Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ceinture jaune

Publié le par Yv

Ceinture jaune, Philippe Fréling, Arléa 1er/mille, 2007


L'histoire se déroule en Alsace à la fin des années 60, à l'époque où poussent dans les périphéries des villes, de grandes tours d'habitations, des ZUP. L'auteur y fait s'exprimer un garçon de dix ans tiraillé entre une mère et une famille étouffantes et sa vie à l'extérieur, notamment les cours de judo, et qui se lie avec un judoka de son âge ( "Ce qui compte, c'est être avec lui, au judo. Se voir. S'empoigner. Marcher l'un à côté de l'autre, le soir en rentrant. Se parler. Se deviner."), découvrant ainsi ce qu'il ne sait pas encore appeler ses désirs.
Très beau roman, au style très personnel,  écrit dans une belle langue : le vocabulaire est adapté à l'âge du narrateur, mais pas enfantin. Philippe Fréling saute souvent du coq à l'âne, dans de tous petits paragraphes retraçant ainsi le fil des pensées de cet enfant, que l'on suit très aisément. Il a su dépeindre cet apprentissage de l'indépendance et cette révélation de la sexualité latente de l'enfant de manière très pudique. Très louable et particulièrement appréciable de nos jours où la vulgarité, le trash et la surenchère dans l'expression des sentiments et de la sexualité sont placés en tête de gondole.

Commenter cet article

Ys 25/09/2008 09:31

C'est rare les livres où les jeunes héros font du judo (généralement, c'est le foot). Moi je suis une adepte (3 soirs par semaine), à mon avis comme palliatif à la lecture intensive...

Yv 25/09/2008 13:17


C'est surtout reposant pour qui n'aime pas le foot (Eh oui, j'en suis). Mais dans ce livre, le sport est aussi prétexte aux rapprochements des corps, plus difficiles en sports collectifs