Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'amant de Janis Joplin

Publié le par Yv

L'amant de Janis Joplin, Élmer Mendoza, Métailié (traduit par François Gaudry), 2020

David, un jeune homme un peu naïf vit dans le Sinaloa, au Mexique, une région connue pour sa production de marijuana. A la fête du village, contre tous les usages, il danse avec Carlotta une jeune fille réservée au fils d'un gros trafiquant du coin. Celui-ci, en colère veut donner une leçon à David qui le tue d'un jet de pierre. Obligé de fuir, il se retrouve aux États-Unis, en joueur de base-ball très doué, cède aux avances d'une femme à Los Angeles qui lui dit être Janis Joplin. Revenu au Mexique, après s'être fait virer de son équipe de base-ball, David a l'interdiction de retourner dans sa région natale. Il s'installe pas très loin, pêcheur et parvient à grand peine à résister à sa voix intérieure, son démon, née après le lancer de pierre fatal.

Un peu long et répétitif bien que pas très épais, ce roman nous plonge dans le monde des narcos-trafiquants mexicains de la toute fin des années 60. David est un jeune homme influençable -en France on l'appellerait l'idiot du village- qui va de mésaventures en catastrophe. Plus il avance dans sa vie, plus les obstacles sont nombreux et durs à éviter ou affronter. Il subit brimades, violences, haines, assauts d'une femme très libérée -mais il veut être fidèle à Janis Joplin. Tout le monde se sert de lui et lui est content d'aider ses amis. Parmi eux, un révolutionnaire recherché par les forces spéciales, très spéciales, violentes et corrompues, prêtes à tout pour trouver un coupable fut-il inventé, et un narco-trafiquant.

Malgré mes réserves, c'est un roman noir qui réserve de belles surprises et est admirablement écrit. Beaucoup de tendresse pour David et les Mexicains en général, les gens simples qui ont subi la violence des pouvoirs et du trafic sans profiter de l'un ou de l'autre, vivant perpétuellement dans la crante d'une dénonciation, d'une vengeance. Parfois drôle, souvent tragique, il met en scène des personnages tendres et n'aspirant qu'à vivre tranquillement et d'autres avides d'argent et de pouvoir qu'il soit sexuel des hommes sur les femmes ou politique. Très ancré dans le Mexique des années 60/70, ce roman est écrit en 2001 par Élmer Mendoza, qui fut l'un des premiers auteurs mexicains à situer ses histoires dans le monde des narco-trafiquants. En prime, la musique et la voix de Janis Joplin sont présentes tout au long des pages.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 12/10/2020 14:23

Le monde des narcos trafiquants + des répétitions. je ne note pas.

Yv 12/10/2020 16:26

Et pourtant, il est pas mal

zazy 11/10/2020 20:09

Oui, pour Janis

Yv 12/10/2020 07:43

à lire en l'écoutant

Cathy BORIE 11/10/2020 12:06

Oh rien que pour Janis Joplin, je suis tentée...Et puis si l'écriture est bonne, ça aide forcément à apprécier un roman dont l'univers a priori ne me tente pas forcément. Sortons de nos zones de confort, comme on dit de nos jours. Merci pour cette chronique.

Yv 11/10/2020 17:58

Une très belle découverte, et puis effectivement, Janis Joplin...