Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il fallait que je vous le dise

Publié le par Yv

Il fallait que je vous le dise, Aude Mermilliod, Casterman, 2019.....

L'autrice de cette bande dessinée, Aude Mermilliod a avorté. Après des années de réflexion et de recul, elle décide de raconter son parcours tant l'acte que les sentiments par lesquels elle est passée, avant et après.

Puis, elle a rencontré Martin Winckler dont elle sait qu'il a pratiqué des avortements lorsqu'il était médecin, elle lui demande de raconter son histoire qu'elle dessine.

Bande dessinée puissante, nécessaire, militante et tout à fait apaisée. La succession de l'histoire personnelle d'Aude Mermilliod et du témoignage de Martin Winckler lui donnent le côté universel qu'il aurait pu lui manquer avec la seule histoire de l'autrice. Les deux parties se complètent, se répondent et traitent de tous les aspects de l'avortement.

C'est un ouvrage remarquable tant par le thème qu'il aborde frontalement, directement, sans détour mais sans voyeurisme que par le dessin et la mise en page. C'est un dessin simple, coloré, au trait clair et une mise en page qui joue avec les codes de la bande dessinée, parfois classique, parfois une grande case pour une page. Ce dessin très abordable par tous et très beau est aussi une force qui sert le propos, il pourra permettre à tous d'entrer dans l'ouvrage.

Textes et dessins peuvent être crus mais jamais vulgaires. Descriptifs, détaillés pas seulement dans l'aspect technique, car les sentiments, les angoisses, les peurs des patientes sont décrits, représentés ainsi que le travail du médecin et de l'infirmière pratiquant l'avortement.

Un album essentiel pour ne pas dire indispensable, à lire et faire lire très largement autour de soi.

Commenter cet article

Mo' 16/06/2019 11:32

J'ai hésité plusieurs fois à prendre cet album lors de mes passages en librairies. Mais je n'avais aucun avis sur lequel m'appuyer. Voilà chose faite et je suis plutôt convaincue. Merci ;)

Yv 17/06/2019 07:02

Le sujet n'est pas évident, mais il est formidablement traité. C'est une BD à lire et faire lire

Géraldine 15/06/2019 14:10

Je ne connaissais pas. Je note et espère trouver cette BD dans l'une de mes bib !

Yv 17/06/2019 07:01

Il faut la faire acheter si elle n'y est pas, c'est une très bonne suggestion pour les bibliothécaires

eimelle 15/06/2019 09:51

A noter sans hésiter!

Yv 17/06/2019 07:00

Oui et à lire...

Stephie 15/06/2019 09:09

C'est la BD que j'ai le plus envie de lire en ce moment !

Yv 17/06/2019 07:00

Franchement, je te la conseille et connaissant un peu tes choix et goûts, elle te plaira

Antigone 09/06/2019 09:03

J'ai beaucoup aimé aussi, surtout que je venais de lire "Le choeur des femmes" juste avant, c'était parfait. Une lecture essentielle, tu as raison.

Yv 09/06/2019 09:19

Moi, j'ai prévu de le lire après, Le chœur des femmes

zazy 12/05/2019 22:16

Malgré ce que certains disent, c'est un acte que l'on ne fait pas de gaîté de coeur et qui laisse des traces

Yv 13/05/2019 08:06

Oui, c'est ce qu'explique très bien Aude Mermilliod et Martin Winckler

Alex-Mot-à-Mots 09/05/2019 16:08

Un sujet dont on parle trop peu.

Yv 10/05/2019 08:32

ou dont on parle uniquement lorsque certains veulent revenir en arrière et supprimer ce droit

Mimi 09/05/2019 09:42

Un sujet jamais, ou presque, abordé il me semble ! Et bien voilà qui va permettre d’ouvrir des horizons et de discute. Merci du partage.

Yv 10/05/2019 08:31

OUI et le vecteur BD est intéressant car il est plus ouvert qu'un livre de témoignage ou autre.

manou 09/05/2019 09:18

Un sujet qui est toujours aussi "tabou" hélas et une BD nécessaire. Merci pour cette découverte

Yv 09/05/2019 09:28

Plus que tabou même puisque certains aimeraient que le droit à l'avortement soit remis en cause. Une BD à lire et diffuser

Aifelle 09/05/2019 07:18

Je note. Un sujet toujours aussi sensible et trop caricaturé dans les medias lambda !

Yv 09/05/2019 07:42

Les médias vont souvent au plus court, au plus vite. Aude Mermilliod prend le temps de raconter son histoire, c'est làa la différence et elle le fait formidablement bien