Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le soir autour des maisons

Publié le par Yv

Le soir autour des maisons, Murielle Levraud, Ed. Julliard, 2009
Réjouissante cette histoire du quartier La Garde. Ses habitants : Diane la retraitée, laissée par son mari, désœuvrée, qui héberge Josépha, le temps qu'elle remette sa tête à l'endroit, un accident la lui ayant mise à l'envers et Baratte, son mari qui l'attend dans la maison d'en face ; Solange femme effacée et Paulet, son mari centré sur lui-même ; Roland, l'ouvreur de portes et Brune-Olive, sa femme qui emmène tout ce petit-monde, grâce à son énergie, sa forte présence et ses bonnes idées.
Je me suis régalé. Il est écrit en 4ème de couverture : "dans la droite lignée de Vian et de Queneau". J'ai trouvé effectivement des similitudes avec certains romans de Queneau (notamment Les fleurs bleues). Beaucoup d'humour, d'imagination, de poésie, de trouvailles d'écriture rigolotes et farfelues. Des personnages tendres, attachants et drôles. Alors, certes, tout n'y est pas vraisemblable, mais point de réel à chercher ici, et c'est ce qui fait , en plus du reste, le charme de cette fable.

Commenter cet article

Albertine 03/06/2009 08:03

Nous sommes enfin du même avis !!!!!!!!!!!!! Bonne journée Yv !

Yv 03/06/2009 16:32


Comme quoi, il ne faut pas désespérer. Il faut avouer que ce livre est vraiment très plaisant.


Florinette 22/04/2009 12:06

Un roman qui donne le sourire aux lèvres, c'est très tentant et ça change ! ;-)

Yv 23/04/2009 09:31


Effectivement, ça change et ça fait du bien. Alors, si les lectures un peu plombantes t'ennuient n'hésite pas, celle ci est revigorante.


Armande 17/04/2009 18:17

Déjà la couverture est sympa...

Yv 17/04/2009 19:47


Le reste est à l'avenant


Marie 17/04/2009 17:43

Dans la droite lignée de Vian et Queneau? Je me méfie de ces 'filiations'... Néanmoins, j'avoue que ça m'intrigue! =)

Yv 17/04/2009 19:46


Je me méfie toujours moi aussi des filiations ou comparaisons. Ce n'est ni Queneau ni Vian, parfois quelques tournures ou inventions nous y font penser, mais c'est tout. Ceci étant, c'est vraiment
un bon bouquin qui donne du plaisir. A déguster !