Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mort d'une bougie

Publié le par Yv

Mort d'une bougie, Valérie Valeix, Palémon, 2020

Audrey Astier, apicultrice, monte à Paris avec son ami l'adjudant-chef à la retraite de la gendarmerie pour faire un reportage sur la prestigieuse institution Cire Marie. A peine leurs bagages posés dans la chambre d'hôte, Audrey se rend à la Cire Marie, y rencontre la célèbre commissaire de police à la retraite Danielle Thierry et ensemble, elles découvrent le corps du directeur de l'établissement, visiblement homicidé.

Les deux femmes, grâce à l'entregent de Lebel parviennent à se faire nommer assistantes du commandant Ségur dans la résolution de cette enquête.

Plus je côtoie Audrey Astier et plus je lui trouve des qualités. Un peu agaçante dans le premier livre que j'ai lu avec elle, elle m'a convaincu dans les suivants dont celui-ci. La bonne idée de Valérie Valeix pour cet opus est d'y présenter un nouveau personnage, une ex-commissaire qui existe réellement, Danielle Thierry, première commissaire de France, qui a écrit la préface et qui est en photo, tout en bas de la couverture. Le duo fonctionne bien, Lebel étant provisoirement hors circuit, entre la civile qui se fie à ses intuitions et la flicque qui si elle ne les nie point, préfère les vrais indices, les aveux, de quoi asseoir la procédure. Ajoutons un commandant de gendarmerie volontiers bougon et très pro, oscillant entre exaspération et admiration pour ses collègues imposées, les hôtes d'Audrey, un couple d'homosexuels perspicaces, accueillants et d'une grande aide à tous points de vue et vous avez entre les mains un roman policier profondément humain. C'est cela qui prime : les liens, les relations humaines. Plus un petit tour au Couvent des Sœurs de la Perpétuelle indulgence sis en plein Paris, et dont je vous laisse découvrir le rôle, encore une fois, humain.

L'intrigue placée dans un monde atypique, un peu borderline tient tout au long des 300 pages sans aucun souci. A tel point qu'à peine refermé, on ne serait pas contre repartir pour une autre enquête avec Audrey. En plus, la prochaine est prévue en Bretagne. Non que je n'aime pas Paris, comme Danielle Thierry, j'aime y marcher quand j'y viens, comme dans les villes en général et Nantes en particulier ; peut-être que la prochaine enquête emmènera Audrey à Nantes en Bretagne comme chacun sait, je veux bien faire le guide.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 03/09/2020 14:37

Moi c'est son mari que je n'aimais pas. Il va falloir que je lise ce nouvel opus.

Yv 03/09/2020 16:00

J'ai commencé la série avec le tome dans lequel, dès le début, son mari disparaît

Luocine 03/09/2020 09:34

Où peut-être à Dinard ...qui est en Bretagne aussi .

Yv 03/09/2020 11:48

Pour Dinard, personne ne le conteste, pour Nantes, c'est toujours la grande et épineuse question... pour certains, pour moi, la réponse est sans appel