Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bêtes sans patrie

Publié le par Yv

Bêtes sans patrie, Uzodinma Iweala, Ed. de l'olivier, 2008
"Agu est un enfant-soldat africain, un tueur.
Il obéit au Commandant, qui a sur lui droit de vie et de mort.
Viols, exécutions, massacres : c'est la guerre civile. Agu voudrait s'éveiller de ce cauchemar. Alors, il parle."

Voilà le résumé de ce livre très dur, cru, sans concession. Uzodinma Iweala s'est glissé dans la peau d'un enfant-soldat et parle en son nom de toutes les atrocités dont il est à la fois la victime et le coupable. Il n'élude aucune situation et dans un langage enfantin, aborde des thèmes très forts : amour, mort, sexe, violence, guerre, religion, amitié, ... Ce livre qu'on pourrait facilement qualifier de coup-de-poing est écrit dans un style, je l'ai dit, enfantin, ce qui rend sa lecture parfois plus difficile (beaucoup de mots inventés ou mal compris et donc mal retranscrits par Agu), mais qui donne aussi un air de nouveauté, oserais-je dire de fraîcheur, le thème ne s'y prêtant pas ? C'est un livre prenant. Il est parfois dur de se remettre dedans, mais aucun regret de l'avoir fini. Au contraire !
A noter que Bêtes sans patrie a été traduit par Alain Mabanckou, écrivain, auteur notamment d'un excellent Mémoires de porc-épic, à lire aussi pour qui aime les légendes africaines et les histoires très originales.
PS : pour être franc, je me dois de préciser que j'ai dû m'accrocher un peu au début pour ne pas tout arrêter, tant pour la lourdeur du sujet abordé que pour la syntaxe, qui peut rebuter. Sûrement plus pour cette dernière raison, d'ailleurs !

Commenter cet article

Alex des Couassous 14/12/2008 07:22

Je l'ai retrouvé dans ma bibliothèque : c'est un livre de Ken Saro-Wiwa "Sozaboy" (petit minitaire).
Je peux te l'envoyer si tu veux.

Yv 14/12/2008 18:45


Je te remercie, mais je suis parti sur des lectures différentes. Plus tard peut-être.


Ys 13/12/2008 21:03

Ouh la la , n'a pas l'air d'être un livre pour moi ! Bien trop dur, bien trop réaliste. Je crois que dans les livres je cherche un peu à m'éloigner de la réalité du monde alors un livre que me le jette comme ça à la face, j'aurais du mal...

Yv 13/12/2008 21:15


Alors là, c'est sur que l'on sort de sa propre réalité mais pour tomber dans une autre sordide et malsaine : el plein dans la réalité du monde, comme tu le dis.


Alex des Couassous 13/12/2008 18:46

Cela me rappel le "Petit ménitaire" que j'ai lu il y a quelques années et qui m'a laissé un souvenir étrange.
Le thème des enfants soldats est toujours difficile...

Yv 13/12/2008 21:01


Je ne connais pas ce livre, mais c'est vrai que ça laisse un souvenir particulier.