Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Ça coince ! (11)

ca_coule_de_source_01.jpgÇa coule de source, Jean-Pierre Fleury, Éd. Marivole, 2012

Dans ce roman, JP Fleury explique à deux enfants, Basile et Augustin le cycle de l'eau, "de son trajet aléatoire de la source à la mer ainsi que, remontant vers le ciel, de son difficile retour vers la terre." (4ème de couverture)

Thème intéressant s'il en est et on ne peut plus d'actualité. L'eau ne se crée pas, on ne fait qu'utiliser celle de nos aïeux et nos petits-enfants utiliseront la même que nous, d'où bien entendu, le soin que l'on doit lui apporter. Malgré mon intérêt pour cette question, et l'écriture de l'auteur, alerte, souvent drôle, parfois agaçante mais jamais mièvre ou de mauvaise qualité, ce livre ne me touche pas et m'ennuie. JP Fleury hésite entre roman et essai et ça ne me plaît pas. Je comprends qu'il ait envie de faire passer des messages auxquels je suis très sensible, mais peut-être parce que je suis déjà dans une démarche de consommation bio et/ou locale, de tri, de limite de consommation d'eau, d'énergie, ce livre ne retient pas mon attention. 

Dans un genre assez proche, je peux conseiller Croissez et multipliez de Caroline Bruno-Charrier dont la partie romancée est sans doute un peu légère mais elle permet de toucher quelques points essentiels à la survie de la planète.

 

dans la peau du diable 01Dans la peau du diable, Luke Delaney, MA Éditions, 2012 (traduit par Etienne Menanteau)

Un jeune homosexuel se fait massacrer dans son appartement londonien. L'inspecteur principal Sean Corrigan mène l'enquête. Lui qui fut abusé dans son enfance a une sorte de sixième sens très fin lui permettant d'identifier la part sombre de chaque individu. Ses soupçons se portent sur James Hellier, un homme très en vue dans le milieu financier de Londres. Mais celui-ci est retors et se tire de toutes les situations qui pourraient lui être fatales.

Ce thriller commence dans la tête du tueur -et on y revient régulièrement- par une scène difficile presque insoutenable du meurtre du jeune homosexuel et de la jouissance de son agresseur. Mis à part ce chapitre, le livre débute doucement jusqu'à ce que Sean Corrigan soupçonne James Hellier. L'affrontement devient intéressant. Mais très vite, le bouquin révèle des longueurs inutiles. Là où dans certains polars les à-côtés sont consacrés aux vies des flics, à leurs interrogations existentielles, dans ce roman, Luke Delaney délaye dans des répétitions concernant l'enquête, le présumé tueur. C'est long, très long, trop long. Alors, bien sûr, je pourrais écrire qu'enfin, dans la dernière partie du livre le rythme s'accélère et que les rebondissements pleuvent. C'est le cas, mais que de pages passées ou survolées pour en arriver à cela. J'imagine qu'il y a un format "réglementaire" pour un thriller pour que les auteurs aillent écrire 400 pages ou plus (414 pour ce livre), là où manifestement la moitié suffirait à tenir le lecteur -donc moi- en haleine de bout en bout ! 

Pour finir et être très franc, même si l'auteur écrit des rebondissements, rien n'est vraiment surprenant dans ce thriller. A réserver sans doute aux amateurs du genre qui ne seront ni surpris ni déçus, à condition quand même qu'ils puissent supporter des scènes de torture à filer la gerbe.

 

wataya.jpgAppel du pied, Risa Wataya, Éd. Philippe Picquier, 2005 (traduit par Patrick Honnoré)

Une jeune lycéenne, seule, n'ayant que peu de rapports avec ses condisciples se rapproche d'un garçon isolé comme elle. Elle découvre qu'il est fan d'une mannequin célèbre qu'elle a eu l'occasion de rencontrer quelque temps auparavant. C'est sur cette base que débute leur relation.

Lu dans le cadre du club de lecture de la bibliothèque municipale pour le thème de la littérature asiatique. Mon commentaire : A quoi bon ? Quel intérêt ? Une lecture pour des jeunes filles peut-être ? 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aliénor 09/12/2012 15:58

Mauvaise série donc...ça arrive.

Yv 09/12/2012 17:18



Parfois, certains livres tombent des mains



Guillome 07/12/2012 15:28

un très bon souvenir de lecture pour Wataya Risa. Un coup de coeur même!

Yv 07/12/2012 18:54



Comme quoi, ça peut plaire



clara 06/12/2012 17:20

Allez zou à oublier donc !

Yv 06/12/2012 17:42



Très vite



Gwenaëlle 06/12/2012 15:03

Mauvaise pioche globalement... Il y a des séries, comme ça. Heureusement, ça passe! ;-)

Yv 06/12/2012 17:42



Oui, depuis, j'ai enchaîné quelques bons livres. Ouf !



zazy 06/12/2012 12:09

On passe à autre chose !!

Yv 06/12/2012 14:43



On peut