Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le crime de la chambre noire

Publié le par Yv

Le crime de la chambre noire, Maurice Boué, Oxymoron, 2018

Judith Mauvin rentrée de pension rejoint le château familial de Sauré et, pour cause de travaux, est contrainte de dormir dans la chambre noire, celle-ci même dans laquelle, sa sœur, trois ans plus tôt fut mortellement poignardée et qui, dans la légende du pays était le lieu de l'assassinat, un siècle plus tôt, de trois des femmes du seigneur et Barbe-Bleue local surnommé le Chasseur rouge. Judith passe une mauvaise nuit, entend des bruits et échappe de peu à une agression au poignard. Son fiancé Raymond Dauriac vient la secourir et lorsque lui-même ne comprend rien à la situation, il fait appel à son ami, le tout jeune détective Gaston Lautrec.

Maurice Boué (1878-1940), écrivain belge a écrit beaucoup de nouvelles et a créé ce personnage de détective Gaston Lautrec, très cartésien, qui même devant les plus grands mystères sait garder la tête et le sang froids et garde à l'idée qu'il y a forcément une explication logique et rationnelle. Fort de cet esprit, il se met en quête de la vérité. Et il n'est pas au bout de ses surprises, qui aussi étonnantes qu'elles puissent être sont effectivement toutes explicables. Il faut toute la perspicacité, l'opiniâtreté et la volonté du jeune détective pour parvenir au résultat.

Fort élégamment écrit, ce court roman, le premier de la série avec Lautrec se lit très agréablement, oscillant entre une enquête classique : des planques, des filatures, des recherches infructueuses, du danger et de l'action mais aussi du mystère -souvenez-vous des aventures de Scoubidou, parfois, on en est proche- et des rebondissements assez nombreux ; tout cela tenant dans un court volume, inutile de dire qu'on ne perd pas de temps et que la lecture est rapide. Très bonne surprise.

Commenter cet article

luocine 20/05/2020 16:11

tu ne lis que des romans polars?

Yv 21/05/2020 14:31

Pour le moment oui, mais ça n'est qu'un passage, c'est ce qui me détendait le plus pendant le confinement et ce que je réussis à lire en ebook, j'ai du mal avec les romans classiques dans ce format. Mais très bientôt, je parlerai d'autres choses