critique de Yv n'était pas agressive, il n'y avait donc aucune raison que je lui en veuille. Amicalement. Dominique

Yv 29/04/2014 08:08



J'essaie lorsque je n'aime pas ou ne reussis pas à entrer dans un livre de ne pas le descendre pour le plaisir, je réalise qu'un auteur y a passé du temps et mis de lui, néanmoins, lorsque le
livre est mauvais, je pense qu'il faut quand même le dire -ce qui n'est pas le cas du vôtre Dominique. 


 



Sophie 28/04/2014 20:32

Bravo Dominique Sylvain pour avoir partagé cet article sur facebook, pour ce commentaire posté ici, et pour le moins de ne pas en vouloir à Yv...Je pourrais vous citer un ou deux exemples (vécus)
d'auteur(e)s (qui n'ont pas votre talent, d'après moi), qui ont fait preuve en la matière d'une morgue et d'un mépris absolument détestables. Votre réaction élégante ne fait que confirmer tout le
bien que je pense de vous. (Yv, reprends un jour en commençant par Passage du désir: Ingrid et Lola sont irrésistibles, mais je te l'ai déjà dit)

Yv 29/04/2014 07:44



Bonjour Sophie, d'accord avec toi, mais c'est sans doute ceux qui ont le moins de talent qui s'énervent le plus n'ayant pas le recul suffisant pour se dire qu'un livre ou tout objet artistique
-quelle que soit l'implication de son auteur- ne plaira forcément pas à tous. 


J'ai bien noté : "Je dois commencer par Le passage du désir", je le copierai 5 fois ;)


 


 



Dominique Sylvain 28/04/2014 20:05

J'ai pourtant écrit deux fois ce roman puisque "Le Roi Lézard" est une nouvelle version, complètement remaniée, de "Travestis". Impossible pour moi de faire mieux. Il faut donc admettre que Louise
n'est pas votre tasse de thé, ce que je comprends fort bien. J'ai vécu un peu la même expérience avec mon premier Jo Nesbo, mais un an plus tard, je devenais fan (absolue). Si vous en avez la
force, reprenez mon "Roi Lézard" dans quelques années. Bien à vous. Dominique Sylvain

Yv 29/04/2014 07:39



Bonjour et merci de votre passage, il en est de même pour moi avec des livres que je n'ai pas pu lire et qui repris quelques années plus tard m'ont emballé à tel pint que je me suis même demandé
pourquoi je n'avais pas réussi à les lire. Je garde donc votre Roi Lézard, et le reprendrai à un emeilleure période, un autre moment


Merci encore


Yv



zazy 28/04/2014 16:30

Yv ne t'en fais pas, je respecte la quotte part de Môssieur !!
D'ailleurs, il la garnit petit à petit

Yv 29/04/2014 07:35



Ouf, me voilà rassuré



Gwenaelle 28/04/2014 13:04

Deux livres qui, visiblement, nécessitent d'avoir en soi déjà tout un tas de références. Not for me...

Yv 28/04/2014 15:49



Not for me too



zazy 28/04/2014 11:32

J'avais apprécié "l'absence de l'ogre" de D. Sylvain, mais je vais écouter ta voix et ne pas encombrer inutilement mes étagères toutes neuves et déjà trop remplies.

Yv 28/04/2014 15:47



Déjà, attention à l'annexion des étagères de Monsieur !



dasola 28/04/2014 10:23

Bonjour Yv, je n'ai encore rien lu de Dominique Sylvain: peut-être faudrait-il que je commence par le premier de la série? Sinon, pour le deuxième, connais pas, je passe. Bonne journée.

Yv 28/04/2014 15:46



je crois qu'il vaut mieux effectivement commencer par le début



Hélène 28/04/2014 08:47

Ah bah non, j'avais bien aimé "Le roi lézard" ! Avec Jim l'illuminé ! Mais bon il est vrai que j'avais lu les autres avant, et je déteste comme toi lire un bouquin avec des zones d'ombre liées aux
tomes précédents! Commence par "Passage du désir", ce sera mieux ;)

Yv 28/04/2014 09:06



Merci du conseil, le pire c'est que j'ai hésité entre les deux



clara 28/04/2014 08:35

J'ai tellement d'abandons que je n'en parle pas..

Yv 28/04/2014 08:43



ça dépend lesquels pour moi, mais en général, j'en fais de courts billets, j'avais ouvert mon blog pour me rappeler mes lectures, les bonnes comme les moins bonnes...



keisha 28/04/2014 08:31

J'ai lu quelques romans du premier auteur, je crois qu'il y a deux séries, bien dommage si quelques détails n'aident pas le primo lecteur, en effet.
Pour le second, dommage oui, c'est Zulma. Mais peux tu tout connaître? Il y a des genres aussi qui me font fuir...

Yv 28/04/2014 08:41



Le premier est vraiment bizarrement construit et le second très difficile pour qui n'a pas les codes