Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une mort pas très catholique

Publié le par Yv

Une mort pas très catholique, Agnès Dumont, Patrick Dupuis, Weyrich, 2020

Un cadavre est retrouvé dans un appartement de Louvain-la-Neuve par Roger Staquet, flic à la retraite et ami du propriétaire qui lui a demandé d'aller voir ce qui se passait, son locataire ne répondant plus depuis des jours. Un jeune policier en uniforme, Paul Ben Mimoun, arrive sur les lieux juste avant le commissaire qui classe l'affaire. Mais le retraité et le novice doutent du suicide et pensent à un meurtre déguisé. C'est en toute discrétion et illégalité qu'ils vont enquêter.

Voici un polar étonnant, publié dans la collection Noir Corbeau des éditions Weyrich, maison belge, ainsi que le sont les deux auteurs. D'Agnès Dumont, j'ai déjà lu A qui se fier ?, paru aux éditions Quadrature, spécialistes de la nouvelle francophone, dont Patrick Dupuis est l'un des créateurs. Je disais donc que ce roman policier est étonnant, parce que les deux enquêteurs travaillant en douce ne peuvent pas remuer ciel et terre et se consacrent donc à peu de suspects. Tous tournent autour du mort pour diverses raisons, certains pas très avouables. Les investigations sont lentement menées et Staquet Et Ben Mimoun se posent beaucoup de questions. La naissance de ce duo complémentaire et inattendu est aussi intéressante que l'intrigue : un retraité veuf qui, s'il ne s'ennuie pas, ne dédaigne pas une dose d'adrénaline et un jeune homme tout frais largué par sa copine qui a besoin de penser à autre chose, qui n'a encore jamais enquêté et qui s'exprime de manière décalée de notre époque où tout va au plus court, au plus moderne.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette enquête finement menée, légère malgré un thème principal -la prostitution étudiante- pas très drôle. Habilement écrite, parce que beaucoup de rappels des faits et des hypothèses sans que l'on prenne cela pour du rabâchage voire une crainte de l'alzheimer des lecteurs. Les personnages sont sympas, des gens simples qui se trompent, osent le reconnaître et repartent sans se décourager. Des convictions et des envies de se prouver et de prouver aux autres qu'ils sont capables.

Tout est à découvrir dans ce roman policier : la ville (Louvain-la-Neuve est une ville nouvelle proche de Bruxelles qui est un cadre géographique intéressant, j'avoue humblement, je ne connaissais pas. ), le duo de flics, les éditions Weyrich -qui ont presque vingt ans, honte à moi- et la collection Noir corbeau aux couvertures jaune pétant et à la typographie particulière, le duo d'auteurs et une intrigue bien menée. Pensez-y, les vacances arrivent et ce roman paraît idéal.

Commenter cet article