Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le dernier des Weynfeldt

Publié le par Yv

Le dernier des Weynfeldt, Martin Suter, Ed. Christian Bourgois, 2008


Adrian Weynfeldt est un expert en art, descendant d'une richissime famille suisse. Sa vie est réglée à la seconde telle une montre... suisse, évidemment. Un ami le contacte pour mettre en vente un tableau célèbre, vente qui devrait faire date dans les annales des ventes d'art.
Autant j'avais aimé mon premier Suter (Small world), autant celui-ci ne m'a pas plus. Le personnage principal, Adrian Weynfeldt est pâle, falot et insipide. Pour que l'histoire commence réellement à décoller, on doit lire 120 à 150 pages, et même après, ça reste assez long. Il n'y a que dans les 100 dernières pages qu'enfin, l'histoire devient un peu plus intéressante, quoique...

Comme dans Small world, Martin Suter décrit des personnages de la haute société suisse : j'ai souvent eu la sensation que l'action se déroulait au 19° siècle, par le mode de vie de ces personnes, alors qu'elle est tout à fait contemporaine. C'est parfois déroutant, mais pas désagréable. Les deux romans que j'ai lus de Suter ont la même construction, à savoir, des retournements de situation, plus ou moins nombreux, pour finir sur un rebondissement final, surprenant, ou pas, puisque dans Le dernier des Weynfeldt, il ne l'est pas du tout.
Pour résumer mon propos, je suis déçu de ce livre, et ceci d'autant plus que ce que j'ai lu avant de Martin Suter m'a vraiment plu. Mais je ne vais pas rester sur une mauvaise impression et je relirai du Suter, parce que, malgré tout, il écrit très bien.

Commenter cet article

Daniel Fattore 18/08/2008 15:59

Prenez "La Face cachée de la Lune". C'est plein de petits champignons hallucinogènes... et je ne blague pas!
P. S. : je suis suisse, je prêche donc pour ma paroisse...

Yv 18/08/2008 17:59


Merci mon père pour la paroisse suisse et le tuyau des champignons qui font rire.


Anne 03/07/2008 18:22

J'avais adoré "Lila, Lila"...

Yv 03/07/2008 18:44



Je n'ai pas lu Lila, Lila, mais on m'en a dit du bien. Donc pourquoi pas celui ci pour mon prochain Suter ?