Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La femme du monstre

Publié le par Yv

La femme du monstre, Jacques Expert, Ed. Anne Carrière, 2007

Simon Darget est un homme bien, apprécié de ses collègues, bon vivant, blagueur, boute-en-train, aimé de sa femme et de ses enfants. Un matin, les gendarmes viennent l'arrêter chez lui et l'enferment en prison pour le viol et le meurtre d'une petite voisine, adolescente. Ce roman, très bien chroniqué par Finette qui m'a donné envie de le lire, est en fait le point de vue de son épouse. Elle raconte sa rencontre avec cet homme si beau ; inespérée pour elle, femme très effacée. Elle raconte aussi le procès de son ex-mari (ils ont divorcé suite à l'emprisonnement de Simon). Ce roman est très dérangeant : on y suit une femme qui sous des dehors de femme soumise et effacée cache les agissements de son mari, qu'elle devine au hasard de ses lectures de journaux (un violeur agit systématiquement dans toutes les villes dans lesquelles ils passent).  Lors du procès, elle se pose en victime, femme abusée et faible. Elle n'informera jamais la police de ses doutes quant aux viols et meurtres que perpétue Simon, préférant donner aux autres l'image d'une famille et d'un couple modèles et enviés, sa seule vraie ambition dans la vie. Au fil des pages, on découvre une femme calculatrice, détestable : qui "flique" ses enfants, ne supporte pas ceux des autres, est raciste et ne s'intéresse à rien d'autre qu'à son intérieur. Elle trouve même des circonstances atténuantes à son mari pour le meurtre pour lequel il est accusé (la jeune fille de 14/15 ans est bien sûr dans ce cas, provocante), mais aucune pour avoir brisé son rêve de femme et mère comblée.

Un livre, je l'ai dit, dérangeant, bien écrit, sans fioriture, sans effet de style -et c'est heureux pour une histoire si lourde. Alors, certes, ce n'est pas drôle, mais parfois la lecture sert aussi à être surpris, dérangé ou choqué pour certains qui pourraient l'être par celle-ci.

Commenter cet article

munier 03/03/2012 19:21

je pense quelle mérite de l'accompagner derriere les barreaux..elle est complice de tout ces actes par son silense...elle savait...

Yv 04/03/2012 08:43



Bien sûr qu'elle savait, mais elle voulait sauvegarder les apparences, son petit confort, sa petite vie, à n'importe quel prix



Deb 31/01/2010 10:54


Livre très prenant, une femme qui sait garder la tête haute qui créé une certaine antipathie et sympathie envers elle, vis à vis de ses propos. En dehors de ça, le monde est cruel et restera cruel
tant que ces hommes ne sauront pas se soigner ou reconnaître qu'ils ont besoin d'aide.
Je n'arrête pas de penser que cette femme aurait pu voir les choses mais c'est comme ça qu'elle voyait sa vie de femme mariée ; on veut croire que tout se passe bien dans le meilleur des mondes.


Yv 31/01/2010 11:21


Je crois qu'elle avait vu ou senti ce qui se passait, mais qu'elle a préfér fermer les yeux pour son petit confort personnel, et c'est en cela qu'elle est complice voire coupable, au moins de
n'avoir pas dénoncé ce qu'elle subodorait.


Finette 01/12/2008 12:09

Merci pour le lien et pour le compliment, c'est très gentil.
À mon tour, je te félicite pour ton billet. Je trouve que tu as parfaitement bien analysé le comportement de cette femme abjecte.
Sinon, je ne sais pas si tu as vu mais Jacques Expert a sorti un second livre, un polar (édité début novembre) qui s'intitule " La théorie des six". Il a l'air pas mal du tout!

Yv 01/12/2008 15:22


Je viens juste d'en entendre parler. Ca a l'air effectivement bien, la chroniqueuse de la radio parlait d'un livre dérangeant, comme le premier, alors, je sens que jn'y échapperai pas.


sylire 30/11/2008 18:36

En fin de compte ils allaient bien ensemble ces deux-là !

Yv 30/11/2008 19:51


C'est vrai, mais que serait-il advenu d'elle si elle avait rencontré un homme "normal" ?