Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cerveau de Kennedy

Publié le par Yv

Le cerveau de Kennedy, Henning Mankell, Ed. Seuil, 2009
Louise Cantor, archéologue suédoise quitte son chantier de fouilles en Grèce et rentre en Suède. Elle trouve son fils, Henrik, mort, dans son appartement. Louise ne veut pas croire à la thèse du suicide. Elle se lance alors dans une enquête, découvrant de nombreuses facettes de son fils qu'elle ne connaissait pas. Sa recherche de la vérité la mènera en Espagne, au Mozambique, en Allemagne et en Australie. Pourquoi Henrik s'intéressait-il à la disparition du cerveau de John Kennedy ? Que faisait-il au Mozambique, dans un mouroir pour les malades atteints du sida ?
Henning Mankell explique dans la postface que ce roman est né de la colère qu'il éprouve face à l'hécatombe due au sida dans les pays d'Afrique. C'est un constat clair et net sur le "lent naufrage d'un continent rongé par le sida" et sur le désintérêt total et le cynisme du monde occidental face à cette catastrophe. Cette partie du roman est intéressante, et écrite par un homme désabusé qui connait bien l'Afrique puisqu'il partage son temps entre la Suède et la Mozambique.
Par contre, et je suis désolé de le dire parce que j'aime beaucoup H. Mankell, je n'ai pas adhéré au reste du livre : je n'ai été convaincu ni par l'énigme, ni par l'enquête et la résolution (?) de celle-ci, ni par les personnages, assez peu crédibles. Je me suis même un peu ennuyé : un comble pour un amateur de cet auteur !

Commenter cet article

Hathaway 03/07/2009 12:22

Ah bon et bien dommage car le résumé et l'intrigue, que je trouve originale, m'attiraient. Mais si tu dis que tu t'es ennuyée, alors je ne note pas.

Yv 03/07/2009 14:44


C'est très personnel, j'ai vu que d'autres lecteurs avaient aimé.


Armande 01/07/2009 21:09

Je crois que je vais faire l'impasse sur celui-ci. As-tu lu "Le fils du vent" ? Pour moi, qui adore pourtant Kurt Wallander, c'est le meilleur roman de Mankell.

Yv 02/07/2009 14:48


Non, jen'ai pas lu celui-ci, mais sur tes conseils, je le ferai sûrement.


Alex-Mot-a-Mots 30/06/2009 09:19

Ce n'est donc pas une bonne cuvée, cette année...

Yv 01/07/2009 17:07


Pas la meilleure en effet !


Leiloona 29/06/2009 09:57

Alors quel Mankell me proposerais-tu de lire ?

Yv 29/06/2009 20:15


N'importe quel roman policier avec son inspecteur fétiche -et mon préféré, parmi les enquêteurs de papier- Kurt Wallander. Il y en a beaucoup, le mieux étant de commencer par le premier, parce que
les personnages évoluent dans les livres. Attention commencer un roman avec Kurt Wallander, c'est prendre le risque de ne pas pouvoir décrocher.
Autrement j'ai beaucoup aimé son roman non policier Tea-Bag (voir commentaire).


keisha 29/06/2009 08:04

Je n'en ai lu qu'un, et là aussi l'afrique y était présente (en plus de la scandinavie bien sur). Assez noir quand même cet auteur...

Yv 29/06/2009 20:12


Ca devait être Tea-Bag, trsè beau roman. C'est souvent des constats assez noirs en effet de notre société occidentale face à l'Afrique. Dans ses polars, Mankell dénonce aussi la lâcheté de la Suède
par rapport aux immigrés, et critique assez sévèrement la société suédoise. C'est pour cela qu'ils sont intéressants, car ils ne se contentent pas d'une intrigue policière, même si celle-ci est
très présente et souvent glauque.


kathel 28/06/2009 22:43

J'étais tentée par ce livre, les policiers de Mankell ne m'ayant jamais déçue, mais, après plusieurs avis mitigés, je pense que je vais m'en passer...

Yv 29/06/2009 20:04


Les policiers de Mankell ne m'ont jamais déçu non plus, ni-même Tea-Bag, un roman non policier, mais celui-ci, sans être mauvais est nettement en-dessous. Voilà ce que c'est aussi de nous habituer
à de bons romans, lorsqu'il est moins bon, on est sans pitié !


Mango 28/06/2009 20:03

Je suis de ton avis. Je m'attendais à mieux mais je me suis perdue dans l'histoire au bout d'un moment et j'ai laissé tomber. Dommage!

Yv 28/06/2009 20:07


J'ai été à deux doigts d'abandonner moi aussi, mais je me suis repris, on n'abandonne pas un Mankell comme cela, me suis-je dit ! La méthode Coué marche bien somme toute.