Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aires

Publié le par Yv

Aires, Marcus Malte, Zulma, 2020

Un été, sur les autoroutes de France. Ils vont se croiser, se rencontrer ou pas. Fred, le chauffeur-routier lanceur d'alerte, Sylvain acheteur compulsif avec son fils Jules, Catherine, grande patronne du CAC 40, Maryse et Lucien, les parents de Fred, Audrey et Romain, jeune couple en vacances, Roland, prof de techno remontant jusqu'au nord, la famille Gruson, ... Tous sont perdus dans leurs pensées, dans leurs vies.

Laure Leroy la directrice des éditions Zulma a tenu cet été une librairie éphémère à Veules-les-Roses en Normandie, et comme j'ai passé quelques jours dans le coin, en vacances, je n'ai pas raté l'occasion d'aller lui rendre visite. Et je suis ressorti avec des livres. Inévitable. Dont icelui de Marcus Malte. Inévitable itou. Sitôt acheté sitôt entamé et presque sitôt fini tant ce roman est une merveille.

C'est un constat dur, sans concession, volontiers sarcastique et ironique de nos sociétés. Une critique mordante, fine et violente de leurs dérives et du point d'orgue, la consommation : ressources de la planète, loisirs, biens, services, ...

Une histoire pleines d'histoires racontée à tombeau ouvert, avec une verve et une qualité d'écriture rare. Pour chaque personnage, Marcus Malte a défini un style ou un genre : les dialogues pour les deux couples, les calembours pour Roland, ... Beaucoup d'inventions, de jeux avec les polices d'écriture, avec des retransmissions d'extraits d'émissions de radio, d'annonces de faits divers, de slogans publicitaires, de pancartes, affiches croisées pendant les trajets... Marcus Malte mélange les vies de ses personnages avec des faits divers ou des histoires réels. L'ensemble donne un roman particulièrement jouissif. Violent et rempli d'humour ravageur, noir. Blasé, cynique, tout ce que j'aime. La meilleure preuve que ce roman est excellent, c'est que je ne suis pas très amateur des livres qui font presque 500 pages, que je n'aime pas trop non plus ceux qui mettent en scène beaucoup de personnages parce que je m'y perds. Donc a priori, pas un bouquin pour moi, et pourtant, je l'ai dévoré véritablement, n'ai point pu m'empêcher de m'en saisir entre deux ballades, deux visites et le soir... L'écriture est percutante, vive, vivante, violente parfois. On la dirait née d'une fulgurance, d'une colère ou d'un dégoût. Si Marcus Malte est virulent avec la société dans laquelle nous vivons, il l'est beaucoup moins avec ses personnages qui subissent sans pouvoir la changer : le tri sélectif ne suffira pas à endiguer le bouleversement climatique. Beaucoup d'humanité donc dans ce roman inévitable -je ne me répèterai jamais assez- pour tous les amateurs de littérature forte et sortant des sentiers battus.

J'ai lu pas mal de livres de l'auteur (voir index) dont le sublime Le garçon. Aires entre dans la même catégorie des romans coups de cœur.

Commenter cet article

Autist Reading 11/09/2020 18:49

Les retours que j'ai lus sur ce roman sont unanimes, aussi enthousiastes que le tien et pourtant j'hésite toujours. J'avais tellement été déçu par Garden of Love que je crains toujours la récidive...

Yv 12/09/2020 07:25

Le garçon et Aires sont très différents de Garden of love et entre eux. c'est ce qui est bien avec Marcus Malte. Peut-être un emprunt bibliothèque ou une version poche te permettrait de retenter l'expérience ?

Alex-Mot-à-Mots 03/09/2020 14:42

Le garçon m'avait laissé une impression mitigée. J'hésite à lire celui-ci.

Yv 03/09/2020 16:00

J'avais adoré Le garçon. Celui-ci est très différent puisqu'on suit plein de personnes sur une autoroute, vraiment très bon

Kathel 01/09/2020 17:40

Je n'ai pas écrit de billet sur ce roman, je l'ai un peu moins aimé que Le garçon, mais sur la forme, il est tout aussi génial !

Yv 01/09/2020 18:50

Je l'ai beaucoup aimé, très différent du précédent, mais très bon

krol 01/09/2020 07:01

Bravo pour ce magnifique article mais ce roman le mérite amplement ! Le garçon et Aires, chacun dans leur genre, sont effectivement des petits bijoux.

Yv 01/09/2020 07:35

Exact et Marcus Malte est un écrivain que je lis toujours avec un grand bonheur.