Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Swap

Publié le par Yv

Swap, Antony Moore, Ed. Liana Levi, 2007


A 12 ans, Harvey Briscow échange une BD, Superman numéro un, contre un cylindre en plastique à Charles Odd, dit Bleeder, le souffre-douleur de l'école. 20/25 ans plus tard, Harvey est propriétaire d'une boutique spécialisée en BD et rêve ce Superman numéro un qui a atteint une côte très haute. Il profite d'une réunion d'anciens élèves pour revoir Bleeder et lui reparler de cet échange. A partir de là, les événements s'enchaînent et rien ne va plus pour Harvey.
Sur une idée de base intéressante et une intrigue bien menée, l'auteur nous écrit un long (trop long) polar ; beaucoup de passages pourraient être allégés sans que l'histoire, l'intrigue et la psychologie des personnages en pâtissent. Je ne trouve pas non plus cet humour noir, ce roman "délectable -extrêmement drôle" que l'on nous promet en quatrième de couverture. En résumé : bien, sans plus !
Lu dans le cadre du prix inter C-E.

Commenter cet article

Brize 04/11/2008 18:08

J'ai bien aimé cette pochade distrayante mais j'ai déjà constaté qu'elle ne faisait pas l'unanimité, comme la plupart des livres un peu humoristiques, chaque lecteur ayant sa propre sensibilité en la matière.

Yv 05/11/2008 17:07


J'ai trouvé cela distrayant, mais pas humoristique, bien qu'adepte de l'humour dit anglais


valdebaz 01/11/2008 15:21

Ben, moi aussi, j'avais passé un bon moment avec cet Harvey, laissant de côté l'aspect "polar" un peu faible, mais bon... Assez emballée tout de même !

Yv 01/11/2008 20:10


Oui, un bon moment, sans plus


Ys 31/10/2008 23:46

Eh bien pour une fois, je suis d'accord avec la 4è de couv : ce livre m'a beaucoup plu, j'aime beaucoup ce genre de héros looser, en tout et l'humour british en prime

Yv 01/11/2008 14:21


Ce coup ci, je n'ai pas été sensible à l'humour puisque je ne l'ai pas trouvé dans ce livre. Et puis Harvey le looser l'est à mon avis "too much" : on frise la caricature de mauvais goût. Ou
peut-être les Anglais sont-ils comme cela ?